Annule et remplace les DT 20, 23, 34, 35 et 40
ainsi que la DT52 du 10 décembre 2020
Version modifiée et validée par le Comité Directeur du 23 Février 2023

Problématique

L’utilisation d’appareil(s) de prise de vue durant une activité sportive est une pratique devenue courante.
En parachutisme de loisir ou de compétition, ces appareils sont positionnés sur un casque, sur l’équipement ou sur l’utilisateur.
Pendant la phase d’ouverture ou de procédure de secours, l’appareil de prise de vue, quel que soit l’emplacement de son installation, ne doit pas interférer avec la voilure principale ou la voilure de secours.
En cas de collision sous voile, la voilure principale doit pouvoir se séparer sans risque d’interférence ou/et de capture avec le montage d’appareils de prise de vue.
Par nature, la forme et les aspérités des appareils de prise de vue ou de leur fixation peuvent générer ce problème, il convient donc de prendre des précautions afin de se prémunir des risques d’accrochage.
L’emport d’un coupe suspente est recommandé mais en aucun cas il ne peut se substituer à toutes les obligations définies dans cette directive technique.
Enfin, cette directive technique précise les qualifications ou diplômes requis pour suivre des parachutistes en chute ou sous voile avec un appareil de prise de vue.

L’objectif de cette Directive Technique est de :

  1. Définir un montage adapté d’appareil de prise de vue sur un casque, sur une partie de l’équipement ou sur le parachutiste ;
  2. Définir un système de libération permettant le départ du casque ou la désolidarisation de l’appareil de prise de vue ;
  3. Préciser la conduite à tenir en cas d’utilisation d’appareil de prise de vue et de parachute équipé de RSL ou MARD ;
  4. Définir les conditions requises permettant l’emport d’un appareil de prise de vue en chute libre et sous voile ;
  5. Préciser les qualifications requises permettant la prise de vue des élèves en progression ;
  6. Préciser les brevets ou les qualifications requises pour le suivi des tandems sans et avec appareil de prise de vue ;
  7. Définir les conditions d’emport de caméra embarquée par un moniteur tandem.
    Cliquez ici pour accéder à la Liste des moniteurs Tandem habilités “Caméra embarquée”

Modification du 25 février 2023 : ajout du brevet d’opérateur photo/vidéo tandem (BOPVT) pour le suivi vidéo et/ou photo des sauts en tandem (§6.2)

Télécharger (PDF, 207KB)

Historique de la DT 052

  • Version du 25 février 2023
    Ajout du brevet d’opérateur photo/vidéo tandem (BOPVT) pour le suivi vidéo et/ou photo des sauts en tandem
à lire également
14 May 2024

IS 2024 – Compatibilité des différents éléments composant un ensemble parachute

Contexte L’assemblage d’un parachute est constitué de cinq composants principaux : En complément à ces composants s’ajoute des éléments supplémentaires tels que des sacs de déploiement, des élévateurs, dispositif d’ouvreur automatique, etc… Un matériel étranger sous certification uniquement TSO ou équivalent n’est pas considéré de facto comme disposant d’autorisation de navigabilité en l’état sur le […]

22 Mar 2024

CS 209-2024 – Ruptures de suspentes, voilures principales Fluid Wings avec suspentes de résistance 400 lbs vectran

Objet Ruptures de suspentes. Matériels concernés Voilures principales Fluid Wings avec suspentes de résistance 400 lbs vectran Actions 1) Contrôle par l’utilisateur pour les voilures Fluid Wings en suspentes 400 lbs totalisant moins de 200 sauts.2) Pour les voilures Fluid Wings en suspentes 400 lbs totalisant 200 sauts et davantage : Contrôle obligatoire par un […]