6 Sep 2019 - Circulaires de sécurité - Parachute de France - Tandem

CS 196-2019 Rupture du jonc d’un répétiteur CDO « main droite » & Rupture du jonc de verrouillage de la pochette de maintien du RSE

Objet

  1. Rupture du jonc d’un répétiteur CDO « main droite ».
  2. Rupture du jonc de verrouillage de la pochette de maintien du RSE.

Matériels concernés

ATOM Tandem (Parachute de France).

Texte

1) Rupture du jonc d’un répétiteur CDO « main droite ».

Il a été porté à la connaissance du conseil de sécurité une rupture sur le jonc d’un répétiteur CDO « main droite » sur un ATOM tandem (740-1). Cet incident s’est produit à bord de l’aéronef suite à un frottement. L’embout de préhension s’est alors désolidarisé de l’ensemble.

L’examen du matériel montre que le jonc s’est rompu à environ 1 cm du sertissage qui se situe à l’intérieur de l’embout de préhension du répétiteur CDO « main droite ». Le point de rupture se situe à l’endroit où le jonc est en contact avec l’extrémité de sa gaine métallique. Ce point coïncide aussi approximativement avec l’endroit où le jonc pénètre dans son embout de préhension.

Analyse : l’observation des pièces ne montre pas de défaut de fabrication. La rupture semble être la conséquence d’une usure due aux différentes sollicitations répétées au fil du temps.
En effet, la proéminence de l’embout de préhension du répétiteur CDO favorise les frottements et fait subir au jonc des torsions perpendiculaires à son axe ainsi qu’à celui de la gaine de câble. Elles se produisent le plus souvent :

  • au sol lors du pliage ;
  • lors du rangement dans le sac de transport ;
  • contre le bras du moniteur lors de l’équipement ou des déplacements.

De plus, le répétiteur CDO « main droite » est quelque fois utilisé par des moniteurs tandem qui effectuent des prises de vue en chute munis d’une caméra sur la main gauche. L’ouverture est alors déclenchée de la main droite afin d’éviter de « décadrer » les images. La traction sur l’embout de préhension du répétiteur est alors fréquemment effectuée perpendiculairement à l’axe du jonc et de la gaine de câble. De telles sollicitations répétées contribuent aussi à une usure qui peut entraîner la rupture du jonc.

Cet incident a déjà été constaté en 2017 et à donné lieu à la publication d’une « lettre de service » (SIL 025-63-03) de la part de la société ZODIAC AEROSPACE (voir annexe jointe).

Cette lettre de service est aussi consultable sur le site de la FFP à la rubrique «https://www.ffp.asso.fr/cs-194-2016-sac-harnais-parachute-de-france/).

Elle stipule entre autre que : « Les “poignées de libération jumelée ATOM TANDEM pour RSE” doivent être contrôlées tous les 50 sauts ou tous les mois au même titre que la “poignée de libérateur de la voile principale” conformément aux dispositions du manuel d’utilisation et de maintenance du matériel concerné (740-1, 740-1A, 740-2, 740-2 350).».

L’état du jonc du répétiteur CDO « main droite » doit donc être contrôlé régulièrement comme indiqué dans la lettre de service. Ce contrôle peut être étendu à la CDO « main gauche ».

2) Rupture du jonc de verrouillage de la pochette de maintien du RSE.

Il a aussi été porté à la connaissance du conseil de sécurité une rupture du jonc de verrouillage de la pochette de maintien du RSE sur un ATOM tandem.

La rupture s’est vraisemblablement produite lors du lancer du RSE. Elle n’a pas entraîné d’incident et a été constatée au sol, lors du pliage.

Cet incident peut entrainer le verrouillage permanent de la pochette de maintien du RSE après lancer de celui-ci si, après rupture, l’extrémité du jonc reste en place dans les bouclettes de fermeture.

L’examen du matériel montre que la rupture s’est produite à environ 1 cm du sertissage.

Analyse : cette partie du jonc est toujours sollicitée perpendiculairement à son axe à chaque lancer de RSE (parfois aussi à cause d’un mauvais rangement lors du pliage). Il subit donc fréquemment une torsion qui occasionne une usure pouvant entraîner un affaiblissement de la résistance du câble qui le constitue ce qui peut aboutir à une rupture si elle n’est pas détectée.

Il est donc impératif de contrôler régulièrement l’état du jonc lors du pliage (particulièrement dans la zone proche du sertissage) et de procéder à son remplacement lorsque celui-ci présente des traces d’usure évidentes.

Ce phénomène d’usure et de rupture est connu et a déjà donné lieu à l’émission de deux « informations sécurité » et d’un « flash sécurité » :

Les « Fiches d’Information Matériel » peuvent être consultées sur le site de la FFP à la rubrique « Espace sécurité – Matériel – Informations sécurité (émetteur : FFP).
Le « Flash Sécurité » peut aussi être consulté sur le site de la FFP à la rubrique « Espace sécurité – Matériel – Flashs sécurité (émetteur : FFP).

Il est rappelé, entre autres, dans certaines de ces publications que :

  • Le pliage implique qu’un contrôle complet de tous les éléments a été effectué par le plieur qui considère que tous les composants du parachute sont “bons de vol”, et s’engage à cet égard.
  • L’ensemble des accessoires fonctionnels d’un équipement tandem doivent faire l’objet d’un contrôle systématique avant chaque saut. Tout défaut d’aspect, marquage ou signe de stress sur un câble ou jonc fonctionnel doit faire l’objet d’un remplacement de la pièce dégradée. Ces pièces fonctionnelles ne doivent pas être considérées comme liées à la durée de vie globale de l’ensemble tandem mais comme des pièces « consommables » nécessitant contrôle et remplacements périodiques lorsque cela est jugé nécessaire.

Actions :

  1. Application de la lettre de service de la société ZODIAC AEROSPACE (SIL 025-63-03).
  2. Renforcement des contrôles (au pliage et lors du contrôle périodique) de l’état du jonc de verrouillage de la pochette de maintien du RSE.

Télécharger (PDF, 822KB)

à lire également test
15 Sep 2021

BS/Firebird/20210915 – FB 2021-01 – EVO Harness with adjustable MLW

Objet Sac-harnais Firebird V1R1 EVO ajustables Statut Inspection obligatoire avant le prochain saut Sac Harnais concernés Tous les sac harnais Firebird Omega, V1R1 EVO et TD 400 ajustables

16 Aug 2021

UPT – Sigma Reserve 340 & 370

Identification QACI 121 pour les voilures de secours SIGMA : P/N 052-340-001 SIGMA RESERVE-340 et P/N 052-370-001 SIGMA RESERVE 370

16 Aug 2021

CS 202-2021 – Navigabilité des Vector SE et changement du rabat cache-aiguille secours de certains Vector SE (UPT)

Objet Navigabilité des sac-harnais Vector SE et changement du rabat cache-aiguille secours de certains sacs-harnais Vector SE de la marque UPT Matériels concernés L’ensemble des sacs-harnais Vector SE pour la remise en service sauf les Vector SE 360-1, SE 360-2, SE 360-3, SE 361, SE 364, SE 364-1 fabriqués de mai 2013 à janvier 2021 […]