Fédération Française de Parachutisme » [Zoom sur] Skynonymous – Freefly

FFP #Flyin2024
Projet Olympique

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

[Zoom sur] Skynonymous – Freefly

03 août 2019 - Championnat de France    | WhoIsWho   

Leurs débuts

Si les freestylers ont commencé la pratique de la discipline il y a déjà de nombreuses années, aucun n’est issu de la famille parachutiste.

Un premier stage « d’incitation à la compétition », organisé en 2013 par la Fédération Française de Parachutisme, a attisé chez eux un goût de la compétition, désormais très prononcé.
Ce type de stage permet aux jeunes de moins de 26 ans de réaliser une vingtaine de sauts encadrés par des coachs fédéraux. « Ces stages permettent aussi de rencontrer des pratiquants ayant la même passion, la même implication, voire une proximité géographique. Cela permet de former des équipes » souligne Florian Griell, vidéoman des Skynonymous.
Auparavant avec des coéquipiers différents, les Skynonymous se sont formés en 2016, et ont conservé leur nom en hommage à un ami disparu, et qui en avait eu l’idée. Rentrés en équipe de France Espoir en 2016, puis membres des équipes de France cette année, les Skynonymous se considèrent chanceux, et restent humbles, toujours en découverte et en exploration du Freefly.

Sponsors


Les Skynonymous savent aussi l’importance du soutien apporté par leurs sponsors qui rendent possibles leurs performances aériennes : la soufflerie Ice Moutain, au sein de laquelle Cyrill Padieu est coach, et dans laquelle l’équipe s’entraîne quand elle n’est pas dans le ciel, ou encore Cookie, Vigil, NZ aerosports, Aerodyne, Deem, et, bien sûr, la FFP dans le cadre de tous les stages de préparation.
A leur palmarès, une médaille d’or obtenue aux championnats de France 2017, une médaille de bronze en 2018 et une médaille d’or, cette année, en coupe de France. Alors, pour ces championnats de France 2019, les Skynonymous espèrent bien grimper sur la plus haute marche du podium.
Un premier défi à l’international
Le prochain challenge compétitif dans leur viseur ? La coupe du monde aux USA, en octobre 2019.

Une première compétition internationale pour ces performers qui attendent avec impatience de découvrir l’envergure d’un tel évènement, et de « se découvrir à l’international ».

Sans connaître ni jamais avoir affronté la concurrence à laquelle ils feront face, difficile pour eux de jauger leur niveau. C’est en partie leur but : se positionner par rapport aux freeflyers internationaux.
Mais, entre nous, on peut se le dire, les Skynonymous rêvent du podium… !!

« Laisse planer »

Telle est leur maxime de vie, en vol et les pieds sur Terre,…. quand ils le sont. Les trois équipiers se confient sur leurs moments favoris lorsqu’ils sont dans les airs. Pour Florian, « le saut de l’avion est un moment unique aux sensations inégalées ».
Pour Cyrill,

« c’est lorsque la voile se déplie, et, avec elle, la redescente émotionnelle et la satisfaction d’avoir effectué une belle performance ».

« Finalement, le véritable challenge que l’on a, c’est de réussir tout ce qui a été briefé au sol, tous les trix (type de rotation dans une autre rotation), sans perdre ses moyens, tout en gardant le bon tempo et en s’ajustant en permanence les uns aux autres. Le Freefly est une discipline qui oscille entre technique, esthétisme, et originalité. Il faut trouver le bon combo entre faire des sauts qui font plaisir à voler, et le saut qui rapporte des points. »


À lire également