12 déc. 2022 - WhoIsWho

Who’s Who : Yves Grosse, président investi et engagé

Yves Grosse, est né à Nancy, en 1958, la même année que le dépôt des statuts de l’École Française de Parachutisme de Nancy Lorraine (EFPNL) 😊. « Pur Lorrain », comme il aime se décrire, il vit à Nancy, étudie à Nancy, et travaille à Nancy.  Son parcours est « simple » : après l’obtention de son doctorat à la faculté de médecine, il se spécialise dans la traumatologie du sport et la médecine aéronautique.
Passionné de sport, pisteur et moniteur de ski, il devient médecin des équipes de France de ski, de 1984 à 1986.
En parallèle, en 1983, il débute le parachutisme à l’EFPNL et rencontre Jack Gregory, américain et co-inventeur de la PAC (Progression Accélérée en Chute libre). En important cette nouvelle méthode d’apprentissage en France, Jack Gregory souhaite former les deux Directeurs Techniques de l’école, Christian Boulanger et son fils, Dominique Boulanger. Cette nouvelle pédagogie est expérimentée par une promotion de quatre élèves, « bêta-testeurs », Yves Grosse, Nathalie Lalonde, Bruno Susset et Joëlle Petitfils.
A la fin de ces 7 jours de stage, les deux moniteurs, obtiennent la validation « moniteurs PAC » et les élèves valident après 7 sauts seulement le Brevet Fédéral 6 (brevet C actuel) ou confirmé… qui s’obtient dorénavant après 200 sauts minimum.
Suite à cette expérimentation, la Fédération Française de Parachutisme intègre la méthode et la déploie dans toutes les écoles de parachutisme du territoire. La Progression Accélérée en Chute deviendra, quelques années plus tard, la Progression Accompagnée en Chute, actuelle PAC.
Depuis cette année 1983, Yves, licencié à l’Ecole Française de Parachutisme de Nancy Lorraine, n’a plus jamais cessé de sauter.
En 1985, un nouveau temps fort pour lui : des journées portes ouvertes sont organisées dans toutes les dropzones de France. « Les gens pouvaient venir et suivre une formation assez courte et sans vraiment de préparation physique, à l’issue de laquelle ils réalisaient un saut en automatique », décrit Yves, médecin en charge des visites médicales lors de ces journées à Azelot. « Sur le weekend, 120 personnes sont venues sauter, et parmi elles, Christine, qui deviendra mon épouse » !
Suite à cette rencontre, il stoppe son activité de médecin des équipes de France de ski et décide d’ouvrir un centre de traumatologie du sport à Nancy.
Le centre ouvre ses portes en 1988, et devient l’un des premiers centres privés de ce type, en France. 1988 marque aussi l’arrivée de son premier enfant, une fille, suivie de la naissance d’une deuxième en 1992 et, enfin, d’un garçon en 1994.
1995 va signer le début de son entrée dans le monde fédéral. « Comme je suis médecin et que je suis para, le médecin fédéral national en poste me demande de rejoindre la commission médicale… c’est de cette manière que je suis, ensuite, élu au sein du Comité directeur » évoque-t-il.
Dès 1996, il devient chef de délégation et médecin des équipes de France lors des championnats du monde de Précision d’Atterrissage/Voltige en Hongrie. Ces championnats du monde le marquent profondément, malgré, comme il le décrit, des « conditions météorologiques difficiles et un environnement un peu compliqué dans sa globalité » ! Il y vit de grandes émotions sportives, notamment avec le sacre de Jacques Baal, champion du monde français en Voltige ! Yves enchaine, ensuite, les championnats du monde en tant que médecin, jusqu’en 2008, où il cesse d’être élu fédéral.
En parallèle, en 1999, suite à quelques problèmes de gestion, une réunion de crise est organisée au sein de l’École Française de Parachutisme de Nancy Lorraine. Après cette réunion, à la demande générale, Yves Grosse prend la présidence de l’école ; à ses côtés, Olivier Métrot, intègre le poste de Directeur Général qu’il assure encore, 23 ans après.
Ils s’entendent immédiatement et partagent l’envie commune de sauver l’activité. Depuis, le duo Yves/Olivier n’a jamais plus cessé de fonctionner ! Travaillant main dans la main, ils ont chacun un rôle défini : « Olivier se battait au niveau technique et gestion et moi au niveau politique afin de faire vivre le club ».
Leur investissement, couplé au soutien de la Banque Populaire de Lorraine et à des aides financières de la région grâce à leur bonne entente avec Monsieur François Guillaume, ancien ministre de l’Agriculture, et vice-président de la Lorraine, permettent de stabiliser la situation.
L’équilibre est pourtant assez fragile les premières années, notamment en 2000 et 2001 où le nombre de sauts enregistrés plafonne à 5000.
Au fil des années, l’équipe s’élargit, s’étoffe et se consolide afin de fédérer, au sein de ce club familial, des bénévoles investis et motivés. Cet engagement permet la création et l’organisation d’événements sportifs d’envergure. Le « Nancy is Boogie » de 2022, qui a réuni plus de 250 participants, en est une belle illustration. Le record de sauts dans l’année sera même battu avec plus de 16 000 sauts.
« J’ai toujours été un acharné défenseur du parachutisme sportif dans le monde fédéral. Suite à un échange, en 2021, avec Yves-Marie Guillaud, actuel Président de la Fédération Française de Parachutisme, j’ai repris mon engagement phare ». C’est avec émotion et plaisir qu’il rajoute que «reprendre la commission médicale et revivre des émotions fortes avec les différentes équipes me faisait très envie, tout simplement ! Ce n’est que du plaisir ! ».
En juillet dernier, lors du championnat du monde de Précision d’Atterrissage en Tchéquie, à Strakonice, il est à nouveau chef de délégation et médecin fédéral national. Pour la petite histoire, Jacques Baal est, cette fois, entraineur national. Pour Yves, c’est à nouveau un grand moment de partage et d’émotion. « La boucle est bouclée ».

Avec un prochain « Nancy is Boogie » prévu en 2023, un président investi, un directeur général toujours aussi motivé et des bénévoles engagés, le ciel s’annonce bleu pour l’EFPNL.

à lire également
5 févr. 2023

Congrès Technique National 2023 – dimanche 5 février

Après un samedi studieux qui a vu les ateliers s’enchaîner, voire s’éterniser (au grand dam du chef cuisinier 😊), cette deuxième journée de congrès a débuté avec la même assiduité. Dès 8h30, les participants ont rejoint les salles pour assister à la restitution de chaque groupe et poursuivre les échanges avec la même passion. La […]

4 févr. 2023

Congrès Technique National 2023 – samedi 4 février

La journée débute avec l’accueil du Président de la FFP Yves-Marie Guillaud et du Directeur Technique National Jean-Michel Poulet. Les ateliers commenceront à 8h30 et se poursuivront tout au long de la journée. 💼La plénière ouvre la seconde journée de congrès, animée par Yves-Marie Guillaud, Président de la FFP et Jean-Michel Poulet, Directeur Technique National.Les […]

3 févr. 2023

Congrès Technique National 2023 – vendredi 3 février

Le Congrès Technique National de Parachutisme vient de débuter à Dax (40) !  Yves-Marie Guillaud, président de la FFP, tenait à exprimer sa joie d’accueillir les participants à ce premier congrès en présentiel depuis la pandémie et l’interruption de l’activité. “Depuis 2020, nous n’avions pas pu organiser de réunions de ce type. C’était un vrai […]