Fédération Française de Parachutisme » Méthodes d’enseignement et brevets

FFP

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

Méthodes d’enseignement et brevets

DIRECTIVE TECHNIQUE N° 38
MÉTHODES D’ENSEIGNEMENT de la FFP

Méthodes

Il existe en France plusieurs méthodes de progression et d’enseignement du parachutisme :
– la méthode de progression « traditionnelle » où les élèves débutent par des sauts en ouverture
automatique (OA) avant d’accéder à la chute libre ;
– la méthode de Progression Accompagnée en Chute (laPAC) où les élèves débutent par des saut sen chute libre accompagnés par des moniteurs.
– le Tandem

L’utilisation du tandem est possible à tous les stades de la progression des élèves.
L’emport d’un déclencheur de sécurité sur le secours est obligatoire pour tous les pratiquants. Le contrôle périodique des parachutes (y compris le pliage du parachute de secours) est obligatoirement effectué par des personnes qualifiées.

Brevets

Les brevets sont délivrés dans les écoles de parachutisme agréées par la FFP. Ils sont délivrés par le directeur technique de la structure agréée ou, par délégation de celui-ci, par un moniteur titulaire d’un B.E.E.S ou du DEJEPS.

Le brevet A

– Pratique au sein d’une école de parachutisme agréée par la FFP.
– Capacité aux sauts individuels sans assistance de moniteurs.

Le brevet B

– Pratique au sein d’une école de parachutisme agréée par la FFP.
– Accès aux brevets B « intermédiaires » (Bi4 et Bi5) et aux brevets B de spécialité (B1, B2, B3, B4, B5), sous
réserve de posséder un minima de sauts requis pour chacun de ces brevets.

Les brevets B « intermédiaires » de spécialité (Bi)

– Pratique au sein d’une école de parachutisme agréée par la FFP.
– Capacité aux techniques de loisir hors compétition : Bi4 (pratique de la chute tête en haut et de la « track »), Bi5 (pratique du pilotage sous voile pour le posé en survitesse).

Les brevets B de spécialité

– Pratique au sein d’une école de parachutisme agréée par la FFP.
– Capacité aux techniques de loisir et de compétition : B1 (P.A./Voltige) – B2 (Vol Relatif) – B3 (Voile
Contact) – B4 (Free Fly) – B5 (Pilotage Sous Voile).

Le brevet de parachutiste autonome (BPA)

– Pratique au sein d’une école de parachutisme agréée par la FFP.
– Capacité à assurer la sécurité du largage en vol en séance de pratique autonome.
– Accès aux séances de pratique autonome.
– Capacité à effectuer certains sauts spéciaux sur une école de parachutisme agréée FFP si le brevet C ou D n’est pas exigé (avec l’accord du Directeur Technique).
– Accès à la pratique de la vidéo chute.
– Accès aux brevets C et D (sous réserve des prérequis supplémentaires propres à chacun de ces brevets).

Le brevet C

– Pratique au sein d’une école de parachutisme agréée par la FFP.
– Capacité aux vérifications d’embarquement et à l’encadrement à bord des aéronefs des parachutistes à partir du niveau 5 de l’école en méthode traditionnelle et du niveau 4 de l’école en méthode PAC (Seuls des moniteurs peuvent vérifier au sol et encadrer à bord des aéronefs les élèves n’ayant pas ce niveau. Les initiateurs peuvent vérifier leurs élèves Brevet B).
– Capacité à encadrer en salle de pliage (avec l’accord du directeur technique).
– Capacité à la pratique des sauts spéciaux à l’exception des sauts hors zones de pratique des écoles de
parachutisme agréées par la FFP.
– Accès aux CQP d’opérateur vidéo/photo TDM et plieur réparateur (sous réserve des prérequis supplémentaires propres à chacun de ces CQP).
– Accès aux formations d’initiateur et de moniteur fédéral (sous réserve des prérequis supplémentaires propres à chacune de ces qualifications).

Le brevet D

– Capacité aux sauts de démonstration hors d’une école de parachutisme agréée par la FFP.
– Capacité aux sauts spéciaux.
Les brevets de wing suit
– Pratique du vol en wing suit (3 niveaux). Le brevet voilure « hybride »
– Utilisation des voilures grandes finesses (voilure « hybride »).

Télécharger (PDF, 1.84MB)