11 sept. 2020 - Actualités - Coupe de France - Ligue Bretagne

[ZOOM SUR] Max Diébold, compétiteur engagé pour la Wingsuit

Coupe de France Wingsuit 2020

Licencié à Armor Parachutisme (22), Max Diébold partage son temps entre la Bretagne et Paris.
Âgé de 37 ans, Max est Data Scientist, spécialisé dans la prévision sur les catastrophes naturelles, et plus particulièrement, les inondations.

Sportif dans l’âme depuis son plus jeune âge, Max pratique les sports de combat durant 30 ans à haut niveau, la voile et le kitesurf « en bon breton » . C’est suite à une blessure qui l’immobilise pendant trois ans que Max se tourne vers le parachutisme. En 2013, il débute la pratique dans un objectif bien précis : faire de la wingsuit pour « voler, tout simplement ». Au fur et à mesure de son apprentissage, Max développe une appétence pour le Freefly. Sa pratique est mixte. Il a son brevet d’initiateur Freefly et Wingsuit. Avec 600 sauts à son actif sur 1500, le wingsuiter a trouvé son échappatoire. En wingsuit, Max parvient à parcourir 10 km. C’est son espace de liberté. Dans le ciel, il longe les côtes bretonnes, frôle les nuages et est aux premières loges pour le coucher de soleil !

De par sa formation scientifique, le côté analyse et chiffres de la performance en wingsuit le complait. Le wingsuiter cherche, dans l’analyse des courbes et de vol, à optimiser ses résultats. « Je réfléchis comment faire mieux, améliorer ma combinaison pour enlever de la traînée et gagner toujours plus en performance. C’est une recherche et un développement permanents, ce qui est d’autant plus fascinant ». Car, la wingsuit est un sport jeune, où tout reste à trouver, à tester et à perfectionner : « personne n’a encore les réponses, c’est un jeu de piste ».

Contrairement à l’acrobatie, la performance peine à émerger en France. C’est pourquoi Max commence à faire le WSPG, le circuit européen des Championnats nationaux, afin de se jauger et d’aller défier les meilleurs. L’an passé, il s’inscrit à sa première compétition en Angleterre où il termine en deuxième position. Puis, lors de la deuxième étape en République tchèque, il décroche la première place du podium et se positionne ainsi comme leader du circuit européen.

Grâce à ces résultats prometteurs, la Fédération Française de Parachutisme choisit Max pour représenter la France à la Coupe du Monde de Wingsuit FAI à Ravenne en Italie. Il finit 11ème au classement monde et 5ème au classement européen, malgré des conditions de largage inhabituelles.
Avec Carl Chavalérias et Luca Maccaferri, ils ont contribué à la coordination de cette première Coupe de France Wingsuit avec la Fédération Française de Parachutisme. Cette Coupe de France Wingsuit est finalement la compétition la plus importante au niveau européen, voire peut-être mondiale… !!, en 2020. C’est l’occasion pour Max de concourir en performance, mais également, pour la première fois, en acrobatie, avec son équipe MaMa Wingsuit, composée de Matthieu Brossard et Flavien Mazzon à la vidéo. Pour le performeur, l’objectif principal est de prendre du plaisir et de gagner en niveau, voire aller plus loin dans une dimension de représentation nationale.

Max se réjouit de la présence de l’équipe Suisse Fly Like Brick. Se mesurer aux meilleurs mondiaux, lui permettra de connaitre ses points d’amélioration pour les battre dans un avenir proche…et peut-être durant le weekend.

à lire également
19 avril 2024

ENTRAINEMENT PRECISION D’ATTERRISSAGE / VOLTIGE

À l’approche des Championnats du Monde 2024 à Prostejov (République Tchèque) en septembre, le collectif France finalise l’entraînement à Bouloc. Cet entraînement sera suivi du stage national d’Accession Précision d’Atterrissage & Voltige et pilotage de base (incitation, détection, loisir et conversion parachutisme pour les jeunes issus de l’ascensionnel). Collectif féminin : Laura Jaguelin, Pascale Dumarcet, […]

19 avril 2024

Coupe du Monde et des Championnats d’Europe en soufflerie 2024 – journée du 19 avril

Suivez la compétition en live ici : Clap de fin sur la deuxième journée de compétition Du côté du VR4Après 8 manches, l’équipe de Vol Relatif Open, composée de Damien Gouriou, Mathieu Quizy, Alban Rumolo et Paméla Lissajoux sont toujours en première position au classement provisoire des Championnats d’Europe.Concernant le classement Coupe du monde, les […]