[ZOOM SUR : la VOLTIGE]

La Voltige est l’exécution de 6 figures imposées

Ces 6 figures imposées (2 tours alternés suivis d’un looping arrière puis, à nouveau, 2 tours alternés et un looping arrière), réalisées le plus rapidement possible, en respectant les axes de référence par rapport à un point de repère au sol (vidéo).
Le jugement se fait à partir de la vidéo filmée du sol. Le temps d’exécution est mesuré du départ de la 1ère figure et s’arrête à la fin de la 6e. L’exécution des figures est pénalisée en dixième de secondes, selon la valeur des fautes faites. Pour exemple, une rotation (un tour) de 360°, à laquelle il manque 20°, génère une pénalité de 4 dixièmes de seconde. Le score final pour le saut est la somme du temps d’exécution et des pénalités : 6,43 secondes de temps d’exécution + 0,80 secondes de pénalité va donner 7,23 secondes.

La voltige requiert des caractéristiques sportives telles que l’explosivité, la tonicité, la vitesse gestuelle, l’anticipation, et le repérage dans l’espace.

Parmi les disciplines acrobatiques que l’on peut assimiler à la voltige se trouvent le trampoline, le plongeon ou la gymnastique. Dans toutes ces disciplines, la vision est inopérante au-delà d’une certaine vitesse d’exécution (accélération). Ce sont alors les automatismes qui deviennent prépondérants.
Pour réaliser une performance de haut niveau, des prérequis sont indispensables tels que les capacités physiques (puissance, tonicité, vitesse gestuelle), la capacité d’accélération dynamique, la maîtrise du centre de gravité et du centre de rotation pour limiter les inerties, la précision de la structure gestuelle, la perception de l’équilibre et la focalisation. La dimension psychologique est, enfin, fondamentale, tout comme la programmation gestuelle et la répétition, ainsi que la mise en connexion sensorio-motrice, l’anticipation étant ici un facteur clef.

Analyse pour exemple du saut de voltige de Mathieu Guinde

Le temps réalisé est de 6,64 secondes auxquelles se rajoutent 0,40 secondes de pénalité car plusieurs des tours réalisés ne font pas 360° par rapport à l’axe de référence défini par la position de la caméra au sol. Au final, sa performance est de 7,04 secondes sur cette première manche.
à lire également
24 janv. 2020

Commission Internationale du Parachutisme

La réunion de la C.I.P se déroule du 22 au 26 janvier à Moscou. Photo de la délégation française: Patrice Girardin, délégué pour la France, Bernard Nicolas, délégué adjoint pour la France, président commission juges internationaux, David ROTH, président de la FFP – Fédération Française de Parachutisme, Domicile Kiger, commission vol en soufflerie et commission […]

17 janv. 2020

Parachutistes honorés à l’Assemblée nationale.

L’équipe de Karine Joly, Grégory Crozier et Baptiste Welsch a été honorée une nouvelle fois. Dans les salons de l’assemblée nationale ils ont reçu des mains du député Jean-Michel Mis, la médaille de l’assemblée nationale en présence de David Roth, président de la FFP.

10 janv. 2020

Deux parachutistes médaillés à Nice

Karine Joly et Gregory Crozier, champions du monde 2018 en Freefly, ont été reçus à la mairie de Nice pour la remise de la médaille de la ville Nous athlètes ont été reçus par:Mr David, Directeur Adjoint de cabinet et Conseiller RégionalMr Azinheirinha, Directeur Général des ServicesMr Papazian, Responsable des Sports