8 mars 2019 - Championnat de France - WhoIsWho

[ZOOM SUR : l’équipe de France Junior de VR4 – vol en soufflerie « France Aérokart Junior »]

Eliot Massier, Oscar Massier, Cameron Malie et Tom Mattoni forment un jeune quatuor qui ne cesse de monter en puissance. S’ils ne faisaient pas au départ partie de la même équipe, ils ont tous commencé le vol en soufflerie en 2012, et c’est en 2014 que l’équipe s’est rassemblée et soudée.

Depuis le début de leur jeune parcours, l’équipe vole à Aérokart, à Paris. Ils affectionnent tout particulièrement cette soufflerie, qui a vu leurs premiers essais jusqu’à leurs vols les plus techniques.

Leur fierté ? Pour la première fois en 2016 lors de la coupe du monde à Varsovie, un titre junior pouvait être décerné, ils ont donc participé à cette compétition et sont arrivé quatrième sur huit équipes. Ils avaient également participé à la toute première coupe du monde, à Austin, dans la catégorie adultes, la distinction junior n’existant pas encore.

Mais leur réelle fierté est d’avoir représenté la France lors des championnats du monde à Montréal en 2017. Pour eux « c’était assez impressionnant » car c’était leur « premier vrai championnat du monde », et ils ont ressenti une « forte ambiance de compétition ». Le challenge était de taille, et ils partaient peu confiants, avec des entraînements qui n’étaient pas à la hauteur de leurs objectifs. Mais ils ont très vite inversé la tendance, car dès la première manche, ils battent, avec 34 points, leur propre record du monde qui était de 27, obtenu à Varsovie, en 2016.

« L’obtention de ce titre de champion du monde junior a changé le regard des gens, nous nous sentions réellement reconnus. Une fierté, mais également une pression supplémentaire, car le challenge est toujours plus haut, d’autant plus que nous sommes la seule équipe junior française. »

Ces quatre fils de parachutistes qui ont baigné très tôt dans le milieu, reconnaissent leur chance et leur privilège : « nous sommes chanceux d’avoir commencé à voler très jeunes, et nous savons que si d’autres adultes sont extrêmement bien entraînés, ils ont commencé plus tard ».

« Nous n’oublions pas de nous amuser, après tout, on est toujours des enfants » rappelle Cameron, à juste titre. Car même si leur montée en puissance est tout à fait remarquable, ils n’ont qu’entre 14 et 17 ans. Ils ajoutent : « Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est grâce à notre coach Marin Ferret, à nos parents, bien sûr, nos premiers soutiens. Mais également à la Fédération Française de Parachutisme, qui nous a accompagné jusqu’au sommet, et qui va d’ailleurs nous aider dans notre préparation du championnat du monde en avril 2019 à Lille, en nous permettant d’effectuer des stages à la soufflerie Weembi. »

Ce championnat du monde est encore un nouveau challenge pour nos quatre jeunes compétiteurs, d’autant plus que l’équipe part favorite !

à lire également
8 déc. 2021

Hommage à Bernard Colas

C’est avec un mois de retard que la FFP annonce officiellement le décès de Bernard COLAS, Président d’Honneur, le 11 novembre 2021. Volontairement car il avait exprimé à sa sœur sa volonté qu’il ne soit procédé à aucune annonce officielle. Cependant, vu la place considérable tenue par Bernard COLAS dans l’histoire du parachutisme sportif et […]

30 nov. 2021

Zoom sur : Anaëlle Le Blevec, un baptême de l’air en 2016

Cette pétillante jeune femme de 30 ans, professeure des écoles en classes de CE2 et CM1 à Lorient, a pratiqué beaucoup de handisport ces cinq dernières années. Elle s’est illustrée en surf notamment avec l’obtention d’une médaille d’or au Championnat de France en 2017. Passionnée par le sport, elle pratique aussi le tennis et le […]

30 nov. 2021

Zoom sur : Salim Benhaddi, de l’aviron à la soufflerie

L’aviron, le basket puis le parachutisme… Il aura attendu ses 40 ans avant de découvrir cette discipline. C’est aux côtés de l’association “Comme les autres” que Salim effectue son premier vol en soufflerie. Adepte des nouveautés, cette initiation à la soufflerie en juin dernier ne pouvait pas mieux tomber. Six mois plus tard et près […]