5 juil. 2021 - P.A / Voltige France

Compte-rendu – Les Equipes de France de Précision d’Atterrissage/Voltige à la PWCS en Slovénie

Du 25 au 27 juin 2021, les équipes de France de Précision d’Atterrissage/Voltige étaient à la PWCS de Bled en Slovénie.
De retour de la compétition de Bled, Jacques BAAL, entraîneur national, nous livre son compte-rendu.

« Les deux équipes de France (féminine et masculine) ont été alignées sur cette échéance, ceci dans le cadre la préparation au Mondial en Russie. Deux juniors ont également participé.

Pour les femmes, la composition était :
Déborah FERRAND, Stéphanie TEXIER, Léocadie Ollivier De Pury, Pascale Rousseau Dumarcet et Adeline Delecroix

Pour les hommes :
Thomas Jeannerot, Mathieu Guinde, Alexandre Ferroni, Sylvain Ferroni et Jean Vignuales

En junior, Pierre Asteix, Flavien Morel, et Laura Jaguelin.

L’objectif fixé était le retour à la compétition de haut niveau après une interruption de 20 mois. La dernière compétition internationale datait des jeux mondiaux militaires en Chine.

Les critères fixés d’évaluation étaient la capacité à se mettre en action dans un contexte de compétition. Malgré le recul pris, être capable de mettre en place sa technique et atteindre une performance sera en place secondaire.

La compétition a pu être menée à son terme, malgré une première journée délicate sur le plan météorologique, avec un volume de 36 équipes inscrites (6 à 8 de moins que sur les dernières éditions).

Le comportement de nos sportifs a été globalement bon. Ils ont tous fait acte de présence et assumé le fait d’être à nouveau en situation !

Le résultat n’est pas à la hauteur si on le compare à celui que nous aurions pu avoir en situation « normale » sans le COVID.

Dans le contexte actuel, je ne suis pas déçu. J’ai une vision plutôt claire du travail qu’il nous reste à fournir pour partir en Russie, avec de réels espoirs de résultats, toujours révisés suite à ces deux dernières saisons.
Certains ont fait une très belle entame de compétition, et donc ont validé leur potentiel. Mais, ils ont aussi subi le manque de recul pour assumer d’entrée de jeu cette situation.
D’autres sont toujours en construction et donc leur travail ne pouvait pas fournir de la haute performance, mais ils ont tenu le cap ! Il est difficile pour un compétiteur de faire abstraction du résultat numérique, et du classement, mais vu le contexte je travaille sur d’autres repères.

Pierre Asteix a tiré son épingle du jeu malgré tout en finissant 3e junior homme.

Nous avons besoin de repos avant de nous projeter sur une semaine à Orléans, puis sur la préparation finale avec le départ en Russie. »

à lire également
30 nov. 2021

Zoom sur : Anaëlle Le Blevec, un baptême de l’air en 2016

Cette pétillante jeune femme de 30 ans, professeure des écoles en classes de CE2 et CM1 à Lorient, a pratiqué beaucoup de handisport ces cinq dernières années. Elle s’est illustrée en surf notamment avec l’obtention d’une médaille d’or au Championnat de France en 2017. Passionnée par le sport, elle pratique aussi le tennis et le […]

30 nov. 2021

Zoom sur : Salim Benhaddi, de l’aviron à la soufflerie

L’aviron, le basket puis le parachutisme… Il aura attendu ses 40 ans avant de découvrir cette discipline. C’est aux côtés de l’association “Comme les autres” que Salim effectue son premier vol en soufflerie. Adepte des nouveautés, cette initiation à la soufflerie en juin dernier ne pouvait pas mieux tomber. Six mois plus tard et près […]

30 nov. 2021

Zoom sur : Jean-Michel Picarda, parachutiste depuis ses 17 ans

Jean-Michel Picarda est un ancien militaire parachutiste passé par la base aérienne de Pau. Piqué par les sensations d’évasion que procurent la chute libre et le vol sous voile depuis ses 17 ans, il a souhaité, après son accident, regoûter aux joies du parachutisme par le saut en tandem. Chose faite en 2011 grâce à […]