Fédération Française de Parachutisme » 235 – Com.presse : les équipes de France à Saarlouis

FFP

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

235 – Com.presse : les équipes de France à Saarlouis

09 août 2017 - Championnats d’Europe   

Les équipes de France de parachutisme ambitieuses au championnat d’Europe et à la coupe du monde à Saarlouis (Allemagne)

Du lundi 7 au samedi 12 août 2017, les équipes de France de parachutisme participent, sous l’égide de la Fédération Française de Parachutisme, au championnat d’Europe et à la Coupe du monde toutes disciplines, à Saarlouis (Allemagne). La délégation française, conduite par David Roth, Président de la FFP et chef de délégation et Jean-Michel Poulet, Directeur Technique National et Team manager, ambitionne, une nouvelle fois, d’asseoir sa domination mondiale.

Dossier de presse FFP 2017 en lien ici
Photos en lien ici
Vidéos en lien ici
Site officiel de l’organisateur

Saarlouis
Cet été, les équipes de France de parachutisme repartent à la conquête des podiums. Pour cette édition 2017, Saarlouis accueille les meilleurs parachutistes mondiaux en Vol Relatif, Voile Contact et Disciplines Artistiques. La compétition s’annonce relevée pour les parachutistes français, qui devront faire face à une concurrence redoutable.

Des objectifs ambitieux
Parmi les meilleures nations parachutistes, la France s’est fixé des objectifs ambitieux pour cette nouvelle compétition. « En Vol Relatif, les équipes de VR4 féminin et VR4 Open visent respectivement l’or et l’argent » évoque Jean-Michel Poulet, DTN fédéral. « En ce qui concerne les équipes espoirs, un top 8 pour les Espoirs Saumur et un top 15 pour les Espoirs Maubeuge, qui participent pour la première fois à une compétition internationale, sont envisagés. En Voile Contact, l’équipe A vise la médaille d’or, tandis que l’équipe B veut se rapprocher du podium européen. Enfin, l’objectif est de ramener l’or en Freestyle et 1 médaille pour chacune des équipes Freefly ».

David Roth, président de la Fédération française de Parachutisme, chef de délégation sur ces championnats et Jean Michel Poulet, Directeur Technique National et Team manager, ont accueilli dès leur arrivée les athlètes français engagés à Saarlouis. Lors d’un brief avec les entraîneurs et les collectifs en Vol Relatif, Voile Contact et Disciplines Artistiques, ont été abordés les objectifs de la FFP pour cette compétition et les perspectives 2018.

Contacts presse : Marie-Luce Bozom – 06 15 15 63 20 – Marie Galvaing – 06 81 62 51 26 – www.ffp.asso.fr

ZOOM SUR : DISCIPLINES ARTISTIQUES
Entraîneur : Sébastien CHAMBET , Armor Parachutisme (22)
Compétiteurs :
Freefly – Équipe France 1 – Airwax : Grégory CROZIER – Cercle Parachutiste de Nice (06), Karine JOLY – Cercle Parachutiste de Nice (06), Baptiste WELSCH (Videoman) – Armor Parachutisme (22)
Freefly – Équipe France 2 – Good Vibes : Vincent COTTE – École de Parachutisme de Lyon-Corbas (69), Yohann ABY – Armor Parachutisme (22), Jim GARES– Ecole Française de Parachutisme Lille Bondues (59).
Freestyle – Équipe France 1 – Solaris : Loïc PERROUIN – C.p.s. d’Ille et Vilaine (35), Pierre RABUEL – C.p.s. d’Ille et Vilaine (35)

Du 15 au 25 juin 2017, un grand rassemblement se déroulait sur le centre de Vannes, soutenu par le Pôle espoir des Disciplines Artistiques. Les équipes de France Solaris et Good Vibes y ont réalisé entre 70 et 100 sauts. Le soleil fût au rendez-vous tous les jours, pendant 15 jours ! De quoi faire chauffer la turbine du Pilatus qui enchainait les rotations. Une porte à gauche avait été spécialement installée pour l’occasion. Ce stage équipe de France a été encadré par l’entraineur national des Disciplines Artistiques, Sébastien CHAMBET. Le programme libre des Equipes de France était ainsi terminé. Le stage à Pamiers, qui a eu lieu du 17 au 23 juillet, a été l’occasion de répéter et de finaliser les enchainements pour la compétition en Allemagne.

Le 4 août, en arrivant à Saarlouis, les équipes ont pu effectuer un premier jour d’entraînement. Les Good vibes ont réalisé 6 sauts, l’équipe Solaris a effectué 8 sauts et l’équipe Airwax, 10 sauts. « Nous répétons les routines et les figures imposées que nous avons construites tout au long de l’année » précise Sébastien Chambet. « La pression monte peu à peu. Nous sentons que les petites erreurs commises pèsent un peu plus que d’habitude sur le moral. Mais, dans l’ensemble, les trois équipes sont très sereines. Elles ont confiance en leurs capacités et ont conscience de posséder de bons automatismes. Nous avons appris la présence de l’équipe américaine “Ocean Flo”, de très bon niveau (quatrième place à Chicago, en 2016). Cela ajoutera de la concurrence en freefly ! Les objectifs sont simples pour la France : de l’or en Freestyle et 1 médaille pour chacune des équipes en Freefly ! Si nous réalisons cela, toutes les équipes seront médaillées. A noter que nous ne sommes qu’au premier tiers de notre préparation globale pour le championnat du monde qui se tiendra, en octobre 2018, en Australie. C’est donc très prometteur. Il nous reste deux journées et demi d’entraînement, avec une dizaine de sauts, pour ajuster les derniers détails. Nous avons hâte de commencer ! »

Le 7 août était la journée officielle d’entraînement. La matinée a été consacrée à la réalisation des derniers sauts d’entraînement. Chaque équipe a eu l’occasion de finaliser ses imposés et ses sauts libres. Après avoir choisi, ensemble, le meilleur de la série, chaque équipe a eu la possibilité de venir présenter aux juges la description de sa routine. C’est une opportunité importante pour expliquer la technicité d’un saut et pour en décrire le style. Les juges, vidéo sous les yeux, écoutent attentivement les compétiteurs. Aucun verdict ne sera donné ; la compétition commence le 8. Le rendez-vous est fixé à 11 heures, sur la DZ et, malgré une météo capricieuse annoncée, les athlètes espéraient faire la première manche avant la cérémonie d’ouverture, au centre-ville de Saarlouis.

Mais, le 8,  dès le réveil, la pluie était déjà là, et les stand-by successifs se sont enchaînés. D’abord 11 heures, puis 14 heures, puis 16 heures,… et, enfin, un report de la compétition au lendemain. A 18 heures, toute la délégation avait rendez-vous pour la cérémonie officielle qui s’est déroulée… sous le soleil ! Le tout petit créneau de beau temps est arrivé au bon moment, permettant à l’ensemble des compétiteurs et du staff de défiler dans les rues de Saarlouis où un accueil chaleureux leur a été réservé.

ZOOM SUR : VOILE CONTACT
Entraîneur : Jean-Michel POULET – École de Parachutisme Besançon Franche, Comté (25)
Compétiteurs :
Voile Contact Équipe France A – Séquence à 2
Alexandra PETITJEAN – Para-club de Paris (75), Guillaume DUBOIS, David HUET (Vidéo man) – École de Parachutisme Besançon Franche-Comté (25).
Voile Contact Équipe France B – Séquence à 2
Magali BELGODERE, École de Parachutisme Besançon Franche-Comté (25), Benoît BAECKEROOT – Para Club de l’Indre (36), Adrien MERLEN (Vidéo man) – Para Club Sportif de Bitche (57).

Le début saison fut marqué par l’abandon des disciplines à 4, de façon temporaire pour le Voile Contact 4 séquence et définitive pour le VC4 rotation. Les membres du collectif restant se sont donc consacrés au Voile Contact à 2 afin de constituer une nouvelle équipe B, après l’arrêt de l’équipe championne du monde et la montée en équipe A de l’équipe B de 2016. L’équipe A, composée de Guillaume Dubois, Alexandra Petitjean et David Huet, vice-championne du monde en 2016, continue de progresser et de tester de nouveaux prototypes de voiles.  Pour les autres sportifs du collectif, le début de l’année fut consacré à la reconstitution et à la sélection d’une nouvelle équipe B. Magali Belgodère, Benoit Baeckeroot et Adrien Merlen ont été en concurrence de janvier à mai. Les anciens membres des équipes de France, Cindy Collot et Rodolphe Pourcelot, sont intervenus durant les stages afin de les faire progresser et pour donner un avis éclairé au Directeur Technique National, Jean-Michel Poulet, afin de finaliser la sélection et de constituer la meilleure équipe possible.

Après plusieurs stages, la sélection définitive fut arrêtée, en mai, lors d’un entraînement sur le pôle de Saumur. L’équipe est ainsi constituée de Magali Belgodère et Benoît Baeckeroot comme performer et Adrien Merlen comme Vidéo et remplaçant. Cette nouvelle équipe a effectué son premier stage, en juin, sur le centre de Le blanc, après 80 sauts d’entraînement. Les progrès sont nets et prometteurs. Après un stage à Besançon, perturbé par la météo, les équipes ont refait un cycle de pré-compétition, début août, avant de se rendre à Saarlouis. L’équipe A est prête pour obtenir la médaille d’or Europe et coupe du monde. L’équipe B a beaucoup progressé et se rapprochera certainement du podium européen.

Les deux équipes de Voile Contact à 2 ont pu effectuer deux sauts d’entraînement officiel, le 7 août. Les conditions étaient bonnes et les français ont su restituer ce qu’ils ont réalisé de mieux, ces dernières semaines. Chacun avait hâte de commencer et un premier décollage a eu lieu, mardi 8 août, à 9 heures. En fin d’après-midi, les briefings général et spécifique ont eu lieu. 28 nations sont représentées lors de ce championnat, toutes disciplines confondues. En Voile Contact, le tirage est assez rapide, avec une troisième manche très prometteuse en termes de performances. Il faut noter la présence d’une équipe argentine, en complément des nations européennes. Bien que cela ne laisse pas présager de changement quant aux classements des meilleures nations européennes, on déplore l‘absence des Etats-Unis et du Qatar qui doivent se préserver pour les championnats du monde 2018.

« L’organisation est, pour l’instant, sans faille. Les moyens aériens sont à la hauteur de l’évènement » se félicite Jean-Michel Poulet, Team manager. « Espérons que la météo sera plus clémente que prévue, que nous pourrons assister à un beau spectacle et récolter de belles médailles pour le travail de nos français. En parallèle, nous avons reçu la visite du Président de la FFP et chef de délégation, David Roth, qui est venu saluer les équipes avant la compétition. Il s’est également entretenu avec les collectifs Voile Contact, Vol Relatif et Disciplines Artistiques, conformément à ce qui avait été annoncé lors de la réunion SHN du 17 mars 2017, au CNOSF ». A cette occasion, les athlètes ont pu échanger librement tant avec le Président qu’avec le Directeur Technique National afin d’aborder les objectifs et les ambitions françaises.

ZOOM SUR : VOL RELATIF

Entraîneur national : Mathieu BERNIER – Armor Parachutisme (22)

Compétiteurs :
Vol Relatif Équipe France A – Féminin
Clémentine LE BOHEC – Amor Parachutisme (22), Pamela LISSAJOUX – C.e.r.p.s Maine et Val De Loire (49), Sophia PECOUT – Cercle Parachutiste de Nice (06), Christine MALNIS – Cercle Parachutiste de Nice (06), Michel LAYNAUD (Vidéoman) – Parachute Club d’Annecy (74)

Vol Relatif Équipe France A – Open
Charles ROMMEL – Para Groupe Jean Bart De Dunkerque (59), Kevin MANSION – Amor Parachutisme (22), Laurence HERVE – Cercle Parachutiste de Nice (06), Damien GOURIOU – Amor Parachutisme (22), Eric CADIOU (Vidéoman) – École Française de Parachutisme Le Blanc  (36)

Vol Relatif à 4 – VR4 Espoir Maubeuge
Claire Victoire DE FLEURIAN, Para Club De Lorient (56), Jessica THEBAULT, C.e.r.p.s Maine Et Val De Loire (49), Laurent NITTIS, C.e.r.p. De Maubeuge (59), Mathieu QUIZY, Para-club De Paris (75), Julie FOURNIER (vidéowoman)

Vol Relatif à 4 – VR4 Espoir Saumur
Aurélien LEMAIRE, C.e.r.p.s Maine Et Val De Loire (49), Eliott LESIMPLE, C.e.r.p.s Maine Et Val De Loire (49), David RICARD, C.e.r.p.s Maine Et Val De Loire (49), Gaëlle GIESEN, C.e.r.p.s Maine Et Val De Loire (49), Patrice KERDUDO (Vidéoman), C.e.r.p.s Maine Et Val De Loire (49).

Vol Relatif à 8 – VR8 France
Julien OLEK, C.e.r.p. De Maubeuge (59), Julien DEGEN, Armor Parachutisme (22), Polo GRISONI, Eliott LESIMPLE, C.e.r.p.s Maine Et Val De Loire (49), Aurélien LEMAIRE, C.e.r.p.s Maine Et Val De Loire (49), Martial FERRE, Arnaud MILLE, Ecole Française de Parachutisme Lille Bondues (59),  Thomas PERRIN-GACHADOAT, C.e.r.p. De Maubeuge (59), Olivier HENAFF, Cerps De Tallard (05).

Trois semaines avant l’objectif principal de la saison 2017, le championnat d’Europe, à Saarlouis, les équipes de France de Vol Relatif ont poursuivi leur préparation. Le VR4 OPEN, le VR4 Féminin et l’équipe Espoir Maubeuge avaient rendez-vous sur le Pôle espoir de Maubeuge, du 9 au 21 juillet. Un Cessna Caravan a permis de mettre au point et de finaliser les sorties d’avion. Un travail particulier sur les sauts « rapides » (sauts à plus de 30 points en rythme, en théorie) a été effectué. L’équipe de France espoir Artémis s’est entrainée sur le pôle de Saumur, à la même période.

Les objectifs des équipes de France de vol relatif à Saarlouis sont, or et argent, pour le VR4 féminin et le VR4 OPEN. En ce qui concerne les équipes Espoir, un top 8 pour les Espoirs Saumur et un top 15 pour les espoirs Maubeuge sont envisagés. A noter que ce sera la première compétition internationale pour l’équipe Espoir Maubeuge. Il n’y a eu aucun saut effectué durant cette première journée des championnats d’Europe de parachutisme en Allemagne. Les équipes de France avaient rendez-vous à 9 heures pour commencer la compétition, mais un temps nuageux et parfois pluvieux a maintenu en stand-by jusqu’à 14 heures 30. Ces temps d’attente sont mis à profit par Mathieu Bernier et les compétiteurs pour préparer les sauts et répéter les enchainements. Des séances d’analyse vidéo sont effectuées, grâce aux bases de données de chaque équipe, pour visualiser les transitions possibles et préparer mentalement les sauts.

Pour l’équipe de France Espoir Maubeuge, c’est la découverte de la compétition de haut niveau tandis que pour l’équipe Espoir Saumur, excepté David Ricard, cette compétition internationale est la seconde, après Teuge, en 2015 (Gaëlle Giesen était remplaçante du VR4 Féminin à Chicago). Pour les équipes de France OPEN et Féminine, la bagarre s’annonce rude avec la présence des équipes nationales Belges, Russes, Canadienne et le l’équipe Américaine RythmXP. Le VR8 France, au sein duquel plusieurs générations se mélangent, devra batailler dur face aux Russes, aux Belges et aux Américains. La cérémonie d’ouverture de la compétition s’est déroulée, par contre, dans le centre-ville de Saarlouis où les athlètes ont défilé sous un soleil radieux. Rendez-vous est fixé pour le 9 au matin à 8 heures 30 pour le VR4 et 12 heures pour le VR8.

Télécharger (PDF, 460KB)