Fédération Française de Parachutisme » Who’s who Jean-Luc Lahaye

FFP #Flyin2024
Projet Olympique

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

Who’s who Jean-Luc Lahaye

16 mai 2019 - WhoIsWho   

Nous partons aujourd’hui à la rencontre de Jean-Luc Lahaeye, plus connu sous le nom de Jean-Luc Lahaye.

Une personnalité incontournable dans le monde du parachutisme

Jean-Luc Lahaeye est né le 23 décembre 1952, à Paris. Il est surtout connu pour ses chansons, ses livres, sa personnalité, mais aussi…pour son parcours dans le parachutisme. Le chanteur de Femme que j’aime et Débarquez-moi est, depuis 2018, Président de l’école de Frétoy-le-Château.

 

Crédit photo : Séb Chambet

En 2002, à l’aérodrome de La Ferté, Jean-Luc va découvrir le parachutisme, avec un copain parachutiste. Il effectue un premier stage de formation, avant de se lancer dans les airs au mois de novembre. Mais les conditions météorologiques n’étant pas favorables, il fait seulement 5 ou 6 sauts avec l’idée arrêtée de ne plus jamais retenter le parachutisme.

En juillet 2015, un autre ami l’invite à redécouvrir le sport. Ils reproduisent le même schéma « formation-saut », cette fois-ci sur les Hauts de France, à Frétoy-le-Château. Dès cette expérience, Jean-Luc Lahaeye  est devenu « fou amoureux de ce sport» et aujourd’hui, il totalise 1300 sauts à son actif.

Crédit photo : Séb Chambet

Ses premiers 300 sauts dans la discipline Vol Relatif à 4, à 6 et même à 8. Puis, nouveau challenge ! Il commence à pratiquer le freefly « J’ai travaillé car il faut tenir, c’est une discipline qui exige beaucoup d’efforts physiques ». Nous le savons tous, l’entraînement physique et mental est la base d’un bon saut. « Aujourd’hui, les parachutistes s’entraînent dans des souffleries. C’est un outil formidable et en plein développement qui devient extrêmement populaire, ludique. Je pense qu’on aura une grande fréquentation, dans les années à venir. On arrivera à créer une vraie discipline à part, pourquoi pas Olympique. », évoque-t-il.

Depuis 2018, il est président de l’école de Frétoy Skydive, rôle dans lequel il s’investit énormément. Il maintient une relation journalière avec le club et le Comité Directeur. L’objectif affirmé est de poursuivre le développement du centre, pour devenir une école de référence à proximité de Paris. Cette année, du 21 au 23 juin, au moment de la Fête de la Musique, ils organisent à Frétoy-le-Château, le festival Solstice Boogie. Des animations, des compétitions et des concerts sont prévus pour accueillir le public. Et, pour 2020, «  Nous envisageons des changements, en commençant par l’achat d’un nouvel avion Caravan et l’augmentation de notre capacité d’hébergement pour passer de 28 à 35 parachutistes accueillis chez nous ».

La fraternité créée autour du parachutisme

D’après lui, outre l’adrénaline et la montée en pression, c’est l’aspect communautaire, de fraternité, qui transforme le parachutisme en une vraie passion. « Cette communauté, assez particulière, est constituée de gens qui viennent de tous horizons. Nos conversations sont orientées vers les sauts qu’on va faire, les progressions, le visionnage de vidéos.  Nous sommes passionnés de A à Z. On se lève parachutisme ; on se couche parachutisme !! », explique Jean-Luc.

Ces années, en tant que parachutiste aguerri, sont accompagnées de belles anecdotes.  Il a sauté avec Paul Grisoni, parachutiste de haut niveau, ex-membre et entraîneur des Equipes de France, aujourd’hui Président et Directeur Technique du Centre de Parachutisme de St-Florentin. Pour la petite histoire, « lors du vol ensemble, Paul a dû libérer à cause d’une mauvaise manipulation de ma part, j’espère qu’il ne m’en veut pas », raconte-t-il.

Crédit photo : Séb Chambet

Un hommage au sport

Plus qu’un passionné, Jean-Luc est une personnalité qui s’investit pour mettre en valeur le sport et les organisations qui font d’un rêve, une réalité. Première en France, la chanson Freefly est un hommage au parachutisme et à sa communauté. Cette chanson, dédiée à l’univers des parachutistes, est « en train de déborder, des radios la passent comme si c’était une nouvelle chanson. », sourit-il.

Crédit photo : Patrick Carpentier

Avec son nouvel album, prévu en octobre 2019, Jean-Luc a un agenda serré, d’ici la fin de l’année. Le dimanche 12 mai, France 2 lui a consacré une grande séquence sur le parachutisme dans l’émission « Vivement Dimanche » où il a été présent. Ensuite, il sera au Stade de France le 18 mai, puis dans les plus grands stades de l’hexagone pour 35 concerts cet été. Entre deux concerts, il continue à sauter. « Je m’étonne encore aujourd’hui de sauter avec des collègues parachutistes de différents clubs de France, selon mon agenda et mon calendrier de tournée. J’amène toujours mon matériel avec moi. C’est ainsi que j’ai pu sauter dans 15 ou 20 clubs déjà ».

La Fédération Française de Parachutisme lui souhaite le bon vent et blue sky ainsi qu’au Para club de Frétoy-le-Château.

Chanson FreeFly de Jean-Luc Lahaye

 

 



À lire également

derniers articles