Fédération Française de Parachutisme » [ZOOM SUR : L’équipe de France Junior de Vol Relatif à 4]

FFP #Flyin2024
Projet Olympique

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

[ZOOM SUR : L’équipe de France Junior de Vol Relatif à 4]

17 avril 2019 - Championnat du Monde    | WhoIsWho   

Le quatuor formé par Cameron Malie, Tom Mattoni, Oscar Massier et Eliot Massier a commencé à voler en 2012, à la soufflerie Aérokart Paris. Ces jeunes sportifs français ont été précurseurs dans la catégorie junior en France et collectionnent, d’ores et déjà, un palmarès impressionnant. L’équipe a remporté le Championnat du monde à Montréal, en 2017, et, plus récemment, est montée sur la troisième marche du podium en catégorie National 1 au Championnat de France 2019 de vol en soufflerie, à IFLYLyon.

Cette année, ils participent au Championnat du monde de vol en soufflerie dans la catégorie National 2 ou AA. « L’équipe a repris les entraînements -trois heures depuis mars- pour se remémorer le programme en AA. Dans cette catégorie, les figures sont simplifiées par rapport au National 1 » évoque Cameron Malie. Pour ces compétiteurs dans l’âme, malgré leur jeune âge, cela n’a pas été difficile. Ils notent juste que « nous avons retrouvé nos automatismes, et ces entraînements nous ont amenés à peaufiner les derniers détails ».

Même si le stress arrive, l’expérience engrangée est un vrai atout pour eux. Le niveau international est très élevé ; pourtant, l’équipe se montre confiante et se sent bien préparée. Les speed tests vont contribuer à jauger les niveaux des équipes avec un objectif très clair « garder notre titre de champion du monde !! ». Leurs principaux concurrents sont les tchèques et les russes, mais les français défendront leur podium à tout prix !

Le soutien de leurs familles et l’accessibilité au sport sont deux facteurs clés de succès pour cette jeune équipe. « Même s’il est difficile de  concilier le haut niveau et notre scolarité lors de certains entrainements ou compétitions, on sait qu’on peut compter sur notre entourage, et aussi, parfois, sur une belle mobilisation de certains enseignants ; surtout que le haut niveau est plus accessible en soufflerie que dans les autres sports » analysent avec pertinence Cameron, Eliot, Oscar et Tom. Au-delà de gagner, donner envie, inspirer d’autres jeunes, témoigner qu’il est possible de pratiquer en loisir et d’arriver au plus haut niveau, même en étant très jeune les porte également. « Nous avons été des pionniers, quand nous avons débuté, voire des défricheurs. En étant allés très loin, très vite, nous n’avons pas eu de vrais obstacles, mais pas non plus de repères. Mais ceux qui ont débuté 1 ou 2 ans après nous ont forcément moins d’expérience et le niveau est plus dur à rattraper pour eux car nous avons engrangé beaucoup d’expérience en compétition nationale et internationale ». Alors, une conclusion s’impose pour eux : « Tant qu’on pourra, on fera tout pour gagner et faire briller la France !».

derniers articles