15 sept. 2023 - Championnat de France - Ligue Provence Alpes Côte d'Azur

Championnats de France Vol Relatif, Wingsuit, Disciplines Artistiques, Précision d’Atterrissage/Voltige – 15septembre2023

Championnats de France 2023 WS, DA, VR & PAV et Challenge Handi-Fly

Jérémie ROLLETT est présent sur ces championnats de France 2023 avec l’équipe de VR8 Qatar Airsports dont il est l’entraîneur national depuis 8 ans, après avoir été membre des équipes de France de Vol Relatif.

“Nous sommes venus sur cette compétition pour valider les entraînements réalisés. Nous avons participé à la Coupe du Monde à Voss et obtenu une médaille d’argent après avoir été vice-champion du monde, aux États Unis, en 2022”.

Après la première rotation, Jeremy revient sur la performance des compétiteurs : « C’était un saut compliqué, avec un enchaînement qui n’est pas évident. Nous avons donc perdu du temps. La deuxième manche devrait nous permettre d’obtenir un meilleur score. Nous nous sommes beaucoup entraînés à Lille, ces dernières années. Parmi nos enjeux, nous testons toutes les options pour nous mettre face à des conditions d’entraînements différentes. Typiquement, la sortie d’avion à gauche ou à droite, les enchaînements de rotation, etc ».

Amdulla Al Hammadi, capitaine de l’équipe, complète ces propos en précisant que « nous découvrons la drop zone de Gap-Tallard avec grand plaisir. Ce cadre est très beau. Nous tenons à remercier les équipes d’organisation qui portent une attention vraiment particulière à la sécurité. Notre objectif est clair : réaliser les meilleurs sauts et nous jauger face aux équipes françaises. Ici, la compétition est au rendez-vous avec un très haut niveau présent ».

ZOOM SUR Sylvain et Alexandre Ferroni, deux frères face à deux disciplines

Sylvain est responsable automatisme et électricité industrielle au sein de l’entreprise Ascii. Alexandre est ingénieur projet pour Otomtsys. 

Grâce aux soutiens conjoints de la Fédération Française de Parachutisme, de la région Occitanie et de leurs employeurs respectifs, tous deux bénéficient d’un aménagement de temps. Concrètement, cet aménagement se matérialise sous forme de mises à disposition de semaines supplémentaires, en complément de leurs congés payés et RTT. Cela leur permet de se rendre disponibles pour la pratique sportive une quarantaine de jours supplémentaires. 

En 2023, ils ont parcouru le territoire national et  international, entre Coupes du Monde, Championnat d’Europe et Championnat de France. 

Au vu du palmarès qui est le leur depuis le 1er août 2011, où puisent-ils l’envie de continuer ? 

Pour Sylvain, la réponse est évidente : “Le plaisir reste inchangé, sinon décuplé ! Et puis, nous n’avons pas encore atteint tous nos objectifs. On apprend continuellement. Il faut toujours s’adapter et c’est ce qui fait la richesse de notre sport : nous sommes dépendants des conditions aérologiques et des zones de sauts”.

Quelques rares DZ qu’il leur reste encore à découvrir ? L’’Egypte. Peut-être prochainement 🙂 Et puis la Suisse, avec un format nouveau dans lequel la cible change d’emplacement à chaque rotation.  

A l’issue des épreuves de voltige, sur ce championnat de France 2023, Alexandre finit 3ème et Sylvain 4ème. 

Restent les épreuves de Précision d’Atterrissage, les 14 et 15 septembre, en équipe et en individuel. 

Mais là n’est pas l’essentiel. Pas de rivalité entre eux ; simplement les valeurs du sport à leur paroxysme : humilité, respect et performance. Car ce n’est pas à une bataille entre frères mais un combat face à eux-mêmes qu’ils livrent.

A lire aussi : https://www.ffp.asso.fr/championnat-de-france-toutes-disciplines-2019/zoom-sur-alexandre-et-sylvain-ferroni-pav/ 

Le clin d’oeil

Sylviane Jardel est une figure du parachutisme. Ce sont d’ailleurs les équipes de l’aérodrome de Tallard qui en parlent le mieux : “Ici, les murs se sont construits autour d’elle. Sylvianne est un pilier pour l’activité. Nous lui devons énormément ! Quand elle a commencé ici, le CERPS n’était qu’un préfabriqué de 8m carrés. Elle a géré de main de maître d’activité, les équipes, organisé des rencontres et compétitions grâce à ses nombreux contacts. “

Avec notamment un titre de Championne du Monde militaire de précision, en 1986, elle cumule 38 ans de pratique et plus de 30 ans au @CERPS de Tallard. 

Cette année 2023 marque sa première année de retraite. Mais quand on aime, on ne compte pas

Elle a tenu à venir sur ces Championnats de France, et avec la mascotte de l’aérodrome, que tout le monde connaît ici : Siki qui foule la DZ à pattes depuis près de 16 ans.

Les résultats provisoires en ce 15 septembre, à 9h50

La compétition bat son plein sur la DZ de Gap-Tallard où les appels à 15 minutes se succèdent sous un grand ciel bleu.

Les résultats provisoires : 

Vol Relatif à 4 N1, à la 5e manche jugée sur 10 : 

 1- Aérodyne CYPRES LILLE (Damien Gouriou, Alban Rumolo, Mathieu Quizy, Tom Mattoni, David Ricard)-106 points

2-Aérodyne CYPRES MAUBEUGE (Elise Poindron, Pamela Lissajoux, Marie Pineau, Alexandra Petitjean, Godeleine de Saint Just)-81 points

3-Espoir Lille Hauts de France (Cameron Malie, Oscar Massier, Thomas Misztal, Axel Martinez, Mathieu Bernier)-71 points

Vol Relatif à 4 N2, à la 5e manche jugée sur 10 : 
1-Saumur Happy Hour (Lea Oger, Benoit Husson, Martin Lee, Aurore Chevalier, Matthieu Roux) -28 points
2-Vive la chute (Eric Le Magoariec, Remi Verschaeve, Valentin Tonizzo, Eric Mary, Emmanuel Fauvel)-25 points
3-Maubeuge Aix-press (Laura Duveau, Capucine Plunian, Fanny Sauvee, Luc Martinez, Jean-Louis Martinez)-17 points

En Précision d’Atterrissage, à la 3e manche jugée sur 9 :

Précision d’Atterrissage hommes
1-Mathieu Guinde 
2-Sylvain Ferroni 
3-Flavien Morel

Précision d’Atterrissage femmes
1-Léocadie Ollivier de Pury
2-Deborah Ferrand
3-Adeline Delecroix

Précision d’Atterrissage Junior
1-Sathan Mahinda
2-Edouard Bittighoffer
3-Pierre Asteix

Précision d’Atterrissage Vétéran
1-Jean Noel Hardouin
2-Jean Yves Bouillaud
3-Antonio Nogueira

Précision d’Atterrissage par équipe
1-PTB HOMMES (Raymond Laffaille, Francois Barriot, Sylvain Ferroni, Alexandre Ferroni)
2-Aixpress (Thomas Jeannerot, Mathieu Guinde, Leocadie Ollivier de Pury, Edouard Bittighoffer, Nathan Poupeau Avallart)
3-3e RMAT ( Jéremy Regimbart, Costel Diaconu, Flavien Morel, Edouard Fournet)

En Voltige, la compétition est terminée :

VOLTIGE Hommes
1-Thomas Jeannerot 
2-Mathieu Guinde 
3-Alexandre Ferroni

VOLTIGE Femmes
1-Leocadie Ollivier de Pury 
2-Déborah Ferrand 
3-Stéphanie Texier

Coup d’œil curieux sur les différentes zones de pliage, entre le hangar Skydive center et le Cerps Gap-Tallard .

Précision d’Atterrissage

Le 3eRMAT sur la cible. (Jéremy Regimbart, Costel Diaconu, Flavien Morel, Edouard Fournet)

Centre National des Sports de la Défense

Vol Relatif à 4

Mathieu Bernier, entraîneur national, insiste sur le fait que « toutes les équipes sont mobilisées et concentrées, en mode compétition. Les équipes de France viennent de participer très récemment à la Coupe du Monde ce qui explique certainement les difficultés rencontrées lors des enchaînements très techniques des imposés. Nous prenons ces championnats de France comme une base pour préparer au mieux la saison 2024, année de championnat du monde”.

Concernant l’équipe Espoir Lille Hauts de France, malgré le peu d’entraînements à leur actif, le niveau est élevé et prometteur.

Il faut noter que Cameron Malié et Oscar Massier ont été champions du monde junior en Vol Relatif à 4, en soufflerie, en 2017.

“À l’image de Tom Mattoni, c’est un passage de la soufflerie à la chute réussi ! ».

Sathan Mahinda, licencié au GIPS de Persan Beaumont

Sathan Mahinda a 21 ans. Il poursuit une alternance en école d’ingénieur, à l’ESILV, à Paris (75). Ingénieur en modélisation et mécanique numérique le jour et Champion de France de précision d’atterrissage en ascensionnel la nuit,…. ou presque 🙂 🙂  Sathan cumule les casquettes et jongle entre sa formation académique, son entreprise et sa carrière sportive avec brio. S’il n’a pas encore trouvé d’équilibre serein dans cette configuration, il s’attache à s’entraîner le plus souvent possible. Et pour la suite ? Pas question d’arrêter. Il souhaite mener de front carrière sportive et professionnelle, qui lui sont essentielles. Il s’en donne donc les moyens. “J’ai aussi plus de moyens financiers désormais en alternance. Cela aide grandement pour multiplier les entraînements. Ce n’est pas évident, mais je tâche de faire au mieux, de m’arranger avec mon employeur, mon école. Ils sont compréhensifs et suivent mes performances ! On trouve des solutions ensemble.”

Sa détermination a fait ses preuves, puisque Sathan est aujourd’hui Espoir relève pour les Équipes de France. Il illustre à merveille la stratégie fédérale qui a tout mis en œuvre pour que l’ascensionnel mène aux sauts d’avion, avec fluidité. Une suite logique qui renforce l’expérience, la confiance et, in fine, la performance sportive. 

Sportif de nature, Satan a pratiqué la natation, le basket et le foot plus jeune. Il a aussi toujours été passionné par l’aéronautique, l’envie de profiter des grands espaces, de la nature, des paysages. Après des débuts en ascensionnel au GIPS de Persan Beaumont, il bascule vite en Précision d’Atterrissage. Il gravit les podiums successifs en junior, puis se hisse sur la plus haute marche. En 2021, et devient Champion de France, en Open, aux côtés de Claude Morel (2e) et Bruno Lautard (3e). 

Dès 15 ans, il commence les sauts d’avion avec impatience. Il pratique en parallèle, toujours à Persant Beaumont (95). Un nouveau challenge ? Oui, mais qui s’inscrit dans la continuité de son parcours, avec d’autres sensations de vol, mais toujours ce frisson lié à son tempérament compétiteur. “J’ai eu le sentiment de passer à un autre niveau, c’est grisant!” C’est ce caractère qui le guide et l’a poussé à se lancer en compétition. 

Conduit par la performance et le dépassement de soi, il participe régulièrement aux stages Accession avec les Équipes de France. “C’est un plaisir de pouvoir découvrir la France par le biais des compétitions et des stages !” Sathan a intégré l’équipe de Peronne -Somme-Hauts de France il y a 3 ans. Une équipe déjà composée de Benjamin Lachambre, François Bonicalzi, Pierre Astreix et Anthony Nogueira. Pierre Astreix, qui s’entraîne au GIPS, l’a naturellement incité à les rejoindre.

Ses enjeux actuels ? Perfectionner sa phase finale, se mettre à l’épreuve dans des conditions différentes et travailler les posés de pied sur la cible. Participer aux Championnats de France à Gap représente donc une étape de validation, avant les échéances européennes à venir. L’ambition à plus long terme est claire : “Comme tous les sportifs, je rêve d’un titre de Champion du Monde !”.

On le lui souhaite de tout coeur, et nous serons les spectateurs attentifs de son parcours 🙂

CYPRES, partenaire majeur de la FFP

Nadine Bordas est chargée de clientèle pour Airtec, qui commercialise le CYPRES. Venue bénévolement de Tours sur ces championnats de France 2023 à Gap-Tallard, elle rappelle, avec la passion qui la caractérise, que c’est en France que CYPRES sponsorise le plus d’équipes nationales. “Nous sommes très heureux de cette proximité avec les athlètes dans toutes les disciplines et des communications régulières déployées par la Fédération Française de Parachutisme,gage de confiance envers notre produit et immense fierté face aux résultats des équipes de France ! »

Le CYPRES ? C’est l’aboutissement de la pugnacité d’un homme, Helmut Cloth, pour sauver des vies. L’objectif était ambitieux ; à la hauteur de l’enjeu. Le CYPRES, résultat de plusieurs années de développement, se devait d’être un « produit parfait », vibrant hommage à son ami Freddy Leising, disparu tragiquement, en 1986. A l’époque, les déclencheurs de secours n’étaient pas fiables, et n’étaient pas utilisés. Pour Helmut Cloth, c’était le drame de trop. Parachutiste aguerri, Helmut était avant tout entrepreneur et ingénieur. Il s’est alors donné pour mission de mettre au point un produit innovant, inhabituel car jamais conçu, et extrêmement fiable, pour éviter de futures telles tragédies.

Depuis sa création, le CYPRES a évolué, en continu, pour répondre aux demandes croissantes du marché. Il y a 30 ans, on lui donnait une durée de vie de 8 ans. Une première phase a permis d’augmenter à 12 ans. Désormais, tous les 15 ans, les experts procèdent à une révision régulière des matériaux. Pour les parachutistes, c’est un facteur de choix : pouvoir conserver ce matériel sur 15 ans de pratique, sans même changer la pile, est facilitateur. Les capteurs ont été améliorés pour une précision accrue. 

Depuis très longtemps CYPRES accompagne les équipes de France. Dès 1991, les discussions ont été engagées avec Patrice Girardin. C’est avec lui que le partenariat débute. Son équipe de VR est équipée de CYPRES à partir de 1992. Puis, Airtec accentue sa politique de dotation, et attribue désormais 100 CYPRES aux équipes de France, toutes disciplines confondues. Cela représente environ 100 unités en dotation. 

Yves-Marie Guillaud, président de la Fédération Française de Parachutisme, Jean-Michel Poulet, Directeur Technique National, l’ensemble des élus et techniciens de la Fédération expriment toute leur gratitude envers ce partenaire majeur du parachutisme français.

Aéro Biodiversité

Isabelle Dreyssé, trésorière d’Aéro Biodiversité et Hélène Abraham, directrice générale, étaient présentes durant ces championnats de France 2023 pour présenter les travaux de l’association sur les aérodromes français tant au public qu’aux compétiteurs dans le cadre du partenariat avec la Fédération Française de Parachutisme.

Mathieu Bernier, entraîneur national des équipes de Vol Relatif, se dit satisfait des rotations effectuées sous des conditions météorologiques et aérologiques optimales.

“Nous avons pu réaliser 9 manches sur les 10 prévues, en Vol Relatif à 8 et Vol Relatif à 4”.

Si en VR4 N1, les performances sont un peu en dessous du niveau, cela s’explique par le timing de fin de saison.

“Les équipes sont éreintées après des compétitions dans lesquelles tous ont engagé toutes leurs ressources pour faire briller le collectif à l’international”.

Mais Mathieu Bernier se veut encourageant : “La motivation ne suffit pas toujours. C’est ce que démontrent les résultats aujourd’hui. Être présents sur ces championnats de France était indispensable pour nous aider à identifier des axes d’amélioration complémentaires, voire servir de base de travail pour les 2 stages restants.

“Concernant la N2, le combat pour la troisième marche du podium a tenu en haleine toute la journée. Les performances sont le résultat de nombreux entraînements en indoor. Cela confirme, une nouvelle fois, la complémentarité entre soufflerie et sauts d’avion. L’entraîneur évoque entre autres le travail foncier réalisé. “Nous sommes dans le détail permanent pour toujours progresser. Nous visons 2024, année où les équipes vont atteindre leur pic de forme. Les performances seront à la hauteur des entraînements réalisés sur la durée.”

La cérémonie de remise des médailles en Vol Relatif, au château de Tallard, a été également l’occasion de mettre à l’honneur les membres du bureau fédéral présents autour du président : Daniel Grand, vice-président, Isabelle Deschamps, secrétaire générale, Danielle Marquez Ferroni, trésorière et compétitrice.

Si l’on rajoute la présence d’Yves Grosse, médecin fédéral, Thierry Courtin, co-organisateur des championnats de France 2023, Claire Duverger, compétitrice handifly, Gillian Rayner et Muriel Peltier Moyeuvre, juges, ce sont 9 élus fédéraux sur 13 qui étaient présents sur ces championnats de France, fait rare à souligner.

à lire également
3 juin 2024

Entrainement Voile Contact Besançon

Retour sur l’entrainement des équipes de France de Voile Contact à Besançon (25). Quelques mots de Jean-Michel Poulet, entraineur de l’équipe de France de Voile Contact, à l’issu de cet entrainement : « De bons progrès pour cette nouvelle équipe qui vise un podium pour les prochains championnats du monde.La priorité est donnée sur le […]

3 juin 2024

Cet été, vole vers ton Brevet B : Les lauréats

A la suite du lancement de l’opération « Cet été, vole vers ton Brevet B » la Fédération Française de Parachutisme a sélectionné les écoles porteuses du projet !En raison de l’immense succès de l’appel à candidatures, une école supplémentaire a été sélectionnée, portant le nombre total à six au lieu des cinq initialement prévues. […]

2 juin 2024

Skydive World Cup Series 2024 – 2 juin

La huitième et dernière manche de la Skydive World Cup Series, compétition mondiale de Précision d’Atterrissage, est en train de se terminer. L’équipe France 1 est dans l’avion. Les résultats provisoires par équipe : 1- Sportfördergruppe Bw Team 1 avec 51 cm (Elischa Weber, Robin Griesheimer, Elias Kammer, Christian Kautzmann, Stefan Wiesner)2- Czech military team 1 […]