30 nov. 2021 - #WindtunnelHandifly

481- CPresse – Journée test Windtunnel Handifly

La Fédération Française de Parachutisme vient de terminer les deux journées de tests sur les formats de compétition en Soufflerie, à zerOGravity, sur le site du Futuroscope (86). Outre l’expérimentation en vue d’une intégration potentielle de la soufflerie dans les programmes olympiques et paralympiques, cette journée en soufflerie s’inscrivait dans le cadre du projet Windtunnel porté par la FFP et soutenu par l’Union Européenne (programme Erasmus+ Sport). 

Les résultats : 

Catégorie “Experts” :

  1. Rémy Boullé
  2. Cyril Moré
  3. Christophe Bertillon
  4. Cyrille Chahboune
  5. Claire Duverger

Catégorie “Novices” :

  1. Yann Nouard
  2. Loîc Thomazet
  3. Anaëlle Le Blevec
  4. Jean-Michel Picarda
  5. Véronique Prouteau
  6. Christophe Caron
  7. Damien Demiautte
  8. Aurélie Roisin

Non classés : 

  • Jean-Pascal Hons Olivier
  • Salim Benhaddi

Quinze compétiteurs étaient présents pour ce nouveau déploiement national et européen. 
Jérôme David, coordinateur de ce projet fédéral, exprimait sa satisfaction face à l’un des enjeux du jour : la procédure de classification des compétiteurs. “Notre procédure de classification est une réussite. C’était un gros point de complexité pour le réaliser en synergie avec les vols. Cette attribution de coefficients de compensation était un défi technique. Le niveau global des compétiteurs présents est satisfaisant dans la mesure où seule une infime partie n’est pas encore autonome. Pour les autres, environ la moitié est capable de faire le parcours expert, et la seconde moitié réalise le parcours novice ; ce qui confirme nos prévisions pour le #WH Race où nous attendons 90 performers”. Il y a eu, et c’est d’ailleurs inhérent à ce type de séance, quelques petits incidents techniques qui ont ralenti la fluidité des vols, mais sans aucun problème majeur. Surtout au vu de l’engagement des sportifs présents :). “Le système de jugement et les juges, déjà forts de leur expérience, sont désormais parfaitement au point, même si le HandiRace est plus simple à juger que les trois disciplines test olympiques éprouvées hier”.

Une belle diversité au sein des compétiteurs
Parmi les compétiteurs, se trouvait une première catégorie, plus expérimentée, habituée à la pratique. Maintenant en quête de performances, ils ont participé au challenge dans la catégorie “experts”. Dans la catégorie “novices”, les participants cherchaient surtout à se situer et valider ce dont ils étaient capables. Enfin, les débutants découvraient complètement le format de la soufflerie et ses contraintes, ce qui représentait beaucoup d’informations en très peu de temps. “Pour tous, malgré tout, le stress était bien présent, en particulier lors des premiers vols. Ils se savaient observés et évalués, générant un peu (voire beaucoup) de tension. Mais c’est l’objectif de voir leur évolution dans ce format de compétition. C’est une très bonne expérience, à la fois pour les pratiquants et les techniciens fédéraux, sur le volet opérationnel” conclut Jérôme David.

“L’appréhension du handicap au niveau médical était un enjeu fondamental pour la fédération. Jean-Michel Poulet estime qu’“il va nous falloir encore définir et ajuster le coefficient de compensation que le médecin aura identifié par rapport à la pathologie du participant ; puis nous ajusterons en fonction de ce qui pénalise ou non pour la pratique. Concrètement, on peut avoir deux participants qui présentent un handicap qui peut sembler similaire au quotidien, mais qui les impacte différemment, une fois dans la veine. Les chaînes musculaires qui sont activées permettent d’évoluer de manière complètement différente, et d’un participant à l’autre la difficulté est variable. C’est donc toute la subtilité de la démarche d’avoir des coefficients adaptés à chacun et aux efforts mobilisés”.

La fédération va continuer à se mobiliser pour être prête pour le championnat et pallier à chaque éventualité. “Nous allons continuer à travailler sur cet élément et certainement refaire un évènement test, en mars, pour peaufiner les installations. mais le document de travail initial, créé avec le comité paralympique et avec l’appui des travaux réalisés par le médecin de la commission handisports, au niveau médical, correspond à la réalité : il n’y a pas d’incohérences flagrantes” conclut-il en renouvelant ses remerciements et félicitations aux organisateurs, aux élus fédéraux et aux participants pour leur implication, leur attention et leurs performances ! 

à lire également
15 déc. 2021

Fin de saison pour les équipes VR Aérokart

“Le dernier regroupement, les 11 et 12 décembre dernier, marque la fin de la saison 2021 pour les équipes de VR Aérokart. Après un doublé au Championnat de France VR4, DA & Dynamique en soufflerie à IFly Lyon en catégorie National 1 et Nationale 2 pour les équipes de VR, l’ambition est désormais tournée vers […]

8 déc. 2021

Hommage à Bernard Colas

C’est avec un mois de retard que la FFP annonce officiellement le décès de Bernard COLAS, Président d’Honneur, le 11 novembre 2021. Volontairement car il avait exprimé à sa sœur sa volonté qu’il ne soit procédé à aucune annonce officielle. Cependant, vu la place considérable tenue par Bernard COLAS dans l’histoire du parachutisme sportif et […]

8 déc. 2021

Retour sur cette journée de tests par Jean-Michel Poulet

“Sous l’égide de la FFP, les journées dédiées aux formats olympiques ont été une véritable réussite.Les athlètes présents ont apprécié ces nouvelles épreuves et se sont pris rapidement au jeu dans des épreuves novatrices et spectaculaires.Le parcours olympique, mettant en concurrence athlètes du Vol Relatif et athlètes spécialistes de la 3D, a créé la sensation. […]