DT044 – Prévention des risques de rupture des composants du Vé de traction dans la pratique du parachutisme ascensionnel

Préambule

Suite à un incident de rupture de maillons rapides lors du tractage d’un parachute de saut, il a été constaté un certain nombre d’anomalies dans l’utilisation des Vés de traction fixe (coutures de sangles textiles avec du fil trop faible, utilisation de sangles inappropriées, maillons rapides de nature, dimension ou/et résistance insuffisante, longueur inadéquate du Vé de traction).

Nous avons été notamment alertés par l’utilisation de Vé de traction de conception personnelle et par des modifications d’un modèle normé, notamment par le montage successif de pièces métalliques lourdes dans les parties proches du parachutiste, qui peuvent venir le frapper à la face lors d’une rupture de câble sous tension.

Objectifs de la directive technique

Rappel d’utilisation du Vé de traction fixe

Le Vé de traction fixe doit être d’un principe de fonctionnement simple tout en garantissant :

  • Résistance à la tension
  • Fiabilité de largage
  • Fiabilité et sécurité d’accrochage

Le dispositif de largage du câble est traditionnellement formé par un Vé de traction fixe qui se compose de deux bras reliés ensemble depuis chaque côté du sac-harnais à un dispositif de type 3 anneaux destiné à se connecter au gros anneau d’accrochage du câble, qui est d’un diamètre à minima de 50 mm avec un tore de 5 mm.

L’avantage de ce type de largueur au sac-harnais, autre que la démultiplication des forces est de tenir en un seul point fixe qui peut accuser la totalité de la tension que la ligne peut supporter, l’inconvénient est le risque de percussion d’une des pièces mécaniques par l’utilisateur.

La longueur des bras du Vé après montage, doit être au minimum de 50 cm par bras, suffisamment longue pour que le parachutiste accroché à la base des élévateurs ne soit pas frappé au visage lors d’un largage sous tension et pour ne pas trop rapprocher les points d’attache au sac-harnais.

L’emplacement de la poignée de libération du Vé de traction doit rester accessible à longueur de bras tendu de l’utilisateur.

Dispositif autorisé : Vé de traction fixe à bras équipés d’un mousqueton de montagne

Des sangles textiles en forme de boucle fermée peuvent être utilisées pour relier le Vé de traction fixe au sac-harnais, leur résistance doit être de l’ordre de 1100 daN minimum et les coutures si elles ne sont pas d’origine industrielles, doivent être réalisées par un réparateur F.F.P.

Pour attacher les sangles textiles aux bras du Vé de traction fixe, ceux-ci sont équipés à chaque extrémité d’un mousqueton de montagne à fermeture et verrouillage de sécurité automatique de résistance minimale de 1100 daN.

Autre dispositif autorisé : Vé de traction fixe à bras équipés d’une boucle métallique à crochet d’attache

Des sangles textiles en forme de boucle fermée peuvent être utilisées pour relier le Vé de traction fixe au sac-harnais, leur résistance doit être de l’ordre de 1100 daN minimum et les coutures si elles ne sont pas d’origine industrielles, doivent être réalisées par un réparateur F.F.P.

Les sangles textiles peuvent être reliées à l’extrémité des bras du Vé de traction fixe par un maillon rapide à vis de taille minimale de 8 mm d’une résistance affichée de 700 daN dont le serrage sera vérifié avant chaque utilisation et qui sera crocheté dans la boucle métallique d’attache présente à chaque extrémité des bras.

Dans ces deux derniers dispositifs, les sangles textiles qui relient le sac-harnais au Vé de traction doivent pouvoir circuler librement directement dans le mousqueton de montagne ou dans le maillon n°8.

L’utilisation de maillons rapides à vis de taille inférieure n’est pas autorisée, ni l’utilisation d’anneau forgé.

Télécharger (PDF, 4.98Mo)

à lire également
5 oct. 2020

Compte-rendu – Entraînement EDF Vol Relatif à Gap (05) du 28 septembre au 2 octobre 2020

Du 28 septembre au 2 octobre 2020, les équipes de France de VR4 OPEN et Féminine se sont retrouvées au Pôle France de Gap pour un stage d’entraînement.Grâce aux équipements du CERPS de Gap Tallard, les équipes ont pu réaliser 35 sauts en trois jours. Le VR4 France open continue sa progression. Cette saison se […]

28 sept. 2020

Compte-rendu – Entraînement EDF Précision d’atterrissage et Voltige au CERPS de Tallard (05)

Le stage a débuté comme prévu le samedi 19, avec la présence des sportifs prévus, soit 10 personnes. Il faut noter la présence de Déborah Ferrand, fraîchement réintégrée dans le collectif. Était présente également Adeline Delecroix qui avec la situation sanitaire actuelle et les difficultés rencontrées pour finaliser sa CIP, n’avait pas pu participer aux […]

25 sept. 2020

Compte-rendu – Stage d’Accession de Précision d’Atterrissage & Voltige de Bouloc du 25 au 30 août 2020

Les participants :– Lisa BOUILLAUD – Tia CHAUMERET – Rémi DEMAREST – Laura JAGUELIN – Flavien MOREL – Théodore TINEL Ce deuxième stage d’Accession de la saison en PA/V organisé sur le pôle de Bouloc s’est déroulé en parallèle d’un stage d’entrainement du collectif national (équipes de France A et Relève). Cette formule est idéale, car […]