14 nov. 2014 - Directives Techniques

DT041 – Sorties de type « flotteur » – rappel aux établissement d’APS

Objet

Sorties de type « flotteur » – rappel aux établissement d’APS

Préambule

Suite à un accident impliquant un parachutiste et un aéronef lors d’une ouverture intempestive pendant la mise en flotteur, les premières constatations permettent de mettre en avant un certain nombre de faits :

  • Equipement de l’aéronef ne permettant pas de se positionner et de se maintenir correctement en flotteur
  • Technique de mise en flotteur inadaptée
  • Parachute dont le rabat cache aiguille secours, mal positionné, ne remplissait pas sa fonction de protection
  • Procédures de vérification à bord n’incluant pas un contrôle de l’arrière des parachutes

Actions à mettre en place

En attente de la fin de l’enquête, par mesure de prévention, la FFP demande aux établissements d’APS :

  • D’interdire la mise en flotteur pour les parachutistes équipés de parachutes dont les rabats cache aiguille ne remplissent pas leur fonction de protection.
  • D’interdire la mise en flotteur si les avions ne sont pas équipés de poignées ou de barre de maintien ou d’encadrement de porte permettant une préhension adaptée à la sortie prévue.
  • De mettre en place des procédures de contrôles des parachutes, à bord de TOUS LES AERONEFS, incluant une vérification du bon positionnement de ces rabats caches aiguilles.
  • D’apposer, dans TOUS les avions, une affichette avec le message suivant :

« TOUS LES PARACHUTISTES DOIVENT, AVANT TOUTE MISE EN PLACE,
CONTROLER OU FAIRE CONTROLER LEURS PARACHUTES »

  • Tous les pratiquants, quelque soit leur niveau de pratique et leur discipline, doivent obligatoirement avoir reçu la formation concernant les déplacements à bord de l’aéronef ainsi que la mise en place « flotteur ».
  • De mettre en place au sol des procédures permettant aux pratiquants de s’entraîner aux mises en flotteur en appliquant des techniques excluant TOTALEMENT des frottements entre les organes de fermeture/ouverture des parachutes (aiguilles et poignées) et les parois de la soute ou l’encadrement de porte.

TOUS LES DIRIGEANTS, TOUS LES PILOTES, TOUS LES DIRECTEURS TECHNIQUES, TOUS LES MONITEURS et INITIATEURS DE DISCIPLINE, SONT EN CHARGE DE FAIRE RESPECTER IMPERATIVEMENT CETTE DIRECTIVE TECHNIQUE.

Télécharger (PDF, 350KB)

à lire également
14 mai 2024

IS 2024 – Compatibilité des différents éléments composant un ensemble parachute

Contexte L’assemblage d’un parachute est constitué de cinq composants principaux : En complément à ces composants s’ajoute des éléments supplémentaires tels que des sacs de déploiement, des élévateurs, dispositif d’ouvreur automatique, etc… Un matériel étranger sous certification uniquement TSO ou équivalent n’est pas considéré de facto comme disposant d’autorisation de navigabilité en l’état sur le […]

22 mars 2024

CS 209-2024 – Ruptures de suspentes, voilures principales Fluid Wings avec suspentes de résistance 400 lbs vectran

Objet Ruptures de suspentes. Matériels concernés Voilures principales Fluid Wings avec suspentes de résistance 400 lbs vectran Actions 1) Contrôle par l’utilisateur pour les voilures Fluid Wings en suspentes 400 lbs totalisant moins de 200 sauts.2) Pour les voilures Fluid Wings en suspentes 400 lbs totalisant 200 sauts et davantage : Contrôle obligatoire par un […]