3 juin 2014 - WhoIsWho

Rendez vous !…avec Benoit ROTTY Équipe de France de VC 4 Rotation

Rotty

Les terres du Nord, dans le parachutisme fournissent plutôt des….relativeurs. A regarder le palmarès des Equipes de France et leurs centres d’appartenance, le Schnor comme on dit préfère la chute c’est évident ! Néanmoins, un gars un peu atypique y a élu domicile et grimpé les échelons, jusqu’au titre Mondial en Voile Contact Rotation en 2012.
Benoit, de prime abord fait tout de suite penser à un personnage de bande dessiné ! Quand il arrive dans le milieu, il est plutôt l’antithèse d’un Scharzeneger, mais avec une énorme envie de piloter et les yeux qui brillent aux histoires de dinosaures des coachs du canop ! Justement, les coachs le placent face à un défi, progresser dans une équipe de séquence, avec 3 équipiers filles, lui qui veut faire de la rotation ! Et il s’en tire bien, les filles aussi dans un autre domaine , construit son bagage tant technique que d’équipier, sans oublier son emploi et sa famille. « Rendez vous » s’interroge sur l’ascension de Benoit Rotty , un funambule plein d’avenir !

FFP: Benoit, énorme la saison 2013. Gros travail de fond avec des nouveaux entrants. Tu as intégré cette équipe début 2011 ! Comment as tu géré cette arrivée en lieu et place de monstres du canop comme Vincent Coliac ou Fred Bourinet ?

Benoit: “Mon entrée en équipe s’est plutôt faite dans la douleur. Lors du stage de sélection Fred Bourinet a eu un accident. Et il a fallut d’abord surmonter le traumatisme, Fred ce n’est pas n’importe qui, c’est lui qui m’a fait passé le B3! avec Fredéric Truffaud, nous devions tourner sur une place, le projet étant de ne faire monter que le meilleur des deux aux Championnats du Monde, tout en nous faisant progresser tranquilement. Il y avait aussi la prevision de fin de carrière de Vincent Coliac…mais tout s’est accéléré d’un coup .On devient vite mature ! Le plus dur pour moi a été la différence de poids, ma ceinture de plomb a été chargé jusqu’à 12kg. Et en 2012 à Dubaï, je saute avec 9 kg de plomb, et une taille de voile plus petite que mes coéquipiers”. A cette époque, nous étions nombreux dans ma tête ! ! !

FFP: Benoit, un titre de Champion du Monde, au couteau à DubaÏ…. L’équipe met les bouchées doubles cette année. Comment tu gères ta récupération ?…et ton mental ?

CV Express

  • Âge : 29 ans
  • 9 Ans de para dont 8 dans le canop
  • Commence à: Bondue
  • 2500 sauts dont 2000 de canop
  • Matériel : Javelin Odyssey, PD Storm 89
  • Responsable de blanchisserie au Centre Hospitalier de Tourcoing
  • Célibataire, mais une chérie !!
  • Centre de coeur: Lens
  • 71kg pour 183cm
  • Champion du Monde en titre

Benoit : « Pas trop le temps de récupérer tant physiquement que mentalement, quand je ne suis pas en entraînement je suis au travail. Le plus difficile a été de trouver l’équilibre du triptyque : équipe, famille et travail justement. Jusqu’à présent mes employeurs, même si ce n’est pas facile, ont toujours joué le jeu. L’envie de saut et de gagne est toujours là c’est le principal. »

FFP: Le Voile Contact, sport d’équipe ! justement parlons en de l’équipe. Comment gérez vous les temps forts (progression, résultats ) mais aussi les temps faibles (blocage technique )

Benoit : « Le plus difficile dans la rotation est de varier l’exercice contrairement à la séquence ou on peut changer en cas de blocage. En rot, nous travaillons plus en « fractionné », un peu comme un sprinteur, cela nous permet de moduler, de garder de l’intérêt, mais également de travailler précisément les points de blocage. Néanmoins, le plus difficile pour nous ce n’est pas le côté technique, c’est vraiment que l’équipe travaille en harmonie, car le moindre grain de sable qui viendrait s’insérer dans les rouages déstabilise la production collective, et donc les sauts. Il n’y a pas de rythme individuel, mais un rythme collectif : tu ne peux pas tourner plus vite que d’habitude si ton équipier n’est pas prêt à te recevoir ! J’ai des équipiers solides et un leader rassurant :nous sommes constamment à la recherche de ce métronome ! »

FFP: “ Dans le canop, il y a la rotation, ta discipline. On a coutume de dire, qu’il ne faut pas de cerveau – pas réfléchir pour passer le 20ème point et les autres…info ou intox ?

Ils disent de lui :
Fred Bourinet : ”Benoit transpire la motivation, un gars toujours à l’écoute des conseils que je pouvais lui donner.”
Patrice Girardin : ”Un pur besogneux, Benoit travaille et recommence ,un athlète attachant, toujours curieux de tout”

Benoit : « Euhhhhhh !!!!!! Un peu des deux. On peut découper un saut en deux phases distinctes, la première c’est la “Base” (le premier point fait). Notre moyenne de temps pour s’accrocher à 4 est de 23 secondes à partir de la sortie d’avion. Durant cette phase il faut être vigilant aux ouvertures des coéquipiers et rapide pour s’accrocher ensemble le plus sainement possible car cette base est le starter de notre performance. Il faut donc que ça soit rapide, propre et toujours fait de la même façon, quelques soient les ouvertures (dans l’axe, ou mal ouvert).
La seconde partie du saut, c’est là que le cerveau passe en mode -plus de question-, on part sur 1min30 de sprint ou notre travail dans la figure doit être calibré au millimètre, pour permettre à celui qui tourne d’avoir toujours les mêmes conditions afin que son geste soit toujours le même. Pour passer une rot en moins de 4″50, pas le temps de réfléchir. »

Team-RotFFP: Benoit, y a t’il une vie à côté du para ? pro et perso !

Benoit : « Côté pro, je suis responsable d’une blanchisserie. Une tâche difficile, car il faut tout préparer pour que mes absences pour entraînement ne se remarquent pas trop. Côté perso, c’est un grand sacrifice que je demande à mes proches, mais ils comprennent, et ne me tiennent pas rigueur de mes nombreuses absences. »

FFP : Et après, ta reconversion, tu y penses ?

Benoit : « La retraite ! Non je n’y pense pas plus que ça. Je fais de l’aéromodélisme, pour piloter un peu quand je ne saute pas. Qui sait peut être que lorsque j’arrêterais l’équipe je commencerais à piloter des modèles grandeur réelle. »

ROt

EQUIPE DE FRANCE DE ROTATION

Propos recueillis par Patrice Girardin

Photos Laurent-Stephane Montfort @Monfortls

Retrouvez cet article sur facebook

à lire également
31 juil. 2021

Compte-rendu : Open International de Klatovy

L’Open international de Klatovy s’est achevé sur une nouvelle victoire de Cédric VEIGA RIOS, la quatrième d’affilée. On peut dire qu’il est dans son jardin en République Tchèque et malgré l’adversité, il finit toujours par triompher. Cette année, il a en plus réalisé la meilleure performance mondiale en distance avec un vol à 195,32 m […]

29 juil. 2021

Actualité – Saut de démonstration lors de The Amundi Evian Championship

Ce week-end avait lieu The Amundi Evian Championship, une compétition majeure de golf féminin, à l’occasion de laquelle des membres de l’équipe de France de voile contact et de précision d’atterrissage ont réalisé un saut de démonstration. La météo a été très bonne à la fois pour le saut d’entraînement du samedi et dimanche lors […]

26 juil. 2021

Compte-rendu – Stage final pour les EDF VR à Lille en Juillet 2021

Les équipes de France de Vol Relatif ont effectué leur ultime stage de préparation pour le Mondial sur le pôle de Lille-Bondues du 17 au 23 juillet dernier. Nous avons réalisé une quarantaine de sauts en VR8 afin de peaufiner les derniers réglages. Souvent on y arrive, parfois c’est plus compliqué. C’est la réalité du sport […]