Fédération Française de Parachutisme » [BULGARIE – ZOOM sur : Pierre ASTEIX]

FFP #Flyin2024
Projet Olympique

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

[BULGARIE – ZOOM sur : Pierre ASTEIX]

août. 2018 - Championnat du Monde    | P.A / Voltige France    | WhoIsWho   

Pierre Asteix débute le parachutisme ascensionnel à l’âge de 12 ans, au Groupement Initiation Parachutisme Sport (95)

Il suit alors une formation en ascensionnel, puis commence par des compétitions nationales et internationales avec l’EPAC. Parallèlement, il bénéficie des conseils de Jean-Noël Hardouin (past-entraineur des équipes de France de PA). Puis à 15 ans, Pierre fait le stage OA (Ouverture Automatique) avec Pascal Ghriss et Michel Yokovleff, à Frétoy-le-Château. Il est aujourd’hui sur le Pôle Espoir de Saumur, et a enchainé les certifications Brevet A, B, B1… En 2015, il est présent à Saint-Galmier pour la troisième étape et finale de la coupe de France de PA/V. En 2016, il participe, pour la première fois, au championnat de France junior, où il termine troisième, puis premier en 2017. La même année, il participe aux championnats de France toutes disciplines à Vichy, pour la première fois, en Précision d’Atterrissage saut d’avion et en ascensionnel. Il remporte la médaille d’or en ascensionnel au classement général et junior.

En 2018, « c’est la première fois que je vais représenter la France sur ce championnat du monde en Bulgarie. Je suis content d’avoir atteint cet objectif ! Sur cette compétition, mes ambitions sont d’abord de découvrir ce qu’est un championnat du monde et de donner le meilleur de moi-même. Bien sûr, j’aimerais décrocher la première place en catégorie junior 😊 Mais être dans le top 5, voire 10, ce serait déjà formidable ». Pierre a démarré la compétition avec un sacré handicap, la voile avec laquelle il saute depuis 5 ans n’est pas arrivée à l’aéroport. » Il a donc fallu pallier à l’absence de tout mon matériel. « Un membre de l’équipe bulgare m’a prêté son parachute ». Mais il ne connaissait donc pas ce matériel. « J’ai fait beaucoup d’ascensionnel. J’en suis à 1400 vols et 400 sauts d’avion. Je pense que cela m’a vraiment permis de vite m’adapter à ce matériel différent du mien car j’ai eu peu de sauts pour le régler. L’ascensionnel apporte une vraie expérience pour piloter sous voile. Cet imprévu a été un vrai challenge pour moi. Apprendre la veille de la compétition que je ne sauterais pas avec ma voile était un peu déstabilisant !! ». En Voltige, Pierre bat son propre record en réalisant un saut à 13,83 secondes par rapport à la coupe de France 2018 à Saint-Galmier (14,29 secondes). Mais cette discipline est encore une découverte pour lui où il n’a que 20 sauts au compteur. « J’aime la Précision d’Atterrissage car c’est compliqué. Il faut toujours s’adapter aux conditions aérologiques, aux thermiques, ces phénomènes de bulles de chaleur qui remontent du sol et peuvent nous faire remonter ou descendre en créant une instabilité. En PA, il faut être bon dès le premier saut. J’ai fait un carreau sur la première manche parce que les conditions météo étaient bonnes. La drop zone est sur une colline. L’aérologie change beaucoup au long de la journée ». Ce jeune sportif de 19 ans, qui suit en parallèle un BTS Aéronautique, est aussi pilote de drones. Sans doute un bel avenir de compétiteur qui s’ouvre devant lui !


À lire également

derniers articles