Fédération Française de Parachutisme » Stage de découverte du parachutisme pour les 12/15 ans

FFP #Flyin2024
Projet Olympique

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

Stage de découverte du parachutisme pour les 12/15 ans

29 juil. 2016 -

Si le foot, le basket le volley sont aujourd’hui dans la rue, sur les plages, sur tous les points du territoire, l’audience du parachutisme reste trop confidentielle, alors même que les valeurs qu’il véhicule – efficacité motrice et facultés perceptives, goût de l’effort et du dépassement – méritent l’attention de tous les formateurs de jeunes adolescents. Ils sont nombreux les tout jeunes ados qui suivent avec envie leurs parents sur les terrains de saut, et nombreux aussi sont les parents  parachutistes, qui souhaitent partager leur passion avec leurs enfants. Activité physique, le parachute ascensionnel et son complément le simulateur de vol reproduisent presque à l’identique les conditions du  vol en chute libre, et de la conduite sous voile. Cette école de volonté   amènent les jeunes qui ne sont encore en âge de sauter, à affronter des situations nouvelles, à vivre des expériences, à prendre des décisions, à faire des choix . Activité de pleine nature le parachute ascensionnel amène les jeunes à se familiariser avec la plaine, les parcs et les champs ; ils s’initient ainsi aux valeurs de respect de la nature, valeurs essentielles tout au long de leur vie d’adulte.

C’est à l’aérodrome de La Salmagne à Maubeuge les 20 et 21 juillet, qu’ils ont découvert la porte d’entrée idéale sur la connaissance et le respect de l’environnement, et le 22 juillet à la Soufflerie de Weembi qu’ils ont compris l’importance de la maîtrise par le corps de l’élément aérien.

Le premier contact est intergénérationnel, et se fait grâce à la disponibilité d’une équipe venue spécialement du Puy en Velay avec à sa tête Gilbert GALLET, véritable tour de contrôle des opérations ascensionnelles en Haute Loire et qui porte,  à bout de bras cette  activité.  La pratique d’une nouvelle discipline pour 6 jeunes de 13 à 15 ans venus de plusieurs points cardinaux de la France et qui ont tous un parent parachutiste, nécessite une pédagogie et un matériel adapté. C’est bien ainsi que cela s’est passé, pour apprendre à voler, se perfectionner partager entre jeunes des moments très particuliers et surtout dans un contexte bien adapté à Maubeuge. Cours pratiques et théoriques, apprentissage au sol fastidieux mais nécessaire, exercices et passage au portique, des heures de gonflage de voile et de tractage manuel, de courses pilotées au sol, pour acquérir la pratique des gestes de base, éducatifs de pilotage, correction par débriefing détaillé des expériences vécues. En vol, tout commence par un bi-place pédagogique avec une voile tandem parapente . Le temps médiocre du premier jour a obligé à concentrer la réalisation de la majorité des vols le second jour, ce qui a permis, après les premières craintes passées, d’automatiser les gestes et de comprendre l’importance de la sécurité à acquérir dans les déplacement sous voile sur un terrain aussi fréquenté que l’aérodrome de la Salmagne. Au fur et à mesure des vols, ils ont acquis la gestion du plan de vol avec diminution progressive de l’intervention radio, ils ont compris le déplacement et l’influence du vent dans la conduite sous voile, autant d’enseignements permis par la répétition 5 fois de l’envol de chacun dans un cadre bucolique.

Le dernier jour fut consacré à la soufflerie flambante neuve de Weembi à Lille Lesquin qui vient juste d’ouvrir ses portes avec son tube de 5,20 m de diamètre, c’est le plus large simulateur de vol. Construite sous l’impulsion de passionnés de la chute comme Julien DEGEN et Bruno PERIN, les jeunes se sentent de suite à l’aise dans un tel espace, pour appréhender l’élément air du plus grand simulateur de vol existant.

Après la présentation de l’aspect ludique de l’activité, de la position à adopter, des clés de l’énigme des déplacements horizontaux et verticaux…ils ont pu goûter aux joies de la chute sans le stress de l’ouverture du parachute et regarder entre deux sessions les évolutions des meilleurs, avec en permanence une couverture vidéo sous tous les angles.La verticalité est une notion nouvelle pour les tous jeunes, beaucoup de jeux individuels avec leur moniteur, un Julien Degen toujours sourire, que du bonheur au bout du compte que de débuter l’activité avec un champion d’une telle humeur.6 vols de deux minutes chacun, avec des corrections vidéo entre les sessions et le réconfort d’une restauration rapide après autant d’effort.

Le tarif était également adapté pour les petits budgets, il faut souligner l’effort de la Fédération Française de Parachutisme qui mise sur l’avenir pour permettre aux familles de passionnés, d’aborder ce stage à un prix abordable (moins de 200 €/personne tout compris sauf les repas).

Ils ont apprécié de diriger le parachute et de se sentir libre dans la veine d’air, ils ont moins aimé le décollage car ils dépendent des autres.Les jeunes étaient « entre eux » et ravis de ces 3 jours plein d’émotion, placés sous le signe de la  bonne humeur, du partage et de la découverte, encadrés de ces magnifiques activités qui sont le tremplin idéal vers le saut d’avion.



À lire également