27 déc. 2023 - WhoIsWho

Cyril Moré, athlète paralympique & parachutiste

Cyril Moré, athlète paralympique multimédaillé en ski et en escrime, a réalisé son premier saut tandem en 2004 à La Rochelle. Sollicité pour parrainer un forum des associations sportives, les organisateurs lui avaient réservé un saut avec atterrissage sur la plage de Minimes. Juste avant les jeux Paralympiques d’Athènes, son porteur tandem l’avait challengé en lui proposant de le (re)faire sauter autant de fois qu’il ramènerait de médailles.  Avec 2 médailles d’or et 1 médaille de bronze en escrime, Cyril reviendra pour retrouver cette adrénaline qui l’a profondément marqué ; telle une « sensation hyper grisante qui ne ressemblait à rien de connu, ni à un saut de plongeoir ni à un saut depuis un pont ».

En 2014, lors d’un stage co-organisé par l’ASM Omnisports et la FFP, à Vichy, trois autres sauts suivront, qui feront suite à l’arrêt de la compétition en escrime et en ski. Cyril va alors s’investir pleinement dans le parachutisme. Il débute la compétition en saut d’avion en tandem, puis, en soufflerie. Il participe notamment, en mai 2022, à la première compétition mondiale de vol en soufflerie réservée aux personnes en situation de handicap moteur.

Cette première organisation à l’échelle internationale, impulsée par la FFP, a donné naissance à d’autres compétitions notamment le Handifly Race 2023, à Prague. Le travail et l’implication du président de la FFP, Yves-Marie Guillaud, et de ses cadres techniques dans le développement du Handifly ont permis des évolutions considérables concernant la classification et la formation des classificateurs handifly, bénéficiant désormais du soutien financier du Ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques. Ce dynamisme propulsé par la Fédération Française de Parachutisme, entraine, dans son sillage, une facilité de pratique et une augmentation des possibilités de progresser avec l’organisation de compétitions nationales.

Cyril s’en saisit et participe à tous les entrainements et compétitions possibles. « J’ai toujours fait de la compétition, que ce soit en escrime ou en ski. Ces expériences m’ont poussé à affiner ma technique, à trouver le beau geste afin d’être le plus performant possible ». Cette envie d’aller plus loin, de « faire mieux », Cyril l’applique également au parachutisme. Une connaissance de lui-même, de ses envies et de ses limites qui l’ont amené à construire un projet sportif adapté et sur-mesure.

La PAC handi : Un programme et une préparation sur mesure

« Pour la construction de cette PAC Handi, il a fallu du temps et de la persévérance ! » explique Cyril. En plus de cette ténacité, il aime bousculer et casser les codes : « Oui, un handi qui saute seul, ça n’existait pas en France ; cela me plaisait d’autant plus ! »

Avec un objectif précis en tête, Cyril pratique et s’entraine, que ce soit en soufflerie, en ascensionnel ou en tandem ! Cette progression dans la durée contribue à le rassurer, mais, également, à gagner la confiance et le soutien de la Fédération et de ses moniteurs. « Cela n’a pas été évident, car ce chemin n’existait pas. Nous avons dû le tracer, ensemble, les moniteurs, la Fédération et moi ! C’est un rêve collectif, que nous avons poussé jusqu’au bout ! » explique ce compétiteur dans l’âme.

Plus que le saut en lui-même, c’est toute la mise en place en amont qui l’a marqué ! « J’ai imaginé le saut un nombre incalculable de fois. J’ai évoqué 1000 fois les toutes premières secondes. Je suis arrivé le jour J avec beaucoup d’envie….. ; d’appréhension aussi ! Et, effectivement, cela n’a pas été exactement comme je le pensais dans ma sensation dans l’air ! »

Pourtant bien préparé, Cyril pensait être plus à l’aise dans le ciel. En soufflerie, ses jambes sont légèrement écartées grâce à un harnais. En saut d’avion, en revanche, ses jambes sont serrées afin qu’il y n’ait pas de mouvement perturbant l’équilibre général. Malgré tout, après quelques sauts et avec l’aide des moniteurs qui l’accompagnent, les repères et automatismes se créent et les sensations sont au rendez-vous !

Le 10 juillet 2023, un jour à marquer d’une pierre blanche

Comme pour une PAC classique, après quelques sauts accompagnés par les moniteurs, il a ensuite été temps pour ce sportif chevronné de réaliser son premier saut en solo. Une étape marquante pour le sportif : « Dès la montée en avion, je n’avais plus, à mes côtés, mon moniteur et ami depuis plusieurs années, Jérémy Raynal ! »

Plus de binôme auprès de lui. Cyril s’élance, seul, le 15 août 2023 lors de son 7ème saut PAC !

« J’avais quand même une certaine appréhension, mais nous avions tellement préparé ce saut et tellement de personnes me faisaient confiance ! ». Ils étaient nombreux, dans la grande famille parachutiste, dont certains riches d’une très grande expérience, à avoir apporté leur soutien au projet, notamment Franck Cotigny, membre de la Direction Technique Nationale, ou encore Olivier Renoux, Directeur Technique de l’école de Lille Bondues. Leur mobilisation a permis à Cyril de s’élancer de la porte de l’avion en toute confiance. C’est là que l’appréhension a très vite été remplacée par le plaisir. Seul, Cyril, vole -ou chute comme il aime à le dire- ! Retrouver ses appuis dans l’air et les sensations qu’il connait le rassure. Et c’est un premier saut en solo réussi !

Premier saut PAC Handi à Lens : 10 juillet 2023

La confiance, pierre angulaire du projet

L’émergence et le bon déroulement du projet ont été totalement facilités par cette confiance partagée.

« J’avais confiance en mes moniteurs et je pense aussi qu’ils avaient confiance en moi, même s’il y avait ce grain de folie au départ ! J’ai cherché à répondre à toutes les conditions et prérequis demandés. J’ai souhaité faire plus de soufflerie, de tests, et maitriser le pilotage sous voile. »

Grâce à son travail et sa technique, Cyril a ouvert la porte à un champ des possibles, pour tous !

« Au début, c’est une véritable appréhension de sauter seul. Désormais, avec mes 20 sauts au compteur, je peux confirmer que nous n’avons pas pris des risques démesurés. Nous n’avons pas poussé le curseur du risque plus loin que pour une PAC ordinaire. »

Et pour la suite ?

La personnalisation mise en œuvre pour la PAC de Cyril Moré devra être pensée pour chaque pratiquant handifly qui souhaiterait aller plus loin dans la discipline. Il faudra préciser et adapter le parcours de formation pour chacun avant de lancer la « PAC Handi ». La prouesse réalisée par Cyril a tout de même eu pour effet d’affiner les prérequis nécessaires à toute future bonne réalisation.

Mais ces évolutions n’ont été rendues possibles que parce que, au sein de la Fédération Française de Parachutisme, il existe une volonté très forte de faire avancer le parachutisme pour tous. « Certes, ma proposition était à côté du chemin classique » rappelle notre néo-parachutiste, « mais elle n’aurait pas pu aboutir s’il n’existait pas cette sensibilité à faire évoluer les pratiques fédérales et soutenir les pratiquants ! ».

Premier saut para en solo (7e saut de la PAC) à Bondues

Le mot de la fin ?

Plus qu’une anecdote ou une nouvelle expérience, Cyril -Mister Moré pour les amis-, laisse éclater sa joie : « Je suis ravi de pouvoir évoluer dans ce milieu, ma nouvelle famille ! Super para, paranormal, paraplégique, parachutiste, … on est tous à fond dans le para ! ».

à lire également
13 févr. 2024

Entrainement de Voile Contact à Eloy

Les équipes de France de Voile Contact s’entraînent en ce moment même lors d’un stage à Skydive Arizona à Eloy, à l’approche des championnats du monde 2024, qui auront lieu à Prostejov (République Tchèque), en septembre prochain ! Après une première semaine perturbée par plusieurs journées de pluie, la météo ensoleillée permet maintenant aux équipes […]

9 févr. 2024

Sportifs de haut niveau de la Défense et JOP 2024

L’ensemble des sportifs de haut niveau de la Défense se mobilise pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 !Tout en maintenant leurs engagements, les armées apportent leur expertise et leur professionnalisme au succès des JOP 2024 dans les milieux maritime et aérien où elles seront menantes et sur le territoire national en […]

28 janv. 2024

Les 75 ans de la Fédération Française de Parachutisme

En clôture de ce Congrès 2024, les participants ont été invités à partager un chaleureux moment d’amitié pour marquer les 75 ans de la Fédération Française de Parachutisme.Le Président Yves-Marie Guillaud tenait particulièrement à cette célébration qui n’avait pas eu lieu …..depuis les 50 ans de la FFP !La soirée a débuté par une tombola […]