Fédération Française de Parachutisme » [CHAMP.MONDE Australie] compétition des équipes de France de Vol Relatif et record du monde en VR4 Féminin

FFP #Flyin2024
Projet Olympique

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

[CHAMP.MONDE Australie] compétition des équipes de France de Vol Relatif et record du monde en VR4 Féminin

oct.. 2018 - Championnat du Monde    | Vol relatif France   

“Australie, 1ère journée de compétition, vol relatif.

Après une rapide cérémonie d’ouverture sous la pluie sur la plage de Surfer Paradize sur la Gold Coast australienne hier, les équipes de France de Vol Relatif avaient rendez-vous sur le site de la compétition pour un appel à 7h45. Départ de l’hôtel à 5h45 afin de prendre le petit déjeuner, de s’échauffer et préparer la 1ère manche. Le premier saut d’une compétition est particulier. Il y a toujours une émotion spéciale relative à « l’activation » de l’équipe, la mise en route collective, le regard des autres et l’évaluation de l’état de forme de l’adversaire. Cette première manche est composée d’une séquence dite rapide avec 1 bloc/3 libre.

Les équipes de France de VR4 open et féminine ont bien démarré la compétition avec des scores identiques de 29 points (30 – 1 pour les deux équipes).

Dans la catégorie féminine, on se rend rapidement compte que l’équipe de France composée de Paméla Lissajoux, Clémentine Le Bohec, Sophia Pécout, Christine Malnis et Michel Laynaud (vidéo) est techniquement largement supérieur à ses adversaires (+9 points sur cette première manche).

L’équipe open, avec Laurence Fugen, Kévin Mansion, Charles Rommel, Damien Gouriou et David Ricard se place derrière la Belgique championne du monde en titre (- 3 points) mais surclasse les Américains (+ 3 points).

Nous ferons encore 3 sauts cette première journée. L’équipe de France féminine continuant d’accroître son avance (+ 19 points sur les Anglaises) en se bagarrant avec la catégorie open.

L’équipe de France open termine la journée 3 points derrière les Américains et 9 points derrière les Belges. Nous avons commis quelques erreurs techniques qui nous ont coûté de précieux points. Mais notre style de vol plus agressif au dernier saut, avec 23 points marqués, nous encourage à nous relâcher et à avoir confiance pour les sauts suivants.

Demain nous sommes attendu sur le site de la compétition, le Sport Super Center, à 14h.

La spécificité de cette compétition est que le saut n°6 est une séquence dite de « libres », c’est à dire que les figures tirées au sort pour la manche 6 sont des enchaînements de mouvements individuels donc rapides.

Ce saut n°6 (Q-M-F-C-N pour les initiés) va sans aucun doute aboutir à un nouveau record du monde. Ce record est actuellement co-détenu par la France et la Russie pour la catégorie open depuis 2010 (Menzelinsk) avec 56 points en 35 secondes et aussi par la France pour la catégorie féminine (47 points, Menzelinsk).

Nous allons tout faire pour que ce, ou ces records reste à la France. A suivre…”

Mathieu Bernier, entraîneur national vol relatif.

 

 

 

Australie, VR, 3ème jour de compétition

“Après une journée à 0 saut hier à cause de la météorologie, le soleil était au rendez vous ce mardi. En se levant ce matin tous les compétiteurs de vol relatif savaient qu’une journée historique les attendait avec le tant attendu, mais aussi tant redouté, saut n°6 et sa séquence rapide. Le 5ème saut a d’abord eu son lot de surprises. En catégorie OPEN, l’équipe de France qui n’était pas réellement satisfaite de son saut, réalise un saut correct à 24 points, à égalité avec les Américains et 2 points devant les Belges  (22 points). Une bonne surprise qui nous donne confiance pour la suite. Faire le meilleur score sur une manche de championnat du monde est toujours une petite victoire. Malheureusement nous avons effectué une 6ème manche très moyenne, avec un score de 52 points (55 -3). La sortie n’est pas bien posée sur l’air, il y a des différences de niveau, nous perdons du temps et nous n’arrivons pas à imposer un rythme synchronisé clair et capable d’accélérer. C’est une déception. Les Américains, après une sortie catastrophique, sont capable de mettre 60 points en 35 secondes (61-1). Un bel exemple de gestion de saut, une réaction de champions. Le record du monde était déjà battu. Il a tenu quelques secondes car les Belges ont déroulé un saut rapide, sans erreur majeur, en réalisant 62 points (64-2). Nouveau record du monde à 62 par la Belgique. Bravo à eux.

La journée de l’équipe de France de VR4 féminine est remarquable, voir historique. Premièrement parce qu’elles ont gagné la manche 5 avec 25 points. Elle devancent donc sur cette manche la catégorie open (Belges, Américains, Français, Qataris…). Et deuxièmement parce qu’elles battent le record du monde féminin avec 56 points (57-1) sur la manche 6. Le précédent record était de 47 points. Le VR4 féminin réalise un bon saut. Les filles étaient un petit peu déçues à cause de quelques micros pertes de temps et de la faute en sortie. Les félicitations de toutes parts et la clameur du speaker ont rapidement laissé place à la joie et la satisfaction. La France peut être fière d’avoir une équipe comme celle ci, enviée et respectée par tout le parachutisme mondial.

Demain mercredi, nous avons rendez vous à midi.

L’équipe de France open doit assurer sa 3ème place et tenter de se rapprocher des Américains et l’équipe Fille doit continuer de nous faire rêver.”

Mathieu Bernier, entraîneur national du Vol Relatif

La compétition continue pour les équipes de France de Vol Relatif : “Après la journée d’avant hier, intense en émotions, les équipes de France de VR avaient rendez vous hier à 12 heures au Super Sport Center pour continuer la compétition. La météo annonçait un temps mitigé mais c’est sous un ciel bleu et un soleil agressif que nous sommes arrivé sur le site, vers 11 heures, pour s’échauffer et re-dérouler les sauts.
On se doute que 2 sauts sont possibles cet après midi.
Les deux sauts suivant sont très différents. Le premier, H-20-P-13 est une séquence assez rythmée avec néanmoins 2 blocs qui nécessitent une synchronisation parfaite tandis que le suivant est un « 3 blocs » (6-14-11), un saut dit « long », une séquence qui ne va pas très vite.
Sur le premier saut l’équipe de France open marque 23 points mais est sanctionnée de 3 fautes. Cela fait donc 20 points contre 22 points pour les Belges (24-2) et 26 points pour les Américains qui réalisent un saut quasi parfait.
Les Américains reviennent à 2 points des Belges.
Sur le saut 8, France 17, Belgique 20 et USA 22.
Egalité à la première place du classement, les Américains reviennent dans la course. Le suspense est total.
L’équipe de France féminine continue sa belle compétition avec 23 et 18 points sur les 2 sauts de la journée.
Nous sommes déçu sur le 8ème saut, comme pour l’équipe open, le saut est trop imprécis, nous avons 2 fautes pour les filles et 3 pour les opens.
Jeudi, 6h45 pour les premiers appels. La compétition continue. Les équipes de France de vol relatif vont tenter des sans fautes pour les 2 derniers sauts et confirmer leur places sur le podium de ces championnats du monde.”
Mathieu Bernier, entraîneur national de vol relatif.

 

Vol Relatif dernier jour : 2 médailles de plus !!

“Les championnats du monde se terminent entre les nuages sur la Gold Coast australienne. Les conditions météorologiques n’ayant pas permis de terminer hier la 10ème manche de VR 4, c’est à 5h45 ce matin que nous avions rendez-vous pour le premier appel.
Les derniers sauts ne permettaient pas réellement de bouleverser le classement pour les équipes de France.

La France est championne du monde de VR4 féminin. Elle reprend le titre qu’elle avait obtenu en 2010, 2012 et 2014.

Bravo à Clémentine, Sophia, Paméla, Christine et Michel pour leur performance !!
C’est l’aboutissement de plusieurs années de travail, avec beaucoup de sacrifices, des joies, des peines, des doutes…ce dont est fait la vie de sportif de haut niveau en parachutisme.
25,7 de moyenne, un record du monde, une 3ème place toutes catégories confondues.
What else ? Un grand merci et un grand bravo.

En catégorie Open, l’équipe de France conforte sa 3ème place derrière les USA et la Belgique.
Nous ne nous sommes pas mêlé à la bagarre pour la première place. Nous sommes déçu. Le niveau est très élevé. Les erreurs ne pardonnent pas. Nous savourons cependant cette médaille de bronze.
Bravo à la Belgique et aux USA.
Mathieu Bernier, entraîneur national vol relatif.”