Who’s who : Marie-France Collombet

Les « Who’s Who » sont des articles qui vous permettent de découvrir plus en détail certains grands noms du parachutisme. Aujourd’hui, nous passons de l’autre côté, celui des bénévoles, avec Marie-France Collombet.

Une passion familiale
L’intérêt pour le ciel, ce sentiment de liberté que procure le fait de voler, Marie-France Collombet l’a, pour ainsi dire, dans le sang. En effet, son grand oncle n’est autre que Louis Breguet, le constructeur d’avions réputé, et entre autres, fondateur de la Compagnie des Messageries Aériennes, à l’origine d’Air France.

Riche de cette histoire familiale, elle a tout d’abord découvert le parachutisme au travers des lettres de son frère, officier à l’école militaire de Saint-Cyr, qui lui racontait ses premiers sauts. Cette envie de tutoyer elle aussi les nuages, ne l’a, dès lors jamais quittée. C’est en 1969, alors étudiante à Paris, que Marie-France Collombet s’inscrit à la section parachutisme du Parachute université club (PUC) et fait sa première préparation de sauts, en compagnie d’autres jeunes étudiants, dans une ambiance animée, joyeuse et solidaire. Tout au long de ses études, Marie-France enchaînera les sauts, avant de réellement progresser à l’aérodrome de Mourmelon, sous les conseils de Jean Jacques Barthe, directeur du centre. Vol Relatif, PA ou Paraski, elle a pratiqué plusieurs disciplines en loisir ou compétition et a sauté avec toutes les voiles qui ont existé, sur une quarantaine de terrains en France. C’est en Espagne, au-dessus des Alpes, au Québec et à Venise, dans des lieux d’une beauté à couper le souffle, qu’elle vit ses plus belles expériences de parachutiste.

Bénévole dans l’âme
Marie-France Collombet est une passionnée qui s’est très vite orientée vers le bénévolat ; au PUC, dès ses premiers sauts, mais également au Comité Départemental de Paris, et à la ligue de la région Ile-de-France, au début des années 80. Documentaliste de métier, elle s’est approprié le bénévolat, à la Ligue, par de petites étapes. Aujourd’hui, toujours à la ligue Ile de France, avec une équipe formidable,  Marie-France Collombet vit son action à 200%. Une de ses principales missions est l’organisation du Challenge indoor, à Aérokart. Un événement qu’elle aime particulièrement et dans lequel elle s’investit sans retenue depuis plus de 10 ans.

En 2017, suite à la demande de Marie-Claude Feydeau, vice-présidente de la Fédération Française de Parachutisme, Marie-France Collombet accepte d’intégrer la nouvelle équipe du comité directeur de la FFP. Toujours très engagée, Marie-France Collombet est conseillère municipale de sa commune et également bénévole dans son Para Club de Maisons-Laffitte où elle participe à la formation aux méthodes traditionnelles et au pliage. Avec toujours cet envie de partage, de solidarité et d’échange, Marie-France Collombet organise, avec la ligue, des sessions de vol en soufflerie pour enfants de 8 à 14 ans et, avec son Club de Maisons-Laffitte, s’occupe des jeunes parachutistes débutants sur le « terrain »,  avec son fils aîné qui, avec ses 400 sauts, est une joie et une fierté.

Participer à des actions sociales auprès des enfants et des jeunes, transmettre, aider et partager sa passion, donne du sens à son engagement.

 

 

 

à lire également
19 mai 2020

Les acteurs du sport mobilisés

Philippe Diallo, Président du CoSMoS, a rencontré ce matin le Premier Ministre et la Ministre des Sports afin d’évoquer la situation de crise du sport. Une occasion privilégiée de leur faire part de la contribution du CoSMoS au plan de relance du secteur. Plusieurs propositions contenues dans la contribution CoSMoS au plan de relance de […]

1 mai 2020

Présentation de la Fédération Française de Parachutisme

Retrouvez, dans cette vidéo, une présentation de la Fédération Française de Parachutisme (FFP), des disciplines qu’elle regroupe ainsi que des équipes de France.

29 avril 2020

Stage franco-allemand reporté

Au vu de la conjoncture actuelle, la DAeC ((Deutscher Aeroclub e.V.) a décidé de reporter le stage franco-allemand 2020 en 2021. Ce stage aura lieu en Allemagne en 2021. Nous restons convaincus que cette rencontre sera aussi remarquable en 2021 qu’il l’aurait été en 2020.