La dernière soirée de ces championnats de France de parachutisme à Gap-Tallard a également été l’occasion de mettre à l’honneur Christian Lubbé, ancien cadre fédéral récemment retraité. Jean-Michel Poulet, Directeur Technique National, a évoqué son parcours.

“Christian Lubbé est originaire d’Alsace. Né à Mulhouse, il s’initie au parachutisme à l’occasion de son service militaire qu’il réalise loin de chez lui à Pau, dans les Pyrénées Atlantiques en 1974. Il se laisse alors tenter par l’expérience du parachutisme sportif en 1975, remporte sa première compétition en 1977 (Challenge d’automne à Chambéry) et intègre le bataillon de Joinville en 1978.

Entre VR et PA, il se tourne naturellement vers la Précision d’Atterrissage/Voltige, un loisir qui devient rapidement le fil rouge de sa vie. Jusqu’en 1994, Christian Lubbé collectionne les titres et records mondiaux, en individuel et en équipe.

Il possède un palmarès hors normes (100 médailles internationales, européennes et mondiales, Or-Argent-Bronze confondus) dont, notamment, trois titres de champion du monde de PA par équipe (82-84-90), une Coupe du monde en individuel et par équipe en 1988, un titre de vice-champion du monde de voltige en 1980 et deux titres de vice-champion du monde de combiné individuel en 1982 et 1990. La liste est encore longue avec de multiples titres nationaux et continentaux remportés, sans oublier les fameuses performances au niveau international dans les championnats militaires avec 18 titres.

Il fut aussi recordman du monde de voltige de 1979 à 1981 avec 5,4 à Dubaï.

Pourtant, tout n’est pas rose dans sa carrière sportive. Christian Lubbé a une personnalité bien trempée. C’est l’électron libre qui dérange mais qui remporte toutes les compétitions. Sa fougue lui coûte cher avec plusieurs non-sélections en équipe de France (1993-1994). En 1994, alors qu’il est à l’apogée de son niveau (21 médailles d’or sur l’année), ces non-sélections et les conflits avec les décideurs de l’époque le poussent à mettre un terme à sa carrière de sportif de haut niveau.

C’est à cette époque que je le croise à Lapalisse, en roue arrière sur sa Honda VFR blanche 🙂

En 1996, il postule pour être entraîneur au Bataillon de Joinville. En marge de sa forte personnalité, sa hiérarchie lui fait toutefois confiance et il démarre une nouvelle carrière qui s’avère un vrai défi.

La Fédération Française de Parachutisme l’incite à passer le Professorat du Sport. Il intègre l’INSEP en prépa et, après 2 ans de travail acharné, finit Major de sa promotion avec une moyenne de 16,5. Un bel accomplissement avec des écrits de haut niveau, une qualité rédactionnelle indéniable. Il est même cité dans les Experts en Question, publication de l’INSEP.

Devenu conseiller technique sportif, il intègre la DTN de la FFP, qu’il honorera jusqu’en juillet 2023. De 1998 à 2009, il occupe le poste d’entraîneur national avec de nombreux succès à mettre à son crédit.

Là aussi, le palmarès est à la hauteur du personnage : 98 médailles CDM civil, 42 CDM militaire et bien d’autres qui s’égrènent dans une liste bien trop longue. Il fait émerger de nombreux champions : Sterbik, Bernarchot, Baal, Valois, les frères Hénaff,….. Il est diplômé action TYPE Selon jung MBTI (Myers-Briggs Type Indicator), profilage des personnalités, et met ses compétences et son expérience au profit des entraîneurs et des athlètes.

En 2009, il se voit confier la direction du Pôle France Elite de parachutisme de Gap-Tallard, un poste avec des responsabilités importantes. Il participe au développement d’un bâtiment pour l’adapter encore mieux aux exigences du haut niveau et de la formation. Christian a dû solliciter les collectivités, les partenaires institutionnels, se faire connaître et reconnaître pour donner du crédit à ce projet et ainsi être soutenu au niveau local. Son engagement sans faille et sa rigueur font de ce pôle le fer de lance du projet de performance de la fédération.

Christian, c’est un cadre d’exception sur lequel j’ai pu m’appuyer à maintes reprises, qu’il s’agisse de l’accompagnement des entraîneurs, de la formation, des différents documents cadre demandées par le Ministère ou l’ANS, ou des documents fédéraux sur le pilotage des voiles, de la navigation, de la détection,…etc…. Il a toujours répondu présent avec la même spontanéité, la même rigueur, produisant des livrables de haut niveau.

Christian, c’est l’homme de la prospective, des power point colorés, de la condition sine qua non qui a toujours conservé une rigueur et un style rédactionnel issu de nos formations à l’INSEP qui parfois nous faisaient sourire à la DTN.

Christian, c’est un homme de confiance. C’est plus qu’un collègue ; c’est devenu un ami avec lequel j’ai passé de merveilleux moments. Christian Lubbé, c’est 50 années au service du parachutisme sportif. N’ayons pas peur des mots,

Christian Lubbé est une légende vivante du parachutisme.

Même s’il profite désormais d’une retraite bien méritée, je sais qu’il n’est pas loin et que nous pourrons encore le solliciter pour intervenir sur les différents jurys ou autres missions. Merci christian pour tout, pour ton aide et tes capacités d’adaptation car un DTN n’est rien sans une équipe performante et des cadres de ton envergure. “

Après cet hommage rendu par Jean-Michel, Christian a pris la parole pour rappeler “avoir toujours assumé ce qu’il était et avoir toujours inscrit son action au profit du parachutisme”.

S’il n’a “jamais cherché refuge dans un port”, il a eu à coeur d’aller en permanence de l’avant.

En remerciant tous les DTN passés et présent, et l’ensemble des élus qui lui ont fait confiance au fil des ans, il a insisté sur “l’importance de la présence de Patricia, mon épouse, de mes deux filles qui font ma fierté, Charlie, kiné sur cette compétition et Laurie” qui a réalisé une performance dans la veine en l’honneur de son père. 

Le parachutisme français se joint au président, Yves-Marie Guillaud, aux élus, à la direction technique, pour lui souhaiter, comme il l’a évoqué lui-même ” encore et encore beaucoup de ciel bleu sur cette nouvelle saison de sa vie”.

à lire également
21 juin 2024

[Skydive World Cup Series Bled 2024]

C’est le début de la deuxième étape de la Skydive World Cup Series, à Bled, en Slovénie. La compétition a commencé à 8h avec les premiers sauts dans des conditions météorologiques délicates. Une première manche qui a permis aux équipes hommes, femmes et junior de jauger leurs sauts dans ce ciel complexe de la Slovénie. […]

21 juin 2024

[Skydive World Cup Series Bled 2024]

Les équipes de France de Précision d’Atterrissage sont en route pour la deuxième étape de la Skydive World Cup Series à Bled en Slovénie. La compétition débutera ce vendredi 21 juin à 8h, et prendra fin dimanche 23 juin à 15h. Equipe de France 1 : T. Jeannerot, M. Guinde, S. Ferroni, A. Ferroni, P. Asteix.Equipe […]

20 juin 2024

661 – Save the Date Championnat du Monde Militaire, Hongrie, du 2 au 13 juillet 2024

La 46e édition du Championnat du Monde Militaire de Parachutisme en Précision d’Atterrissage, Voltige et Vol Relatif à 4, aura lieu du 2 au 13 juillet, à Szolnok, en Hongrie. À cette occasion, neuf membres des collectifs militaires et civils de Précision d’Atterrissage & Voltige seront mobilisés, accompagnés par Jacques Baal, entraîneur national mis à […]