Ligue Provence Alpes Cote d'Azur

Extrait du texte écrit par Antoine BELDA du Para-Club de Marseille pour cette manifestation avec séance de sauts du NORATLAS DE PROVENCE.

 

“Le plus ancien club de France a fêté son anniversaire le 21 avril sur l’Aérodrome d’Aix-les-Milles, à deux pas de la Canebière !”

“Quelle belle journée nous avons passée !

Tous les anciens étaient là (enfin presque) et certains ne se voient vraiment plus souvent. Ceux de Marseille et d’ailleurs. Ce fut une belle journée pleine de retrouvailles et de nouveaux contacts avec beaucoup de « relève ».

La journée s’est faite de sauts et de rencontres : la rencontre entre les anciens, les nouveaux, la « relève » …

 

“Il y a 70 ans à Marseille naissait le parachutisme sportif.

Les anciens avaient 20 ans lorsqu’ils s’initièrent au Parachutisme. Et, non pas sans courage ! Car dès la fin de la 2ème guerre mondiale, en 1946, i

ls ont entrepris des sauts, sans assurance, sans fédération et souvent sans autorisation, avec des parachutes de sauvetage-pilotes transformés de bric et de broc

en parachutes de saut intentionnel ? Ces matériels étaient récupérés des prises de guerre sur les avions de chasse allemands. Ils passaient pour des fous. Il était i

nterdit d’ouvrir au-dessus des 500 mètres car ces parachutes n’étaient pas manœuvrables et il fallait se poser de façon relativement précise : l’ouverture basse assurant la précision. C’était sur l’aérodrome d’Aix-Les Milles, à deux pas de la Canebière, ce n’était pas le bout du monde, mais c’était déjà un autre monde la liberté.”

 

“Puis, il a fallu se structurer. Ainsi est née la 1ère association de parachutisme sportif, début 1948, qui prit le doux nom d’Amicale des Jeunes Parachutistes. Mais malheureusement, arriva à grands pas la réglementation avec tout son lot de paperasserie administrative. Pour être reconnu et avoir une existence légale, il fallait se déclarer en Préfecture. Ils inventèrent donc l’appellation « Parachute-Club ». Ainsi début 1952, l’Amicale des Jeunes Parachutistes devint officiellement le Parachute Club de Marseille. Dès lors, ils allèrent sauter sur le terrain d’Avignon-Caumont. Puis en 1962, à la suite de l’ouverture de Caumont à l’aviation commerciale, ils se transportèrent à Pujaut, sur le Centre de Parachutisme créé en 1935, à l’ouest du Rhône, où se trouvent encore à présent nos racines sentimentales.”

 

“En 1984, il devint le Parachute-Club Sportif de Marseille. Mais c’est toujours le même ! Il a juste un peu vieilli (juste un peu vous dis-je !), et on ne sait pas et on ne saura jamais combien de parachutistes sont issues du Club de Marseille, et qu’importe, Fi, les statistiques !”

“Merci à tous ! Votre seule présence a été notre plus belle récompense. Merci aussi à ceux qui se sont excusés. Si certains ont brillé par leur absence, dommage. On ne leur en veut pas. N’ayons pas peur de dire que les absents ont vraiment eu tort !

 

“La nostalgie était au rendez-vous. L’amitié aussi.

Oui vraiment ! Ce fut une belle journée que nous avons passée là !!! ”

 

Antoine BELDA.