7 Apr 2021 - #WindtunnelHandifly - WhoIsWho

ZOOM sur : Damien Demiautte, l’histoire d’un premier tandem à une première attelle

Atteint du syndrome de Little, c’est à 17 ans que le jeune Mouginois, Damien Demiautte, découvre le parachutisme lors de L’envol SwissLife organisé par Michel et Sophie Gallot. L’Envol SwissLife, initié par la Fondation SwissLife, a pour objectif de proposer, depuis 2015, de  vivre une expérience unique : un saut en parachute en tandem. Damien a accroché dès ce premier saut et a rapidement voulu renouveler l’expérience.  Avec 150 sauts à son actif et 3 heures de vol en soufflerie, il poursuit depuis sa quête de l’équipement idéal p our préparer au mieux le Wind Tunnel Handifly(1) 2022, compétition à portée mondiale qui se déroulera à IFLY/Aix-Marseille.

Retrouvez les photos sur le lien suivant.
Retrouvez plus d’informations sur le site fédéral et la page Handi Fly International.

Après ce premier saut en 2013, Damien enchaîne en 2015 avec une première participation aux championnats de France de parachutisme Handifly. En 2016, il monte pour la première fois sur le podium en terminant à la troisième place du Championnat de France Handifly, participe au premier challenge européen Handifly initié par la Fédération Française de Parachutisme, sur le site de l’Ecole de parachutisme de Lille-Bondues, et sera le premier handisportif à voler en soufflerie à Aérokart à Argenteuil. Les sauts s’enchaînent, témoignant d’une belle évolution. Licencié en 2017 à Monaco Parachute Team, notre jeune parachutiste sera 5e au Handifly International Challenge 2018, en Russie, puis vice-champion au Handifly International Challenge 2019, au Portugal.

Après avoir décroché son Master de développeur web en septembre dernier, outre la recherche d’un emploi, Damien est en quête de l’équipement idéal dans sa progression en soufflerie. La Fédération Française de Parachutisme collabore avec des prestataires, depuis des mois, pour que les personnes en situation de handicap puissent s’entrainer, voire atteindre l’autonomie de vol, en maintenant les jambes grâce à un système d’attelle. Mais elles n’apportaient pas à Damien le confort qu’il attendait. Après des mois de recherche, des appels par centaines, des échanges avec d’autres sportifs, des pharmaciens, des orthopédistes…, c’est la rencontre avec sa nouvelle vidéaste, Cécile Delaune et ses nombreux contacts dans le monde médical,  qui va déclencher de belles opportunités. Sept Ortho, technicien de santé à Manosque, en comprenant les besoins liés à sa pathologie, est en train de l’aider à trouver la perle rare….. En tout cas, c’est ce qu’il espère !! « Rapidement, Sept ortho a compris mon besoin. Ils m’ont accompagné dans tous le processus et sont devenus mes partenaires. Je ne peux que les remercier. Les attelles ne sont pas tombées du ciel, c’est des heures d’échanges, des contacts avec le monde médical, des rencontres… Le précédent matériel était un échec dans mon cas. Je savais qu’il faudrait du temps, de l’investissement, du travail, que ce soit avec eux ou à On Air, à Tallard, où je m’entraîne » insiste-t-il.

Damien sait que cette évolution prendra 1 ou 2 ans mais « les avantages de cette nouvelle attelle sont déjà exceptionnels : les réglages pour permettre les mouvements des articulations sont simplifiés, comme la façon de les mettre et de les enlever ».  Le jeune sportif est hyper motivé car il sait qu’il va pouvoir gagner en autonomie et en confort avec ces nouvelles alliées de vol.
Plus de fluidité, plus de stabilité, moins de gestes parasites dans le vol… le combo parfait ? « Même si le travail est loin d’être fini » précise Damien, « dès le premier vol, avec mon staff, nous avons bien vu une différence remarquable. Mais il faudra encore plusieurs heures de pratiques et quelques réglages pour s’assurer que ces nouvelles attelles conviennent  parfaitement».

Le fruit de la réussite, c’est de la technique, du ressenti et évidemment beaucoup de travail.Le partage et l’écoute vont aussi apporter un socle indispensable. Damien en a pleinement conscience : « Je connais le handicap à travers mon quotidien. Pour autant, c’est comme dans le sport, il faut connaître ses limites et savoir déléguer lorsque c’est nécessaire ». Ses objectifs clairs : ressentir une réelle progression avec ce nouvel équipement de vol, obtenir un meilleur rendement possible en soufflerie et, comme tous, reprendre les entrainements à haut niveau. Mais il ne cache pas quelques appréhensions. « Après plus d’un an sans être monté dans l’avion, même si c’est comme le vélo, cela ne s’oublie pas, le manque de pratique est lourd. Des mois sans voler, c’est une perte tant au niveau physique qu’en termes de préparation mentale. Le confinement et la fermeture des salles rendent l’entrainement très difficile. En plus, en tant qu’athlète handi, c’est  plus compliqué de s’entrainer depuis chez soi avec le matériel adapté car j’ai toujours peur du risque de blessure ». Damien a fait le choix de continuer ce qu’il appelle « le strict minimum », pour ne pas se blesser, mais malgré tout rester en forme. Depuis plus d’un an, « l’adaptation » est le leitmotiv de ce sportif.

Ces objectifs en 2021 ? Des heures d’entraînements pour retrouver le chemin des compétitions J S’entraîner, encore et encore, en soufflerie, pour être au top de sa forme pour le projet WH. Et bien évidement, le retour à la vie normale sous peu.

Relations presse
Clémence FERRIE – 06 81 62 51 26
contact@phoebus-communication.com
www.ffp.asso.fr
@FFParachutisme
https://www.facebook.com/FederationFrancaisedeParachutisme/

(1) Le WindTunnel Handifly ambitionne la conduite d’un programme de développement de masse du vol en soufflerie par les personnes en situation de handicap. Dans une activité où tout demeure à inventer, la soufflerie sportive est un moyen idéal pour permettre à toutes les personnes, quel que soit leur handicap, d’accéder au plaisir du vol puis d’évoluer rapidement vers une pratique en autonomie. Le projet s’articule autour d’une double mission :

  • #Wind Tunnel Handifly Program : La conduite d’un programme de développement de masse du vol par les PSH au travers d’un réseau européen de souffleries et d’organisations dont le but sera d’innover, d’expérimenter puis de disséminer les bonnes pratiques en vol de découverte accompagné, en progression solo puis en compétition autonome.
  • #Wind Tunnel Handifly Event : L’organisation en France du 1er regroupement mondial de HandiFly en soufflerie sous la forme d’une manifestation publique multi activités de 4 jours incluant la 1ère compétition mondiale de l’histoire, des initiations, des démonstrations, un séminaire et une conférence. Au cœur du projet, cet événement sera un tremplin qui permettra une dissémination dans le monde entier.
à lire également
6 May 2021

Zoom sur : Laurence Durand, un nouveau sentiment de liberté

Ancienne militaire parachutiste, essonnienne Laurence Durand revient sur sa découverte de la soufflerie, « son second souffle » confie-t-elle. Devenue paraplégique il y a 6 ans suite à un accident domestique, Laurence a pu renouer grâce à la soufflerie à ce sport qui l’a toujours animée, alors qu’elle n’y croyait plus. Récit d’une femme déterminée, pour qui […]

30 Apr 2021

Cérémonie officielle de la passation de pouvoirs

Le samedi 10 avril 2021, l’assemblée générale élective de la Fédération Française de Parachutisme a élu Yves-Marie GUILLAUD en qualité de Président pour un mandat de 4 ans. Il succède à David ROTH, Président sortant. La cérémonie officielle pour la passation de pouvoirs a eu lieu ce jour, le 30 avril 2021, dans les locaux […]

16 Apr 2021

Actualité – La pratique du parachutisme face à la COVID-19

En France, la pratique du parachutisme, en accord avec le Ministère de tutelle et après avis du Directeur Technique National, est interdite jusqu’au 5 mai 2021. La troisième vague est toujours bien présente, avec un nombre de cas important. Suite aux derniers échanges du Président David Roth avec le Ministère des Sports, une reprise de […]