14 août 2018 - Bulletin de Service / Sécurité - Sac-harnais - Tandem

Défaillance des élastiques tubulaires et méthode de contrôle

Source : Parachute Industry Association,
à l’attention de tous les parachutistes, plieurs et réparateurs

Les “élastiques tubulaires” qui ne remplissent pas correctement leur fonction durant la de déploiement du parachute peuvent affecter de manière négative l’ouverture et l’intégrité structurelle du parachute ainsi que l’intégrité physique du parachutiste.

Contexte

De nombreux retours de défaillance d’élastiques tubulaires indiquent que les élastiques tubulaires nouvellement fabriqués ou provenants de stocks plus anciens s’abiment au niveau du chevauchement collé et à d’autres endroits sur le tube.

Des tests indépendants effectués récemment ont montré que les élastiques tubulaires en latex de caoutchouc naturel étaient affectés par les rayons UV, l’ozone, la chaleur excessive et l’âge. À la suite de ces tests, au moins une entreprise a mis en place une durée de conservation de 2 ans et expédie ses élastiques tubulaires dans des emballages scellés résistant aux rayons UV avec la date de fabrication clairement marquée pour assurer une performance constante.

Les élastiques de lovage, quels que soient leurs types, remplissent une fonction essentielle lors du déploiement du parachute. Le délovage ordonné de chaque love de suspentes du sac de déploiement permet d’assurer un déploiement correctement séquencé du parachute. Les suspentes doivent être complètement tendues avant la sortie de la voile du sac de déploiement. Quand les élastiques de lovage ne remplissent pas correctement leur fonction durant le délovage, il est possible que la voile sorte du sac de déploiement et commence à se gonfler avant que les suspentes ne soient correctement tendues. Quand cela arrive, le parachute peut s’ouvrir avec des “forces explosives”, endommageant potentiellement le tissu, les suspentes, et éventuellement blessant le parachutiste.Ceci est appelé un “déploiement hors séquence” (“out-of-sequence deployment”).

Conseil [émanant du PIA]

Les parachutistes et les plieurs/réparateurs sont invités à vérifier l’état de leurs élastiques tubulaires pour s’assurer qu’ils ne sont pas défectueux ou significativement affaiblis. Une procédure de test est décrite à la page 2 de ce bulletin. […] Les élastiques tubulaires de qualité inférieure doivent être retirés du service immédiatement et détruits.

Le PIA ne donne expressément aucun avis et ne fait aucun jugement quant à la condition ou à la qualité de tout élastiques tubulaires spécifique. Ces déterminations doivent être effectuées par le plieur/réparateur ou l’utilisateur/le propriétaire.

Télécharger (PDF, 114KB)

à lire également
14 mai 2024

IS 2024 – Compatibilité des différents éléments composant un ensemble parachute

Contexte L’assemblage d’un parachute est constitué de cinq composants principaux : En complément à ces composants s’ajoute des éléments supplémentaires tels que des sacs de déploiement, des élévateurs, dispositif d’ouvreur automatique, etc… Un matériel étranger sous certification uniquement TSO ou équivalent n’est pas considéré de facto comme disposant d’autorisation de navigabilité en l’état sur le […]

22 mars 2024

CS 209-2024 – Ruptures de suspentes, voilures principales Fluid Wings avec suspentes de résistance 400 lbs vectran

Objet Ruptures de suspentes. Matériels concernés Voilures principales Fluid Wings avec suspentes de résistance 400 lbs vectran Actions 1) Contrôle par l’utilisateur pour les voilures Fluid Wings en suspentes 400 lbs totalisant moins de 200 sauts.2) Pour les voilures Fluid Wings en suspentes 400 lbs totalisant 200 sauts et davantage : Contrôle obligatoire par un […]