1 juin 2024 - Actualités - Ligue Occitanie - P.A / Voltige France

Skydive World Cup Series 2024 – 1 juin

Skydive World Cup Series

C’est le début de ce deuxième jour de compétition, ici à Cahors !
Après des conditions météorologiques difficiles hier, en fin de journée, la quatrième manche a pu reprendre ce matin et 19 équipes ont pu réaliser leurs quatrième saut. 

Le point sur les résultats provisoires, avec en-tête :
– Czech military team 1 avec 20 cm
– Sportfördergruppe Bw Team 1 avec 20 cm
– Czech military team 2 avec 25 cm

Le classement français provisoire à la fin de cette quatrième manche :
5e : 3RMAT
6e : France 1
9e : Black Dogs 
11e : France 2
15e : Tarbes France 
17e : ETAP LIGUE NOUVELLE AQUITAINE
22e : France 3
28e : Virage Annecy 
30e : PERONNE SOMME HAUTS DE FRANCE
31e :  La Vieille Garde
32e : LORIENT PARACHUTISME

Pour retrouver les résultats ▶️https://urlz.fr/qJQQ

©FFP

L’équipe France 1, constituée de Thomas Jeannerot, Mathieu Guinde, Sylvain Ferroni, Alexandre Ferroni, Sathan Mahinda se classe provisoirement à la 5 e place avec 46 cm à la fin de cette quatrième manche. 

Equipe France 1 ©FFP

L’équipe France 2, constituée de Typhaine Meyer, Maud Serve, Adeline Delecroix, Laura Jaguelin, et Pascale Dumarcet se classe provisoirement à la 13e place avec 70 cm à la fin de cette quatrième manche. 

Equipe France 2 ©FFP

Après des conditions météorologiques difficiles hier, en fin de journée, la quatrième manche a pu reprendre ce matin et être entièrement validée. Les résultats provisoires : 
– Czech military team 1 avec 30 cm 
– Czech military team 2 avec 30 cm, 
– Sportfördergruppe Bw Team 1 avec 31 cm

Le classement des équipes françaises à la fin de cette quatrième manche : 
5e :  France 1 (Thomas Jeannerot, Mathieu Guinde, Sylvain Ferroni, Alexandre Ferroni, Sathan Mahinda)
6e : 3e RMAT (Christophe Danjou, Costel Diaconu, Flavien Morel, Edouard Fournet, William Courson) 
9e : Black Dogs (Eric Coltat, Loïc Lubin, Claude Morel, Jean-Yves Bouillaud, Rémy Balaud)
13e : France 2 (Typhaine Meyer, Maud Serve, Adeline Delecroix, Laura Jaguelin, Pascale Dumarcet)
15e : Tarbes France (Raymond Laffaille, François Barriot, Pascal Ghriss, Danielle Marquez Ferroni, Aymeric De Laubier)
17e : ETAP LIGUE NOUVELLE AQUITAINE (Olivier Menanteau, Stéphanie Texier, Alexandre Junot, Pascal Dolo, Jean-Luc Mathieu)
22e : France 3 (Pierre Asteix, Loïc Baal, Alderic Vastel, Edouard Bittighoffer, Ambre Galier)
28e : Virage Annecy (Olivier Brun, Olivier Madeline, Ayité Mensah, Franck Cherrier, Jean-Jacques Arendt)
30e : PERONNE SOMME HAUTS DE FRANCE (Benjamin Lachambre, Antonio Cerqueira, François Bonicalzy, Adam Nouir, Oslavo Prata)
31e : LORIENT PARACHUTISME (Guenael Le Moing, Albert Seguinot, Alain Le Tousse, Jacky Robin, David Potrel)
32e : La Vieille Garde (Florian Amirault, Sengsouvanh Phoummavongsa, Franck Chartrain, Jean-Marie Nekadi, Claudine Trombetta)

Pour retrouver les résultats ▶️https://urlz.fr/qJQQ

©FFP

Les partenaires de la SWCS à Cahors

Dans le cadre de la première étape de cette Skydive World Cup Series, Yves-Marie Guillaud, Président de la Fédération Française de Parachutisme, Gilles Esgrime, président du Centre Ecole de parachutisme de Cahors, ont accueilli les partenaires financiers de cette  compétition mondiale de Précision d’Atterrissage : Guy Peyrus, maire de Cieurac, Daniel COUPY, Conseiller municipal à la mairie de Cahors, Nelly Ginestet, vice-présidente du Conseil départemental du Lot. 

En découvrant les installations de la compétition, ils ont même assisté à l’atterrissage de Jean-Jacques Arendt, Président de la Ligue de parachutisme d’Occitanie, qui effectuait son cinquième saut.

Yves-Marie Guillaud a tenu à leur faire rencontrer Cheryl Stearns, membre de l’équipe des USA, légende du parachutisme mondial, qui, en 52 ans de parachutisme, a réalisé 22.253 sauts, faisant d’elle la femme comptabilisant le plus de sauts en parachute au monde.

Deux légendes du parachutisme mondial

A l’occasion de la Skydive World Cup Series 2024 à Cahors, Cheryl Stearns, membre de l’équipe des USA, et Déborah Ferrand, double championne du monde civil et militaire française et marraine de la compétition, se sont retrouvées. Cheryl Stearns a accepté une longue interview pour la Fédération Française de Parachutisme 
“J’ai passé 52 ans de ma vie à sauter d’un avion. Aujourd’hui, j’ai déjà effectué 22.253 sauts, ce qui fait de moi la femme comptabilisant le plus de sauts en parachute au monde. Je me suis pourtant entraînée encore plus durement pour cette compétition en France. J’en suis même à mon 150ème saut de l’année. Les conditions météorologiques sont un peu compliquées mais j’adore ce genre de défis ! 
Cette passion a commencé quand j’avais 17 ans. A l’époque, je voulais déjà devenir une grande compétitrice et partir à l’autre bout du monde pour rencontrer les meilleurs parachutistes. J’ai donc dû trouver des petits boulots pour financer mes billets d’avion et réaliser mon rêve. 
Mon objectif était très clair : rentrer dans l’équipe américaine de parachutisme. J’ai donc très vite déménagé en Caroline du Nord. La vie n’était vraiment pas simple à cette période, mais je n’ai rien lâché, et j’ai fini par intégrer l’équipe de l’armée américaine de parachutisme. J’ai passé deux longues années à faire mes preuves car il n’y avait pas la place pour les femmes dans le parachutisme de cette époque. J’ai donc commencé à travailler avec les unités des forces spéciales de l’armée, pour finir, par la suite, pilote de ligne. Finalement, j’ai passé toute ma carrière à ce poste. 
Prendre ma retraite en 2005 a été une très bonne décision. Pour la première fois, je pouvais enfin me consacrer entièrement au parachutisme
J’aimerais vous raconter une histoire qui m’est arrivée avec un capitaine. J’étais déjà pilote de ligne, et on était dans le cockpit tous les deux. Il s’est approché de moi et m’a dit “Tu n’as rien à faire ici, tu devrais être dans ta cuisine.”. Je n’arrivais pas à croire qu’il me dise ça alors qu’il n’avait aucune idée de tout ce que j’avais enduré pour être ici, à cette place là. 
J’aimerais que toutes les femmes, parachutistes ou non, gardent cette phrase en tête : “C’est difficile d’arriver au sommet, mais ça l’est beaucoup plus de le rester”. Certaines personnes essayeront de vous faire changer de chemin, mais vous êtes au bon endroit et vous êtes douées dans votre domaine. Alors ne les écoutez pas et montrez que vous êtes les meilleures. Je voudrais aussi dire tout le bonheur que j’ai d’être en France, ici à Cahors, sur cette Skydive World Cup Series 2024. L’organisation est remarquable ; toute l’équipe de bénévoles est formidable. On sent bien qu’ils ont tout fait pour que les compétiteurs puissent se concentrer sur leur sport, sur leur passion. Surtout, remerciez les pour moi.” C’est ici chose faite, Cheryl. Bravo à vous, bravo pour ce parcours, bravo pour cette exemplarité qui est la vôtre, bravo pour cette humilité qui vous porte à vouloir partager, transmettre, encourager les jeunes et, encore plus, les jeunes femmes.
Cheryl Stearns, vous êtes une grande dame !!

©FFP

Le point de Jacques Baal à la mi-journée

A 14 heures, la cinquième manche a pu reprendre après un stand by lié aux perturbations météorologiques.

Jacques Baal, entraîneur du collectif France de Précision d’Atterrissage, analyse cette deuxième matinée de compétition à Cahors :
“Une journée plus compliquée qu’hier à cause des mauvaises conditions météorologiques liées aux rideaux de pluie qui s’enchaînent et de la masse nuageuse qui évolue énormément. Nous espérons malgré tout pouvoir finir la 6e manche aujourd’hui et, sans doute, débuter la 7e. Sportivement parlant, il est évident qu’il y a un peu d’expectative dans les choix techniques des compétiteurs. Néanmoins, le brief d’hier a été bénéfique et laisse présager de beaux sauts pour ces dernières manches, comme ce fut le cas pour l’équipe de France féminine. Il y a une évidente envie de bien faire avec une prise de conscience et une volonté de progression pendant cette compétition. A l’issue de la SWCS, nous allons donc basculer sur une période d’entraînement à Bouloc afin d’affiner ces techniques.”

Clap de fin pour cette cinquième manche avec de belles performances françaises !

 Les résultats provisoires : 

  • Sportfördergruppe Bw Team 1 avec 37 cm
  • Czech military team 1 avec 42 cm
  • Czech military team 2 avec 52 cm 

Le classement des équipes françaises à la fin de cette cinquième manche : 
4e :  France 1 (Thomas Jeannerot, Mathieu Guinde, Sylvain Ferroni, Alexandre Ferroni, Sathan Mahinda)
5e : 3e RMAT (Christophe Danjou, Costel Diaconu, Flavien Morel, Edouard Fournet, William Courson) 
10e : Black Dogs (Eric Coltat, Loïc Lubin, Claude Morel, Jean-Yves Bouillaud, Rémy Balaud)
14e : France 2 (Typhaine Meyer, Maud Serve, Adeline Delecroix, Laura Jaguelin, Pascale Dumarcet)
15e : Tarbes France (Raymond Laffaille, François Barriot, Pascal Ghriss, Danielle Marquez Ferroni, Aymeric De Laubier)
18e : ETAP LIGUE NOUVELLE AQUITAINE (Olivier Menanteau, Stéphanie Texier, Alexandre Junot, Pascal Dolo, Jean-Luc Mathieu)
24e : France 3 (Pierre Asteix, Loïc Baal, Alderic Vastel, Edouard Bittighoffer, Ambre Galier)
29e : Virage Annecy (Olivier Brun, Olivier Madeline, Ayité Mensah, Franck Cherrier, Jean-Jacques Arendt)
30e : PERONNE SOMME HAUTS DE FRANCE (Benjamin Lachambre, Antonio Cerqueira, François Bonicalzy, Adam Nouir, Oslavo Prata)
31e : La Vieille Garde (Florian Amirault, Sengsouvanh Phoummavongsa, Franck Chartrain, Jean-Marie Nekadi, Claudine Trombetta)
32e : LORIENT PARACHUTISME (Guenael Le Moing, Albert Seguinot, Alain Le Tousse, Jacky Robin, David Potrel)

Pour retrouver les résultats ▶️https://urlz.fr/qJQQ

©JohannaBaal

Un public de proximité

Durant le nouveau Stand By, Léocadie Ollivier de Pury, qui co-anime au micro les résultats de ce SWCS, explique au public présent les règles de la discipline et l’organisation générale de cette Skydive World Cup Series. 

Il faut aussi noter l’exceptionnelle opportunité qui a été donnée aux spectateurs de descendre au plus près des compétiteurs et de voir la descente sous voile et l’arrivée sur la cible sous un angle totalement inhabituel pour eux.

Interview de Hans-Jörg Baumann

A l’occasion de la Skydive World Cup Series ici à Cahors, Hans-Jörg Baumann, membre de l’organisation internationale de la SWCS, nous livre son ressenti sur l’organisation française.
“Je suis membre de l’équipe nationale Suisse et membre de l’organisation internationale de la Skydive World Cup Series. J’ai 11.750 sauts à mon actif. La France voulait entrer dans la World Cup Series depuis longtemps. J’ai eu plusieurs discussions avec les responsables du club de Cahors afin de les faire entrer dans le circuit, et nous y sommes arrivés !
Il y a eu beaucoup d’échanges mais j’ai été un des plus grands supporters de leur cause. Et maintenant nous sommes ici en France. C’est bien ! Pas uniquement pour nous, mais, aussi, pour le club de Cahors et les compétiteurs internationaux présents. Notre sport est un sport de passion. Et j’aime les personnes qui sont actives, qui travaillent avec passion. Ce qui me permet d’affirmer que l’organisation est parfaite. C’est même mieux que nos espérances ; pourtant nous avons des exigences très hautes ! La météo est capricieuse mais, cela, personne ne peut l’influencer. Vraiment un grand bravo à toute l’équipe d’organisation. 
Je suis pourtant surpris qu’il n’y ait pas 40 équipes. Mais je suis sûr que, l’année prochaine, tout le monde aura constaté que c’est une bonne compétition et que cela vaut le coup de venir ici.
Moi je ne suis plus jeune…. j’ai 68 ans. Mais mon ambition est de sensibiliser autour de notre discipline pour drainer de nouveaux compétiteurs. Je crois fondamentalement à la force des générations futures. Cette première étape de la compétition que nous avons ici, en France, et qui va se terminer à Dubaï, c’est les futures générations qui vont la porter, qui va transmettre sa propre passion. Je suis donc certain que cette compétition, ici à Cahors, va impulser quelque chose en France auprès des jeunes.”

La Skydive World Cup Series Cahors, c’est aussi des beaux moments de complicité comme lorsque Déborah Ferrand, marraine de la compétition et Artur Gosiewski, compétiteur Polonais, ont réalisé le saut de siki. 

Déborah Ferrand et Artur Gosiewski

Retour en images sur la Skydive World Cup Series 2024 à Cahors ! 

Interview d’Yves-Marie Guillaud, Président de la Fédération Française de Parachutisme

A l’occasion de la Skydive World Cup Series à Cahors, Yves-Marie Guillaud, Président de la Fédération Française de parachutisme, tient à souligner l’organisation de cette SWCS et l’implication du club de Cahors Skydive : 

“En tant que Président de la Fédération Française de Parachutisme, je suis très heureux d’être ici et de voir cette compétition regrouper autant de parachutistes venus de pays européens et au-delà. Cela faisait longtemps que la France n’avait pas accueilli une compétition d’ordre mondiale. La FFP renoue ici avec une tradition que j’espère voir perdurer par la suite au travers d’autres championnats. Je tiens à souligner la présence des équipes de France féminine, masculine et espoir de Précision d’Atterrissage. Cette coupe du monde regroupe donc tant le top niveau français, même s’il manque Léocadie Ollivier de Pury, leader en matière de précision d’atterrissage féminin, que l’excellence mondiale de la discipline. Plus encore que la participation des compétiteurs, j’aimerais aussi souligner l’engagement des organisateurs. Initier et coordonner une compétition comme celle-ci avec le nombre de participants, les avions, le public, et tout ce que cela représente est lourd et compliqué. Mais, ce qui est extraordinaire, c’est qu’une équipe de bénévoles ait fait tout cela. Certains sont compétiteurs eux-mêmes. Ils ont participé à ce circuit depuis plusieurs années. Quand ils m’ont demandé, il y a deux ans, de porter la candidature de l’école parachutiste de Cahors pour cette organisation en France,j’ai bien évidemment accepté au nom de la Fédération Française de parachutisme. Cette équipe de bénévoles, autour de Jimmy Arendt, président de la ligue de parachutisme d’Occitanie, Gilles Esgrime, président de l’EP Cahors et Antoine Eugène, représentant français de la SWCS, a mené de A à Z cette organisation, en autonomie. C’est vraiment à souligner car cela prouve à quel point, au sein de la FFP, nous avons des passionnés qui n’espèrent rien d’autre que le sourire et la satisfaction des participants engagés. Le résultat est là !!

Nos disciplines sont sans cesse en évolution et notre Fédération tournée vers des projets. Les disciplines existantes deviennent de plus en plus complexes ; de nouvelles émergent. Il faut donc adapter notre approche pédagogique vis-à-vis des licenciés dans le but d’attirer de nouveaux pratiquants. Nous avions des brevets qui nécessitaient un gros “toilettage” de façon à alléger ce qui était devenu inutile et à renforcer ce qui demandait un ajustement de la pédagogie. Ce travail a débuté en 2022 avec un groupe de travail spécifique. Des expérimentations ont eu lieu en 2023, aboutissant à une modification de nos directives techniques pour la pratique et l’apprentissage du parachutisme. J’ai déjà eu des retours du terrain et des directeurs techniques qui expriment leur satisfaction face à ces modifications. Tout cela simplifie les choses, favorise la pratique et la rend plus attrayante. Il faut que le sport reste et demeure ludique avant d’être ensuite de la compétition.

Quant à cette Skydive World Cup Series, nous n’avons que des retours positifs. En même temps, quand on regarde autour de nous, comment ne pas être positif. Cahors est un terrain formidable. Il y a énormément de place, un minimum de contraintes et un club qui est bien organisé et bien dirigé. Ce n’est pas la première fois que des compétitions sont organisées ici. J’étais venu il y a deux ans pour une compétition d’atterrissage organisée par la Ligue de parachutisme d’Occitanie. Il existe sur ce terrain une véritable expérience, voire expertise. Ils se sont appuyés sur ces différentes expériences, évidemment, pour anticiper l’ampleur de cet événement. Mais en soutenant la candidature de Cahors, j’étais tranquille. J’étais certain que cela se passerait bien parce que je savais tout le staff mobilisé et engagé, la structure adéquate. Finalement, le choix est excellent !”

La Skydive World Cup Series regroupe 32 équipes et 160 compétiteurs venant de 13 pays différents. Retour sur images des premières journées !

à lire également
3 juin 2024

Entrainement Voile Contact Besançon

Retour sur l’entrainement des équipes de France de Voile Contact à Besançon (25). Quelques mots de Jean-Michel Poulet, entraineur de l’équipe de France de Voile Contact, à l’issu de cet entrainement : « De bons progrès pour cette nouvelle équipe qui vise un podium pour les prochains championnats du monde.La priorité est donnée sur le […]

3 juin 2024

Cet été, vole vers ton Brevet B : Les lauréats

A la suite du lancement de l’opération « Cet été, vole vers ton Brevet B » la Fédération Française de Parachutisme a sélectionné les écoles porteuses du projet !En raison de l’immense succès de l’appel à candidatures, une école supplémentaire a été sélectionnée, portant le nombre total à six au lieu des cinq initialement prévues. […]

2 juin 2024

Skydive World Cup Series 2024 – 2 juin

La huitième et dernière manche de la Skydive World Cup Series, compétition mondiale de Précision d’Atterrissage, est en train de se terminer. L’équipe France 1 est dans l’avion. Les résultats provisoires par équipe : 1- Sportfördergruppe Bw Team 1 avec 51 cm (Elischa Weber, Robin Griesheimer, Elias Kammer, Christian Kautzmann, Stefan Wiesner)2- Czech military team 1 […]