27 nov. 2021 - Championnat du Monde - P.A / Voltige France

Championnat du Monde Militaire parachutisme 2021

Retour sur le Championnat du monde Militaire – Par Jacques Baal, entraîneur

http://results.worldskydiving.org/FrontEnd/CompetitionCollection/1038

Le CISM 2021 est en train de s’achever au Qatar. Nos équipes de France sont arrivées mardi 17 novembre pour un début de compétition le 19, après une cérémonie d’ouverture grandiose. « On y sentait l’empreinte de Patrick Castella qui était venu mettre en place une équipe de démonstration, il y a quelques années » note Jacques Baal, entraîneur de PA/V.

Deux équipes étaient alignées pour la France :

  • une équipe femme en sous-effectif en raison de l’incapacité à réunir 5 compétitrices pour des raisons de disponibilité professionnelle ou de blessures. Léocadie Ollivier de Pury, Deborah Ferrand et Stéphanie Texier avaient à leurs côtés Laura Jaguelin, positionnée en tant que réserviste,
  • une équipe homme, avec ses cadres : Thomas Jeannerot, Jean Vignuales et Mathieu Guinde. Alexandre et Sylvain Ferroni étaient prévus sur cet évènement mais seul Alexandre a pu être disponible, en tant que réserviste également. L’absence de Sylvain a été compensée par l’incorporation de Stéphane Meder, militaire d’active qui appartient aux équipes de représentation de l’Armée de l’air.

Au programme, trois disciplines : précision d’atterrissage, Voltige individuelle et Vol Relatif à 4. Pour les deux équipes, dans le contexte dans lequel a été abordé ce CISM, il n’y a pas eu d’engagement en VR vu le peu de temps que certains compétiteurs ont eu pour s’entraÏner. Le choix c’est donc porté sur les disciplines « reine » FAI : PA et Voltige.

Huit équipes féminines étaient engagées. Malgré tout, les grandes nations sont là, hormis la Chine. Nos françaises n’ont vraiment pas démérité en PA, malgré le handicap de n’être que 4, vu que tous les scores comptent et que les équipes complètes sont avec un joker (la 5e). La France termine brillamment la compétition à la 3e place avec une dynamique globale qui aurait largement pu les amener plus haut sur le podium. Sans joker, certains sauts moins performants ont forcément compté dans le résultat. Mais cela confirme que nos compétitrices peuvent envisager, dans un futur très proche, de concourir pour les (ou la !) premières places.

En individuel femmes, plusieurs bons résultats :

  • Déborah arrive en 3e position en précision d’atterrissage et termine 4e au combiné
  • Léocadie, 3e en voltige et 3e en combiné, revient donc avec 2 médailles de bronze pour la France, avec une compétition correcte en voltige en ayant sorti quelques beaux sauts. En PA, quelques marques l’ont mise en difficulté pour le classement en individuel de la spécialité.

Chez les garçons, on a pu voir Mathieu aller au départage pour la 2e ou 3e place face à 2 autres compétiteurs. Il a gagné ce départage et finit vice-champion du monde militaire en PA pour une compétition qui est au même niveau que le championnat du monde civil. Très grosse satisfaction donc pour lui, qui avait été en retrait depuis quelque temps et, surtout, pour la dynamique de performance ; voire la prise de pouvoir des jeunes puisque Sylvain Ferroni a été champion du monde en Russie et, désormais, Mathieu, vice-champion du monde militaire, au Qatar.

En résultats combinés, la France est un peu loin. Mathieu a réalisé une compétition moyenne en voltige. Ce sera donc un objectif de travail sur les prochaines années pour lui permettre de jouer, réellement, les trois podiums, asseoir ses capacités et concrétiser à tous les niveaux. Les autres compétiteurs étaient un ton en dessous, chacun à leur niveau. Thomas et Jean étaient un peu en retrait et Alexandre n’a pas réussi à renouer avec le niveau qui est le sien. Tous trois étaient bien sûr déçus de leur prestation mais la saison a été longue et le championnat de Tanay a été tellement exceptionnel qu’il a forcément laissé des traces dans la capacité à mobiliser à nouveau, dans un délai aussi bref, autant d’énergie et de concentration. Stéphane Meder s’est parfaitement intégré et a parfaitement joué son rôle puisqu’il est rentré à plusieurs reprises dans le scoring avec les capacités avec lesquelles il était venu. Voire avec une capacité d’écoute dans les sauts qui ont fait que, au fur et à mesure, il a pu hausser son niveau dans la compétition.

Il reste quelques jours encore au Qatar avec 36 nations présentes et 25 sauts de compétition (5 en PA, 8 en individuel couplés avec une manche d’équipe plus 2 sauts d’équipe en demi finale et finale, 8 manches de VR). Soit une compétition assez lourde pour ceux qui ont enchaîné toutes les disciplines. Accueil irréprochable avec des conditions optimales malgré des journées très longues avec des départs de l’hôtel à 4 heures du matin et un retour vers 18 heures, à la nuit tombée. Mais, sur place, tout était optimisé avec des tentes climatisées et un hébergement qui a complété avec efficacité cette belle organisation. Un contexte donc parfaitement positif pour pouvoir accueillir une compétition de ce niveau et permettre aux athlètes de donner toute la mesure de leurs capacités.

La saison est cette fois quasiment finie ; saison relativement exceptionnelle due au travail rigoureux qui a été déployé (et ni au hasard ou à la chance 😊). La PA/V française, tant en civil qu’en militaire, concrétise son retour parmi les meilleures nations, malgré l’impondérable d’une équipe incomplète ayant un impact direct sur la capacité de performance. « Pour gagner encore les quelques étapes qui nous amèneront à régner sur le monde de la Précision d’atterrissage et de la Voltige, il y a encore du travail à réaliser » rappelle l’entraîneur. « Mais j’ai de bonnes convictions au vu de la collaboration très étroite avec la direction militaire. Nous comptons bien mettre tout en place pour gravir ce cap, avec le renouvellement des équipes qui reste une grosse difficulté pour tous les entraîneurs nationaux. Dès 2022, nous avons décidé de prendre le sujet à bras le corps, pour créer de la détection à tous les niveaux, que ce soit militaire ou civil, pour poursuivre et, surtout pérenniser la démarche déjà engagée ».

à lire également
14 avril 2022

Coupe du Monde et Championnat d’Europe en soufflerie

Du 06 au 09 Avril 2022 à Charleroi (Belgique) s’est déroulé la 4ème Coupe du Monde de Parachutisme en Soufflerie et le 2ème Championnat d’Europe de Parachutisme en Soufflerie. Nous tenons à féliciter tous les athlètes, dire merci aux entraineurs, aux juges, à Damien et Guillaume (hommes de l’ombre mis à disposition par la FFP). […]

5 avril 2022

La nouvelle équipe de France Féminine de vol relatif

Une nouvelle Equipe de France Féminine de vol relatif s’est constituée cet hiver 2021 2022. Les 4 sportives s’engagent dans le projet avec une grande motivation. De gauche à droite Gaelle Giesen, Jessica Thebault, Elise Poindron et Pamela Lissajoux ont déjà commencé les 10h d’entraînement en soufflerie. Elles se sont déjà retrouvées à la soufflerie […]

25 mars 2022

Stage national d’Accession en Vol Relatif (incitation et détection) de Lille du 08 au 11/08/2022

Les stages nationaux d’accession sont des stages de type incitation/détection vers les disciplines de haut niveau, mis en place sur les pôles d’accession.Ils sont accessibles à des licenciés de toutes les régions. Inscrivez-vous dès maintenant à ce stage qui se déroulera à l’Ecole Française de Parachutisme de LILLE BONDUES (59) du 08 août au 11 […]