19 sept. 2022 - Actualités - WhoIsWho

Who’s who : Isabelle Dreyssé, engagée et passionnée

Journée nationale du sport scolaire 2022

Née en 1965, Isabelle Dreyssé s’est lancée pleinement dans le parachutisme en 1999. Ingénieure de formation, et fille d’un pilote de l’armée de l’air, elle est tombée dans le monde de l’aviation depuis sa naissance et débute de fait sa carrière à l’Aérospatiale. On lui parle alors de ce sport, qui l’intéresse, mais, apprenant qu’elle est enceinte, elle décide de se consacrer à sa vie de famille en priorité. Le père de ses enfants, par contre, va s’initier à la pratique à cette période 😊 De son côté, elle attend que ses deux filles soient un peu plus grandes avant de débuter. Un premier saut en tandem d’un Transall en 1992, puis un autre à la Ferté et même un saut d’OA ne font qu’attiser son envie. Après une période professionnelle intense, elle prend deux semaines de repos en 1999 et se rend à Aix les Bains pour se ressourcer auprès de sa grand-mère. Elle en profite pour passer sa PAC, dans le cadre privilégié de Chambéry, puis va jusqu’au brevet B et un mois plus tard le B2. A l’âge de 34 ans, alors que sa carrière et sa vie personnelle lui accordent plus de temps libre et de ressources financières, elle commence à pratiquer avec 150 à 200 sauts par an.
Par la suite et assez rapidement Isabelle se plonge dans la compétition de vol relatif, avec son conjoint, à Brienne-le-Château (10) qui offrait une spécialisation en VR 16 et proposait de nombreuses animations en VR. L’école de parachutisme disposait à l’époque de deux avions : un twin otter et un Pilatus. Elle plonge avec passion dans cet univers.

En participant au circuit Coupe de France, Isabelle parcourt de nombreux terrains. Elle va découvrir une communauté soudée et un esprit de famille auquel elle adhère très vite. « La compétition fait progresser très rapidement, car on se fixe des objectifs de plus en plus ambitieux. On intègre une équipe et on partage des moments forts avec d’autres. C’est une émulation formidable ! » exprime-t-elle. De 2008 à 2010, Isabelle était aussi membre de l’équipe féminine AeroMiss. Parmi ses souvenirs marquants, il y a, entre autres, le fait d’avoir intégré dans l’équipe, la jeune débutante, Laurence Fugen aujourd’hui une grande championne. Le plaisir de monter sur un podium incite aussi à la poursuite de la performance. Et Isabelle se remémore cette période, avec fierté : « Entre nous, on s’appelait « les poulettes » à l’époque ! Nous avons obtenu une médaille d’argent en Coupe de France en 2010 avec Youna, Rachel, Patricia et Fifr en vidéo. On a même damé le pion à une équipe militaire ! »
La compétition nécessite un véritable engagement. Chaque année, un planning d’entrainement commun était préparé par l’équipe et suivi à la lettre quelque soit la météo.
Isabelle arrête définitivement la compétition en circuit national en 2012, mais continue les compétitions amicales afin de faire progresser les jeunes B2.

En parallèle, dès 2007, Isabelle commence à partir régulièrement à l’étranger et particulièrement aux Etats-Unis pour réaliser de grandes formations avec un premier record du Monde féminin en 2009, en Californie. Animée par le goût du partage, le caractère exceptionnel et l’excitation, elle continue d’aller régulièrement aux USA pour participer à ce type de records. Elle est parfaitement en phase avec les sentiments et les valeurs communs à l’ensemble de ces parachutistes internationaux, qui ont pris l’habitude de se retrouver sur ces temps forts. « Quand nous réussissons une figure de grande formation, on le sent en vol, c’est magique ». Isabelle retournera en Californie, en octobre 2022, pour un nouveau record grande formation total break.

En parallèle de ses réussites personnelles et collectives, Isabelle endosse des responsabilités associatives et administratives. Dès 2001, elle devient administratrice, puis secrétaire générale de VOL VERTICAL, sous la présidence de Fabrice Derouet. Elle reprend le Paraclub de Paris, avec d’autres membres qui ne voulaient pas le laisser en sommeil, à partir de 2009, et en devient rapidement la présidente. La même année, elle devient trésorière du Comité Départemental de Parachutisme de Paris (CDPP), puis présidente du CDPP en 2013. Depuis 2009 toujours, Isabelle est aussi administratrice de la Ligue de parachutisme de la région Ile-de-France, sous la présidence d’Olivier Levon, très actif dans les instances. A toutes les strates, dans les différents bureaux, elle tient d’ailleurs à souligner que tous sont très impliqués.

Le Paraclub de Paris conserve une identité parisienne. Mais il n’existe pas de drop zone ou de structure pour voler, mis à part les souffleries. Cette particularité donne lieu à une certaine mobilité en France et beaucoup d’adaptation pour les 60 licenciés qui y adhèrent. Une compétition amicale a lieu à Saint Florentin, chaque année, ainsi qu’à Maubeuge. Mais ils volent aussi régulièrement à Fretoy ou Brienne, par exemple. « En quelque sorte, il s’agit de sous-louer des DZ pour les exploiter » évoque Isabelle en souriant. « Les licenciés sont un peu plus âgés que dans d’autres clubs ; la plupart des sportifs ont déjà un niveau B2. Souvent, ils nous rejoignent après avoir assisté à une compétition amicale, séduits par la belle ambiance qui y règne ».
Ce club est porté par des bénévoles volontaires et mobilisés. « . L’hiver nous encadrons surtout des enfants ou des personnes en situation de handicap, en soufflerie. L’été, en revanche, nous nous réunissons autour de week-ends club et de compétition amicales par exemple ».

L’un des objectifs du club est de démontrer que le parachutisme est accessible à une large audience. L’ouverture de cette 3e Dimension via les souffleries donne envie aux jeunes, mais aussi aux handis, avec toujours l’objectif de gommer les différences par le sport. Pour ces derniers, « c’est toujours un moment très émouvant ! La soufflerie fait disparaitre la contrainte du fauteuil pour certains. Nous sommes aussi en lien avec une association d’autistes dont certains viennent régulièrement avec grande fierté ».  En janvier 2022, à l’occasion de l’Assemblée générale du PCP à iFly, une séance avait même été organisée dans l’après-midi, avec des équipes mixtes valides/personnes en situation de handicap. Cette culture, tournée vers l’intégration, est née de la volonté de briser les barrières et d’une envie de partage. Isabelle raconte son engagement : « J’ai un esprit associatif assez poussé depuis que je suis étudiante, cela faisait sens dans ma démarche globale. J’ai sollicité plusieurs associations et le bouche à oreille a fait son œuvre. Notre projet a gagné de l’ampleur, même la mairie de Paris nous apporte désormais des subventions complémentaires ; la fondation SNCF nous a également aidé grâce à Rénald Louchart licencié au PCP».

Parmi les compétitions amicales organisées prochainement (par le CDPP): un 9 vitesse se tient à Saint Florentin fin septembre. Pour cette épreuve chronométrée, les compétiteurs sortent en masse. L’objectif est d’aller le plus rapidement possible faire des figures, avec des bonus ou malus attribués en seconde en fonction des points réussis ou non après la première figure. Le premier point est en général une étoile. C’est une discipline rattachée au vol relatif, avec 9 à 10 compétiteurs. Auparavant, un Tournoi de Paris était organisé à la période de Pâques. Maintenant, c’est plutôt un scramble, début octobre, à Maubeuge. Le club choisit de répartir les événements plutôt sur la seconde partie de l’année avec une meilleure connaissance de subventions allouées.  De leur côté, les week-ends clubs, riment avec para-plaisir et sont répartis sur l’année.

Autre grand projet, aboutissement de 4 ans de travail et d’attente, la « journée école » du 21 septembre 2022, en collaboration avec iFLY Paris, sera une première ; avec l’espoir de la renouveler plusieurs fois dans l’année, selon les subventions obtenues.

Au fil des années, si la mobilisation des jeunes sportifs s’est étiolée de façon plus généraliste, le PCP n’a pour sa part pas autant ressenti le phénomène. Les publics jeunes arrivent, via la soufflerie, à la pratique en avion, ou par la transmission familiale. Isabelle livre sa vision de construction : « Nous avons un socle de fidèles. Il nous faudra identifier et recruter la relève ! Nous devons leur faciliter la tâche, mais, aussi, donner envie aux jeunes B2 de participer aux compétitions même amicales, par la soufflerie ou la chute libre. Quand on se retrouve sur les terrains, l’ambiance est toujours très familiale. C’est un plaisir de se retrouver. C’est cet aspect qu’il faut partager. Le bénévolat est aussi une philosophie, et l’engagement sportif l’est tout autant ».
Ne pas oublier par ailleurs la grande fierté d’Isabelle en 2015 : avoir pu organiser un saut au salon du Bourget pour y dessiner un 100 dans le ciel avec l’aide de Patrick Passe.

5cffkf

Fréquemment mandatée par le président de la Fédération Française de Parachutisme pour intervenir sur différents dossiers auprès du CNOSF, elle est, notamment, mobilisée pour associer la FFP aux évènements qui se dérouleront en amont des Jeux Olympiques Paris2024. C’est une personne ressource essentielle sur le secteur parisien.

Isabelle ? Une para présidente engagée et passionnée 😊
“Et ne pas oublier que le comité directeur du PCP c’est une équipe soudée autour de moi : Sophie Hingant, Marie Anne Finidori, Eliane Bellanger, Pierre Estivalet, Fabrice Derouet – ainsi que celui du CDPP : Rémi Verschaeve, Christian Humbert, Olivier Levon, Xavier Wilmet, Dominique Charbouillot, Abdallah El Guerrab, Eliane Bellanger, Elisabet De Sousa – un grand merci à eux tous ! »

à lire également
30 sept. 2022

Séminaire Handifly

Le séminaire Handifly organisé par Jérôme David, DTN adjoint, s’est tenu les 27 et 28 septembre, à Aix en Provence.La première journée a été dédiée au debrifing de la Handifly Race, compétition créée ex nihilo par la FFP, et à l’étude de nouvelles classifications éventuelles dans la perspective de l’intégration du Handifly dans les compétitions […]

22 sept. 2022

Coupe Icare – Du 22 au 25 septembre 2022

La ligue Auvergne Rhône Alpes de Parachutisme sportif sera présente durant tout le week-end à la Coupe Icare, remarquable fête des sports aéronautiques, avec un superbe stand déployant les couleurs de nos nouveaux supports de communication ! L’inauguration du stand de la FFP à la Coupe Icare a eu lieu hier, en présence, d‘Yves-Marie Guillaud, […]

21 sept. 2022

Journée nationale du sport scolaire 2022 – 21 septembre 2022

Les classes de primaire de l’école Ampère du 17e arrondissement de Paris sont arrivées à iFLY Paris. Curiosité, émerveillement et excitation sont au rendez-vous !Après les premières explications sur les principes biomécaniques et aérodynamiques du vol en soufflerie, place à la démonstration. Isabelle Dreyssé, co-organisatrice, accueille André Rasneur, secrétaire général du CDOS Paris, en compagnie […]