Fédération Française de Parachutisme » Jour 2 : Championnat de France vol en soufflerie à Lyon

FFP #Flyin2024
Projet Olympique

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

Jour 2 : Championnat de France vol en soufflerie à Lyon

09 mars 2019 - Championnat de France    | Informations   

11h : La compétition reprend ce matin avec la manche 6 de VR4 !

Résultats et vidéos sur le site FFP. Pour voir la vidéo du vol il faut cliquer sur la petite flèche noire ▶️ à côté du résultat de la manche

https://www.ffp.asso.fr/online/v3/?publicScoring&idEvent=511&limit=FFP&fbclid=IwAR2dFAMi6vXbqXPw1uJdmQaA6i9Kx0WAWLoJzsTH4WsCNMdjursSS9h6nwA

12h45 : Début des battles pour la semi final en Dynamic 2 way.

13h00 : [ZOOM SUR : Les Nepthys Weembi, équipe féminine de France de vol en soufflerie]

“Motivation, unité, compétitivité”
Nouvellement formée, cette équipe est composée d’Elise Poindron, 23 ans, Clémentine Le Bohec, 24 ans, Jessica Thebault, 28 ans, et Claire-Victoire De Fleurian, 24 ans.

“Chacune issue de plusieurs équipes Espoir, Mathieu Bernier, notre entraîneur national, nous a regroupé ensemble en décembre 2018, avec un objectif  : monter une équipe féminine de vol en soufflerie et gagner le championnat du monde 2019, à Weembi, à Lille.”

Ces quatre compétitrices, posées et sûres d’elles, se sont réellement soudées et « ajustées les unes aux autres » après 4 heures de vol ensemble, soit deux stages.

Les Nepthys comptent déjà à leur actif une quinzaine d’heures de vol en équipe. Il leur restent cinq heures avant le grand moment : le championnat du monde à Lille, en avril prochain. Mais si le challenge de ce championnat est bien présent, les Nepthys n’en sont pas à leur coup d’essai. Elles ont en effet brillamment concouru lors des Windgames de février 2019, en se hissant sur la première marche du podium, en catégorie féminine. L’équipe  qualifie cette première victoire aux Windgames de réel moment d’émotion et d’encouragement.

« Un autre moment fort fut celui d’hier, lors de la première journée du championnat de France de vol en soufflerie, à iFLY Lyon. Tandis que nous nous entraînions sur les planches, nous avons entendu des applaudissements, qui étaient en fait adressés à nos résultats qui venaient de s’afficher sur le tableau, et qui nous décernaient 30 points ! Nous avions réalisé la meilleure manche, une réelle fierté. »

Les Nepthys vont tenter, lors de cette seconde journée de championnat, de reproduire leur dernière manche d’hier, et de se démarquer de l’équipe de France junior avec laquelle elles ont terminé 3e ex aequo hier en fin de journée.

Pour ces quatre compétitrices, ce championnat de France est avant tout un moment à prendre comme un bel entrainement pour la suite, pour analyser comment individuellement et collectivement, elles répondent à une situation soumise à de la pression.

UNE ÉQUIPE NÉE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE PARACHUTISME

« On est vraiment bien entourées, car sans la FFP, nos coachs (Julien Degen et Mathieu Bernier), et Weembi, on ne pourrait pas en être là où nous en sommes aujourd’hui. Grâce à cet accompagnement, on se sent prêtes pour Lille ».

Leurs objectifs pour ce prochain championnat du monde, qui arrive dans près d’un mois ? Une réponse en cœur des Nepthys : « Gagner ! »

Les juges du #D2W présents sur la compétition: David Petracco, Jean-Philippe Chatelain, Loïc Perrouin.

14h30 : La compétition s’enchaîne à iFLY Lyon avec la neuvième manche de Vol Relatif à 4 puis rendez-vous pour la finale en Dynamic 2-way.

 

 15h15 : Les vols sont maintenant terminés, rendez vous à 18h pour le podium.

16h30 : [ZOOM SUR : Karine Joly et Grégory Crozier, champions du monde 2018 de parachutisme en FreeFly]

« Complicité, passion, persévérance »

Ce couple sur terre et dans les airs, a commencé à voler ensemble en 2009, sous le nom Airwax. Un nombre de sauts à leur actif assez impressionnant : 7500 pour Gregory, et 5700 sauts pour Karine, et 2500 ensemble.

Si le duo a aujourd’hui 30 compétitions au compteur, leur plus beau moment en équipe, c’était en octobre 2018, en Australie, lors de leur victoire du championnat du monde de parachutisme. Grégory revient sur ce moment d’émotion et de fierté « C’est un aboutissement de dix ans de travail ».

Sept sauts en « freefly » brillamment exécutés, qui leur ont valu une belle médaille d’or. « Avoir réalisé une telle performance, qui plus est en Australie, au-dessus de paysages extraordinaires, c’était une vraie consécration pour nous ».

Le couple et duo est toujours sous le coup de l’adrénaline, et ils savourent encore l’intensité de ce moment. Leur concentration et la préparation physique et mentale étaient telles durant les années ayant précédé ce championnat, que les Airwax sont toujours en train de reprendre « une vie normale », bien que le parachutisme soit toujours au cœur de leur vie.

« La passion qui nous anime, c’est celle de l’autre et celle de voler »

« Plus nous volons, moins nous nous préoccupons des éléments extérieurs, tel que le regard des autres, la pression… Nous avons construit autour de nous une bulle d’air indestructible ».

S’ils ont l’habitude de voler ensemble dans le ciel, ils le font rarement en soufflerie, où ils volent avec d’autres coéquipiers.

Mais par pur hasard professionnel, leurs coéquipiers respectifs n’ont pu être présents, et c’est ainsi que les « Airwax » sont devenus les « Wax », le temps de ce championnat de France à Ifly Lyon, qui vient de s’achever.

Leurs prochains objectifs ?

Continuer à se booster mutuellement, en élevant leur niveau individuel et en équipe. Grégory et Karine visent également, en Juillet, le record du monde « de grande formation en tête en haut », lors du Upright World RecordElite de Chicago.

Le dernier record était en Arizona, en 2016, avec une formation de 72 para. L’objectif cette année est une formation de 100 parachutistes. « Nous allons partir pour les sélections en Floride dans trois semaines. Beaucoup de paramètres sont à réunir pour gagner, « ça ne tient à pas grand-chose, sinon à beaucoup de rigueur, de concentration, et de coordination… »

18H : LES PODIUMS !

David Roth, Président de la FFP, tenait à remercier l’ensemble du collège des juges, dirigé par Thierry Courtin, l’ensemble des compétiteurs, il espère qu’ils auront passé une belle compétition, il remercie aussi les entraîneurs nationaux, Philippe Schorno et Mathieu Bernier, le Président de la ligue Auvergne Rhône-Alpes, Pierre Fromentin, Michel Guiavarch’, médecin fédéral, Gillian Rayner juge et Présidente de la International Parachuting Commission et l’équipe d’iFLY Lyon, Cyrielle et Eric Digonnet, ainsi que Olivier Colomb.

FREESTYLE 
– Médaille d’or : Mateo Limnaios
– Médaille d’argent : Laurie Lubbe
– Médaille de bronze : Marc Inarejos

DYNAMIC 2 WAY
– Médaille d’or : Ninjas Windoor – Mateo LimnaiosEliot Pothet.
– Médaille d’argent : IFlyLyonMR – Marc InarejosRomain Cazes.
– Médaille de bronze : Wax : Karine JOLYGreg Crozier

VOL RELATIF à 4 N1
– Médaille d’or : Weembi High Rollers – Julien DegenChristine Malnis, @Sophia Pécout et Roy Janssen.
– Médaille d’argent : Odin Parachute Systems – @Elisa Camproux, @Arnaud Camproux, Axel Loubette et Maxime Lacourt.
– Médaille de bronze : France Aerokart Junior : Eliot Massier, Oscar Massier, Cameron Malie, Tom Mattoni

VOL RELATIF à 4 N2
– Médaille d’or : Les Poissons ViveLaChute – Sylvain BlondeBenedicte DobrowolskiLaetitia PivonEric Le Magoariec
– Médaille d’argent : Playgeeks – Diego Bonetto, Cyrille Glandut, Arnaud MoreyHervé Julien
– Médaille de bronze : Skolems-Corbas – Bouchard Guillaume triathlète,Thierry Deville DucGilles Moiroud, Rodney Stone

 

derniers articles