18 mai 2022 - #WindtunnelHandifly

489 – Dossier de presse HandiflyRACE

Handifly Race

Accédez au dossier Dropbox : https://www.dropbox.com/home/HANDIFLYRACE%202022

L’événement HandiflyRACE

Les 19 et 20 mai 2022, la soufflerie iFly d’Aix-Marseille (13) sera le théâtre de deux journées exceptionnelles qui marqueront l’histoire du handisport. L’enceinte accueillera la première compétition mondiale de vol en soufflerie réservée aux personnes en situation de handicap moteur. Initiée par la Fédération Française de Parachutisme, l’événement mobilise 24 nations, représentées par plus de 120 participants au total. Ils seront 57 compétiteurs (15 femmes et 42 hommes) à s’affronter sur le premier HandiflyRACE, avec l’objectif de se dépasser et de jouir du plaisir offert par le vol indoor à travers une épreuve innovante et ambitieuse. Lancé en 2020, le projet bénéficie dans sa globalité d’un co-financement assuré par l’Union Européenne dans le cadre d’un programme Erasmus + Sport et par l’Agence National du Sport.

Une ambition olympique

Le HandiflyRACE clôture un cycle de trois années de développement mené par la Fédération et dix ans d’expérimentation et d’évolution des pratiques. En novembre 2021, une journée de tests sur le format compétition s’est tenue dans la soufflerie partenaire zerOGravity, à Poitiers (86). Elle a permis d’éprouver avec succès les modalités du concours, le kit laser de jugement et les procédures de classification. Cette étape de recherche en situation réelle avait pour objectif d’expérimenter l’intégration de la discipline dans les programmes olympiques et paralympiques. Le but était aussi de faire évoluer les formats pratiqués dans les compétitions régionales, nationales et internationales. Au-delà de l’aspect sportif, l’expérience a confirmé le potentiel ludique, pédagogique et sensationnel d’un tel événement, un aspect primordial pour séduire également spectateurs et médias.

Allier performance et plaisir

Les 15 athlètes français qualifiés seront réunis sous la bannière tricolore avec un seul objectif en tête : le titre mondial. Leurs performances mettront aussi en lumière les sensations incomparables procurées par la discipline ; une activité rapidement identifiée comme la façon idéale d’accéder à la découverte du vol ou à sa reconquête, puis d’évoluer vers une pratique en autonomie, complémentaire des vols ascensionnels ou des sauts en parachute en tandem. La mise en place de la compétition a fédéré une vingtaine de souffleries en Europe. Tremplin fondamental pour l’essor de la pratique, le HandiflyRACE transgresse les frontières pour séduire un large public.

A propos du #WindtunnelHandifly :

  • Initié par la Fédération Française de Parachutisme en 2020, le Wind Tunnel Handifly est soutenu par l’Union Européenne dans le cadre d’un programme Erasmus+
  • 9000 vols de découverte vont être réalisés, plus de 6000 l’ont déjà été
  • 20 souffleries européennes impliquées
  • Plus de 1000 personnes en situation de handicap ont bénéficié du programme
  • 30 pays engagés dans ce projet mondial

Les compétiteurs

Allemagne – 2 compétiteurs hommes

Niko JOHANN

Stefan TRIPKE

Belgique – 2 compétiteurs hommes

Andre BALSACQ

Alrik FIEVET

Canada – 2 compétiteurs hommes

Lonnie BISSONNETTE

Tyler TURNER

Croatie – 2 compétiteurs dont 1 femme et 1 homme

Marija Nikoleta ĐIVANOVIć

Denis MARIJON

Espagne – 2 compétiteurs hommes

Asier ROJO

José Manuel JERONIMO MEDIALDEA

Finlande – 1 compétiteur homme

Sebastian WESTIN-VIIPPOLA

France – 16 compétiteurs dont 4 femmes et 12 hommes

Salim BENHADDI

Samuel BOURIGAUD

Cyrille CAMPOMENOSO

Rémy BOULLE

Cyrille CHAHBOUNE

Christophe BERTILLON

Claire DUVERGER

Maxime GRANIER

Jean-Pascal HONS-OLIVIER

Anaëlle LE BLEVEC

Cyril MORE

Yann NOUARD

Géraldine POULAIN

Véronique PROUTEAU

Aurélie ROISIN

Loïc THOMAZET

Grèce – 3 compétiteurs dont 1 femme et 2 hommes

Alexander FERETOS

Makis KALARAS
Georgia KALTSI

Italie – 5 compétiteurs dont 2 femmes et 3 hommes

Noemi GIUDICI

Andrea PACINI

Marco PISANI
Veronica RAINERI

Emanuele VALENZA

Lituanie – 2 compétiteurs hommes

Tomas ŠILIAUSKAS

Robertas ŠIMONIS

Macédoine – 1 compétiteur homme

Vangel TRKALJANOV

Monaco – 1 compétiteur homme

Damien DEMIAUTTE

Pays Bas – 5 compétiteurs dont 2 femmes et 3 hommes

Basir MEIJER ZU SCHLOCHTERN

Annette ROOZEN

Sabrina SCHOENMAKER

Kevin VAN EKERT
Erik VAN WINKOOP

Portugal – 2 compétiteurs dont 1 femme et 1 homme

Filomena OLIVEIRA

Manuel SOUSA

République Tchèque – 5 compétiteurs dont 2 femmes et 3 hommes

Vojtech DALíK

Petr SEKAVEC

Jirí ŠVIHáLEK

Stepan HYKA

Gabriela KNAPOVá
Royaume Uni – 1 compétiteur homme

Brian ROBERTS

Slovénie – 3 compétiteurs dont 1 femme et 2 hommes

Nino BATAGELJ

Živa LAVRINC

David RAZBORšEK

Suède – 2 compétiteurs dont 1 femme et 1 homme
Peter BROCKMAN

Liv FISCHER

Le projet Wind Tunnel Handifly : une innovation sans précédent

Historique du projet

La Fédération a ouvert la pratique du parachutisme aux personnes en situation de handicap il y a plus de dix ans désormais. L’objectif de la démarche est de permettre à tout un chacun de s’accomplir via la pratique sportive en visant la plus grande autonomie possible et le dépassement de soi. Le vol indoor offre un florilège d’opportunités en ouvrant aux personnes à mobilité réduite la possibilité d’accéder au vol en toute liberté et d’oublier leur handicap. Et ce, quelle que soit la nature du handicap, qu’il soit moteur, sensoriel ou intellectuel. Les compétiteurs s’équipent parfois d’orthèses et de matériel externe … et laissent leur fauteuil roulant à l’entrée de la veine. Durant leur vol, ils évoluent de manière parfaitement libre et indépendante.

Adhésion internationale

En apportant une contribution majeure à cette pratique dès 2016, la FFP a impulsé une véritable dynamique internationale au Handifly, tout en poursuivant ses travaux de recherche sur l’optimisation du matériel et de la technique. Par la présence régulière des athlètes français sur les podiums européens et mondiaux, la Fédération a aussi fait rayonner ce sport au plus haut niveau. La quête olympique s’inscrit dans cette voie menant vers l’excellence et la démocratisation de la pratique en soufflerie. Plus largement, elle contribue à l’attractivité du parachutisme sportif et draine un public de plus en plus jeune. Dès le lancement du projet, la Fédération Française de Parachutisme a joui du soutien de nombreux partenaires, sur notre territoire d’abord, puis rapidement au niveau international. La FFP a ainsi été précurseur en organisant les premières compétitions européennes et mondiales.

Une discipline novatrice

La soufflerie simule les sensations éprouvées lors d’un saut en parachute, mais de manière beaucoup plus accessible grâce à un tube de quelques mètres de hauteur dans lequel l’air est propulsé entre 200 et 250 km/h. Le #WindTunnel Handifly se veut également une discipline innovante, comme en témoigne l’évolution des méthodes de classification, des critères de jugement et d’application d’un coefficient de handicap grâce à une technologie spécifiquement développée pour l’occasion. En outre, le soutien du programme par l’Union Européenne a permis la prise en charge des vols de découverte et/ou d’entrainement des personnes en situation de n’importe quel type de handicap.

Les enjeux du programme en amont du HandiflyRACE

  • Expérimenter, partager et diffuser les bonnes pratiques d’encadrement des personnes en situation de handicap
  • Définir les conditions médicales d’aptitudes à la pratique
  • Expérimenter et perfectionner le matériel individuel de vol
  • Définir une méthode et des critères de classification
  • Expérimenter des formats d’épreuves de compétition
  • Expérimenter et développer du matériel de chronométrage et de jugement adapté

Historique de compétition du Wind Tunnel Handifly

  • 2014 : Premier championnat de France de parachutisme handisport à l’aérodrome de Vichy Charmeil (03), initiative unique à l’échelle mondiale qui se poursuit désormais chaque année.
  • 2016 : Premier challenge européen de parachutisme Handifly à Lille (59) réunissant 13 pays et 36 compétiteurs
  • 2017 : Challenge international à Minsk, Biélorussie
  • 2018 : Troisième édition du Handifly International Challenge à Moscou, Russie
  • 2019 : Quatrième édition du Handifly International Challenge à Evora, Portugal
  • 2020 : Sélection du projet #WindtunnelHandifly par la commission européenne Erasmus+ Sport
  • 2022 : HandiFlyRACE, première compétition mondiale Handifly en soufflerie

Le règlement et la classification

Les différentes pratiques handisports ont prouvé combien il est difficile de prendre en considération tous les degrés de handicap et les mettre sur un pied d’égalité lors de la notation. La Fédération Française de Parachutisme a mis au point une méthode spécifique de coefficient de pondération, à l’instar des compétitions de voltige en parachutisme tandem. Un coefficient individualisé est attribué à chaque compétiteur, afin d’obtenir un classement unique plutôt qu’une multitude de classements en fonction du handicap.

Ce travail a nécessité de longs mois de travail pour concevoir, rédiger puis valider le format retenu. Inspirées par les catégories déjà référencées par le Comité International Paralympique, des catégories de déficiences ont été établies en vue de la compétition de Wind Tunnel Handifly. La procédure d’attribution des coefficients a également été éprouvée. Sur le HandiflyRACE, on ne distingue pas de catégories d’âge ou de sexe entre les compétiteurs.

Lors de la journée de test à Poitiers, en novembre 2021, Jean-Michel Poulet, Directeur Technique National, déclarait : “Même si le projet olympique pour 2024 n’a pas été retenu, il faut continuer à travailler sur ces formats et développer l’activité avec toujours la même ambition : l’intégration du vol en soufflerie aux JO, en 2028 ou en 2032. La France, fidèle à l’innovation qu’elle a toujours cherchée à impulser, se doit de poursuivre sur cette dynamique et être prête si la discipline est intégrée”.

Schéma 1 : Chambre de vol

Schéma 2 : Parcours

Modalités de la compétition

Le parcours Handifly est une épreuve de vitesse individuelle en vol à plat. Le but est de valider, le plus vite possible, un parcours imposé composé de 4 balises électroniques. Au contact de la première balise (A) le chronomètre se déclenche.  Puis, il faut ensuite toucher (B), réaliser un 360°, retoucher (B), puis (C), réaliser un nouveau 360°, retoucher (C), puis (D) … avant de revenir toucher (A) pour stopper le chronomètre. Il faut, bien sûr, réaliser le parcours sans omission, ni infraction. Le temps est jugé au centième de seconde près et il établit un score pour chacune des manches.

Un parcours plus simple (A, D, 360°, D, A) est prévu pour les compétiteurs novices qui ne peuvent prétendre se qualifier pour la RACE des “experts“.

Le programme de la compétition

Jeudi 19 mai : Ouverture de la compétition

09h– 18h30 : Première phase des vols de qualification, en continu

Vendredi 20 mai : Deuxième journée de compétition

09h – 13h : Seconde phase des vols de qualification, en continu

15h – 16h15 : Vols de finales qui réuniront le TOP 15 mondial.

Déroulé de la compétition

  1. Qualifications

Chaque compétiteur effectue d’abord deux vols test non jugés. Ces vols permettent aux moniteurs de tester si le flyer est capable de voler stable sans assistance permanente indépendamment des phases d’entrée et de sortie de la veine d’air, pour lesquelles une assistance par un ou plusieurs moniteurs est toujours possible. L’opérateur recherche la vitesse de flux d’air en lien avec le compétiteur et les moniteurs, qui peuvent solliciter des ajustements par signes. Une fois validée, cette vitesse devient la vitesse de référence qui sera fournie au flyer sur chacun de ses vols jugés suivants.

A l’issue de ces vols, le sélectionneur de parcours indique au flyer s’il est sélectionné pour les vols de qualification et précise sur quel parcours. Le flyer peut être sélectionné soit pour le parcours expert ou novice (dans ce cas il communique immédiatement son choix), soit uniquement pour le parcours novice.

Tous les compétiteurs effectuent ensuite trois vols de qualification jugés. Le meilleur des trois scores est retenu afin d’établir le classement à l’issue des qualifications. Le top 15 des experts et le top 4 des novices est établi en vue des vols de finale

  • Finales

Les 15 meilleurs experts effectuent un vol de finale dans l’ordre inverse du classement des qualifications. Le score réalisé permet de les classer du 15em au 5em. Puis les 4 meilleurs novices effectuent leur vol de finale. Le meilleur novice se retrouvera classé au général juste après le dernier expert.

Enfin, un ultime vol avec seulement le top 4 des experts permettra de définir le podium. Le titre mondial se jouera sur ce vol.

  • Cérémonie de remise des prix

Lors de la cérémonie de proclamation officielle des résultats, il est tout d’abord procédé à la remise d’un prix aux compétiteurs suivants :

– Le plus jeune ;

– Le plus âgé ;

– La féminine la mieux classée ;

– Le mieux classé sur le parcours novice.

Puis le top 10 des experts (10em au 5em) est mis à l’honneur.

Il est ensuite procédé à la remise des médailles de bronze, d’argent et d’or aux trois premiers compétiteurs du classement général. Le compétiteur classé à la première place est déclaré champion international de la Course Handifly (#HandiflyRACE) et l’hymne national de son pays est joué.

Ils apportent leur soutien au projet

  • Brigitte Macron, épouse d’Emmanuel Macron, président de la République française

« Je salue la mobilisation de la Fédération Française de Parachutisme, au service de l’ambition de l’inclusion des personnes en situation de handicap, indispensable afin que leurs différences soient acceptées et leurs compétences reconnues »

  • Roxana Maracineanu, Madame la Ministre déléguée chargée des sports

« Je place le HandiflyRACE, première compétition mondiale de vol en soufflerie pour les personnes en situation de handicap sous le parrainage du Ministère des Sports et j’apporte tout mon soutien à cette superbe initiative ! »

  • Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat aux personnes handicapées.

« Ce sont des sensations incroyables, d’équilibre, de liberté. Pour les personnes en situation de handicap, ce doit être fabuleux. J’invite, du reste, toutes les personnes en situation de handicap à s’essayer à la pratique. Cela ouvre des horizons et redonne du possible. Il est donc important de soutenir cette compétition à qui je souhaite “longue vie“ ! Allons voler, tous ensemble ! »

  • Yves Marie Guillaud, Président de la FFP – Fédération Française de Parachutisme.

« La soufflerie augmente considérablement le niveau des parachutistes et nous ouvre à un nouveau public. Les personnes en situation de handicap y retrouvent une vraie autonomie. Il n’y a alors plus de différence entre personne valide et personne à mobilité réduite. Une fois dans la veine, nous sommes tous aptes. C’est l’objectif de notre démarche, et cela nous donne des étoiles dans les yeux ! »

  • Jean-Michel Poulet, Directeur Technique National de la FFP – Fédération Française de Parachutisme.

« Avec cette compétition d’envergure internationale, une nouvelle page s’écrit dans l’histoire de notre sport. Cet évènement créé de toute pièce par la FFP et ses cadres techniques va révolutionner le vol handifly. Il va permettre aux compétiteurs de 23 pays de s’exprimer sans contraintes. Ce n’est que la première étape d’un ambitieux projet que nous sommes fièrs de porter avec le président de la FFP. Avec le vol handifly, les personnes en situation d’handicap vont pouvoir investir de nouveaux projets sportifs et se lancer d’incroyables défis. Je suis impatient de découvrir les performances des uns et des autres et de partager ces moments de convivialité et d’émotions sportives. Je remercie mes équipes et nos partenaires, notamment la commission Européenne (projet Erasmus+ Sport) pour leur implication dans cet événement unique au monde. »

  • Philippe Candeloro, patineur artistique, double médaillé olympique et vice-champion du monde en 1994.

« On a l’impression qu’il n’y a plus de handicap. On sent les pratiquants oublier leur handicap et redécouvrir leur corps. »

  • Dimitri Payet, joueur emblématique de l’Olympique de Marseille et de l’Équipe de France.

« Je pense que mentalement, les personnes handicapées sont plus fortes que nous. J’ai vu des enfants de 12 ans faire du sport, avec une maturité incroyable. Rendez-vous les 19 et 20 mai pour le HandiflyRACE ! »

  • Alexandre Caizergues, kitesurfeur français, recordman du monde.

« Les sensations en vol sont magiques. On utilise l’air d’une nouvelle façon. Côté adrénaline, c’est génial ! Pour une personne valide, ce n’est déjà pas évident, alors quand on voit comment les personnes handicapées se débrouillent, on ne peut avoir qu’un énorme respect ! »

  • Philippe Croizon, premier athlète amputé des quatre membres à avoir traversé la Manche, en préparation pour un voyage dans l’espace.

« J’ai déjà réalisé des sauts en parachute en binôme, mais l’expérience de la soufflerie est extraordinaire ! La capacité que nous avons à bouger, descendre, monter… c’est génial ! Ce sont des sensations dingues ! Dans la veine, il n’y a plus de handicap. »

  • Théo Curin, nageur handisport, vice-champion du monde du 100m et du 200m nage libre et acteur

« J’avais déjà sauté en parachute quand j’avais à peine 14 ans. Pour ce second saut, j’ai eu moins d’appréhension et j’ai adoré ! Il me tarde à présent de voler en soufflerie »

  • Alice Pol, actrice

« J’adresse tous mes encouragements aux compétiteurs du HandiflyRACE. Moi qui ai si peur du vide, je leur dis “chapeau“ ! »

  • Soprano, chanteur

« Grosse dédicace à l’événement HandiflyRACE et à la soufflerie Ifly d’Aix Marseille »

Retrouvez l’ensemble des vidéos officielles lors des vols de découverte sur notre chaine Youtube : https://bit.ly/windtunnelhandiflyRACE

Fédération Française de Parachutisme

www.ffp.asso.fr

@FFParachutisme

@Handifly International

Relations presse

Margaux SCHNEIDER – 06 81 62 51 26
contact@phoebus-communication.com

à lire également
7 juin 2022

Actualité BPJEPS 2022

Du 30 mai au 1er juin s’est tenue à l’Ecole de parachutisme de Lyon-Corbas la dernière séquence de validation PAC et TANDEM (VEPMSP). Un grand merci aux formateurs (tous moniteurs expérimentés et habilités par la FFP et le CREPS Provence Alpes Côtes d’Azur) qui œuvrent sous la direction et en étroite collaboration avec la DTN. […]

1 juin 2022

Retour sur le dernier entraînement de l’équipe de France de VR à Bouloc

Les équipes de France de Vol Relatif étaient en entrainement à Bouloc la semaine dernière du 25 au 29 mai 2022 avec le VR4 France Open et VR4 France Féminin. Les 2 équipes ont pu profiter du Twin Otter, type d’avion qui sera utilisé pour le championnat du Monde 2022 à Eloy (USA) en fin […]

23 mai 2022

Information aux parachutistes pour examen Brevet B Parapente

Informations aux parachutistes Dans le cadre de la réglementation fédérale, vos licences annuelles Parachutisme vous couvrent pour la pratique du Parapente sous certaines conditions. Vous êtes couvert si vous possédez le brevet B Parapente FFP. Si vous voulez suivre une formation encadrée dans une école parapente FFP. Pour les parachutistes qui possèdent un brevet de […]