Fédération Française de Parachutisme » Compte rendu du Stage d’Accession de Précision d’Atterrissage & Voltige de Bouloc, du 16 au 21 juillet 2019.

FFP #Flyin2024
Projet Olympique

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

Compte rendu du Stage d’Accession de Précision d’Atterrissage & Voltige de Bouloc, du 16 au 21 juillet 2019.

août. 2019 - Informations    | P.A / Voltige France   

Le stage s’est déroulé à l’école de parachutisme Midi Pyrénées (EPMP) à Bouloc, support du pôle Accession PA/V.

Participants en Incitation :
– Gaétan LAURENT (240 sauts)
– Damien TREBIER (200 sauts)

Participants en Détection :
– Jean Julien BROSSET (450 sauts)
– Flavien MOREL (650 sauts)

Participants en extérieur :
– Coralie BACHELET (1300 sauts)
– Guillaume LAMBERT (450 sauts)

Encadrement :
– Jimmy ARENDT

Les stagiaires ont été accueillis le mardi 16 juillet. Après les formalités administratives d’usages, puis le contrôle et l’affectation des matériels, une réunion d’accueil sur le déroulement du stage a été conduite.

En Incitation, les objectifs ont été graduels au fil des jours :

  • 1er jour : quelques sauts d’évaluation sur la sortie face moteur et la maîtrise du pilotage en voile conventionnelle ;
  • 2ème jour : appropriation de la nouvelle voile et de ses particularités, travail axé sur le ressenti du circuit de base et visualisation du point d’aboutissement avec un posé axé sur la sécurité sur cible en gravier ;
  • Les jours suivants : travail de l’étagement et sur le cheminement.

Une météo ensoleillée avec des variantes de vent ont permis à l’ensemble des participants de mettre en œuvre des stratégies diverses et variées.  Durant les jours suivants, la progression s’est fait ressentir.

 

En Détection, l’axe principal était le perfectionnement des pratiquants afin de pouvoir identifier les sportifs en devenir.

Un total de 96 sauts a été réalisé : 93 en PA et 6 en Voltige.
Le directeur technique Jérôme HAMON, accompagné de toute son équipe, a tout mis en œuvre pour optimiser le déroulement du stage. Des rappels techniques ont été effectués en fin de journée après la journée de sauts.
En PA, l’accent a été mis sur la recherche du plan et son régime de vol permettant d’optimiser le freinage au moment opportun. C’est un travail délicat mais vital à la progression en PA, évitant les pièges d’un sur-pilotage et de sortir du domaine de vol de la voile.
En voltige, des sauts d’aisance effectués à 4000 m avec un travail spécifique ont d’abord été proposés puis, à l’issu des débriefings, un contrôle des acquis a été programmé sur un saut à 2500 m vidéo-sol. Les stagiaires, titulaires du Bi4 et du B2, bien que n’ayant que peu de sauts, ont rapidement montré leur capacité d’adaptation à la partie chute du B1 en réalisant des bons sauts de travail en voltige. Cette phase a permis de leur valider le module Voltige du B1.
En conclusion, ce stage est une belle réussite dans le domaine avec une approche dans la voltige et une bonne progression en précision d’atterrissage. Les interventions techniques ont permis de progresser pour tous les participants. Les stagiaires ont pu d’eux même mesurer leur évolution dans l’approche globale, mais surtout dans la gestion des circuits ce qui leur permet naturellement d’accéder plus régulièrement à la cible / galette.

Quelques témoignages ci-dessous :

Gaétan LAURENT : « J’ai décidé de postuler à ce stage pour plusieurs raisons. Tout d’abord j’ai envie de découvrir l’ensemble des disciplines qui existent dans le parachutisme. Ensuite, cette discipline tient une place particulière dans mon club d’origine, à Aix-en-Provence, et cela m’a d’autant plus poussé à la découvrir. Enfin, je considère l’apprentissage à savoir se poser précisément en toute situation comme très utile à la pratique du parachutisme en toute sécurité. J’ai commencé le parachutisme en début d’année 2017. Depuis j’ai passé les brevets au fur et à mesure de l’évolution de mes capacités, avec le B, puis le B2, le BPA et plus récemment le brevet C. Je suis arrivé au stage avec 240 sauts à mon actif. En dehors du parachutisme, je viens de finir le cycle ingénieur de l’École de l’Air et démarre fin août une formation de pilote d’hélicoptère dans l’Armée de l’Air. Ce stage a totalement répondu à mes attentes. Sur la partie technique, j’espérais en effet être capable de sauter en voile de PA et d’être relativement précis avec en fin de stage. L’encadrement en ce sens a été très bien avec la partie théorique qui nous a été fournie et qui était suffisante à notre niveau pour nous permettre de travailler sous voile, puis l’enchaînement des sauts qui, étant donné le nombre réalisé, a permis une bonne mise en pratique. En dehors de la PA en elle-même, j’ai beaucoup apprécié l’ambiance qui régnait durant ce stage, que ce soit entre stagiaires ou avec les encadrants. Les journées étaient également bien niveau organisation, nous avions le temps de faire du sport et de manger parallèlement aux cours et aux sauts. Ce stage est donc pour moi une grande réussite, je vous remercie à la fois d’avoir accepté ma candidature, d’avoir été présent durant cette semaine pour nous encadrer, nous transmettre votre passion, tout autant que votre présence le soir autour d’une bière pour discuter. J’espère avoir l’occasion rapidement de prendre part à nouveau à ce genre de stage. »

Damien TREBIER : « Savoir atterrir où l’on souhaite en sécurité était un objectif : Objectif réussi, bilan POSITIF et encourageant pour la suite. Une approche de l’activité crescendo c’est à dire que l’on commence avec sa voile avec laquelle on a l’habitude de voler et ensuite lorsqu’on a acquis les bases techniques, on passe sur la voile spécifique. Je trouve cela très pertinent car on connaît les caractéristiques de sa voile et on nous emmène à réfléchir sur un style de vol spécifique à la PA tout cela en sécurité par une approche ludique et théorique de la PA puis une mise en œuvre dans la pratique. Découverte de l’activité simple et pas trop techniciste. Des connaissances comme : observer l’environnement d’une drop zone / se préparer au saut / progresser et faire son circuit / adapter le régime de vol / préparer son positionnement / son étape de base / son point d’entrée / son point d’atterrissage sont des connaissances et un savoir-faire réutilisable dans des sauts sur des nouvelles DZ pour assurer un bon posé. Également, des connaissances sur le largage qui sont très utile : la prise en compte du vent selon les hauteurs / comment larguer selon le nombre de personnes / l’étagement des parachutistes ; ces compétences sont très importantes pour évoluer en sécurité pour soi et pour les autres. Enfin, savoir mettre en place la cible gonflable, la galette, comprendre le système de comptage sont des connaissances culturelles partagées par les formateurs qui sont également très intéressantes. Enfin, il y a eu une bonne gestion du temps et des personnes notamment des briefings / débriefings / cours théoriques : ni trop tôt ni trop tard. Je suis très satisfait de ce stage et j’encourage les ligues et la Fédération à continuer à travailler dans le sens de l’incitation et de la détection car elles permettent aux jeunes d’apprendre et de mieux connaître notre belle activité qu’est le parachutisme. L’équipe encadrante était dynamique, compétente et à l’écoute des questions. Aucun jugement de leur part et surtout beaucoup de conseils, avec un travail sur le ressentis après le saut, dans le partage de leur savoir et de leur expérience. La drop zone a été très accueillante, avec une infrastructure idéale. Pour la suite, je serai ravi de continuer dans l’activité de la précision d’atterrissage et voir même de faire de la compétition. »

Jean Julien BROSSET : « En venant au stage, je voulais tout d’abord retrouver une approche de la PA plus « conventionnelle », et effacer les défauts que j’étais en train de retrouver à force de pratiquer la PA dans un but de résultat et non plus dans un but de travail correct.  Ensuite je voulais travailler sur tous les points qui me font défaut sur la partie étape de base, point d’entrée et finale, et corriger mon attitude dans le harnais (maintien de la tête dans l’axe du corps). Je trouve vraiment que le stage était parfait, mais si j’avais un truc à proposer, pour peut-être améliorer, ça serait un genre de petit mémento de la PA permettant de regrouper les bases la PA et les points clés, une check-list de rappel qui pourrait être distribuée aux PAtiste débutant. C’était mon troisième stage, et comme pour les précédents, aucune déception. Un stage dense mais avec un rythme adapté à chacun, permettant un débriefing après chaque saut. Un stage super bien encadré qui m’a permis de remettre le doigt sur des points que je pensais acquis (pré-positionnement, virage à plat par relâchement) et que j’ai dû corriger avant d’accentuer l’effort sur les points que je voulais travailler. Je repars de ce stage avec beaucoup de corrections que je m’appliquerai à mettre en œuvre lors de mes prochains entraînements. »

 

Un troisième stage Accession PAV est en cours de programmation pour fin août sur le pôle de Bouloc. Inscription en ligne à venir sur la page : http://www.ffp.asso.fr/developpement/stages-accession/

Ne tardez surtout pas à vous inscrire !

Merci à la ligue Occitanie, son président Jimmy ARENDT, et à l’école de Bouloc, pour leur implication dans ce dispositif d’Accession. La Fédération Française de Parachutisme remercie aussi la Région Occitanie et la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sport pour leur soutien au pôle Accession de Bouloc.



À lire également

derniers articles