Fédération Française de Parachutisme » 365 : Champ. France de Parachutisme – résultats provisoires VR – DA – Handifly

FFP #Flyin2024
Projet Olympique

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

365 : Champ. France de Parachutisme – résultats provisoires VR – DA – Handifly

04 août 2019 - Championnats de France   

Sur les 62es championnats de France de parachutisme, les épreuves en Vol Relatif, Disciplines Artistiques et Voltige Handisport se poursuivent à l’aérodrome de Vichy-Charmeil (03). Les conditions météorologiques plus que généreuses ont permis de réaliser un grand nombre de manches, ce samedi en Vol Relatif et en Disciplines Artistiques. En Handifly, le deuxième manche -sur 3- sera finalisée demain dimanche 4 août.

Photos en lien ici
Vidéos en lien ici

En Handifly, 1 manche a été jugée sur les 3 prévues sur la compétition. L’équipe Max (Maxime Granier, Jérémy Raynal -porteur-, Patrick Seurin – vidéoman) réalise 7,24, suivie de Hennequin (Jordan Hennequin, Daniel Durand) avec 11,85 et Entraidepara Nouvelle-Aquitaine (Yann Nouard – capitaine, Lydia Del Ben, Patrick Seurin) avec 13,02. La deuxième manche sera terminée demain, dimanche.

Les épreuves en Vol Relatif s’enchaînent rapidement en raison des conditions climatiques très favorables, ce samedi, à l’aérodrome de Vichy-Charmeil. Les équipes en Vol Relatif à 4 ont effectué cinq manches chacune. « On constate une belle progression des jeunes compétiteurs sur ce championnat de France. Même avec peu de sauts à leur actif, ils ont un très bon niveau en technique de déplacement en chute grâce aux entraînements réguliers en soufflerie », témoigne Mathieu Bernier, entraîneur national. « La plupart d’entre eux participent également aux stages d’incitation et de détection organisés par la Fédération Française de Parachutisme ; un excellent outil pour faire progresser le haut niveau français », conclut-il.

En Vol Relatif à 4, à la 6e manche jugée sur 10, les deux premières places sont disputées entres les deux équipes de France : Aérodyne Cyprès Lille Bondues (Sophia PECOUT , Christine MALNIS, Clémentine LE BOHEC, Julie FOURNIER- vidéowoman, Gaëlle GIESEN), avec 124 points, et Aerodyne Cyprès Maubeuge (Damien GOURIOU, Kevin MANSION, ALBAN RUMOLO, Aurélien LEMAIRE, Ricard DAVID – vidéoman), avec 112 points. La bataille est rude aussi pour la troisième place. Les trois équipes Odin Parachute Systems -89 points- (Maxime LACOURT, Arnaud CAMPROUX, Mathieu CAVALLIN, Loïc MAUDOU, Michel LAYNAUD – vidéoman), Espoir Metz-Lille Bondues -81 points- (Jessica Thébault, Mathieu Quizy, Loïc Vieira, Antoine Dosnon, Michel LAYNAUD – vidéoman) et Airbivores Annecy Pamiers -80 points- (Cindy Delbergue, Théo Peyronnel, Camille Villanneau, Basile Mora, Hervé Husson – vidéoman) sont au plus près.

Concernant le Vol Relatif à 8, Mathieu Bernier affirme être « très satisfait du niveau des athlètes et de la forte participation dans cette discipline ». L’équipe de France s’est répartie au sein des 10 autres équipes présentes pour ne pas déséquilibrer le niveau de la compétition et faire acquérir de l’expérience du haut niveau à tous les sportifs engagés. « Notre objectif est de relancer le haut niveau en VR8, en France », explique-t-il. Le Collectif France part aux Etats-Unis, au mois d’octobre, pour la Coupe du Monde de Vol Relatif. Cette compétition est une étape intermédiaire jusqu’aux championnats du monde, en Russie, en 2020. « L’équipe de VR8 va se battre pour la première place en Russie. La France a longtemps dominé cette discipline en gagnant en 2006, 2008 et 2010. Nous mettons tout en place pour faire briller la France, en 2020 », évoque Mathieu.

Sept manches sur 10 sont jugées. L’équipe Mojo Pamiers (Emmanuel SARRAZIN, Arnaud CAMPROUX, Maxime LACOURT, Patricia CACHEUX, Théo PEYRONNEL, Cindy DELBERGUE, Mathieu CAVALLIN, Loïc MAUDOU, Hervé HUSSON – vidéoman) se positionne en tête de ce classement provisoire, avec 74 points. Les Weembi Girls Lille Bondues, équipe exclusivement féminine témoignant de la nouvelle dynamique de cette discipline, ont repris la deuxième place -57 points- (Sophia PECOUT, Sylvie NORMAND, Jessica THEBAULT, Julie FOURNIER, Emmanuelle NICOLS, Amélie ANDRES, Michel LAYNAUD, Noémie LAGO, Marion BAGGIO – vidéoman). TukTuk Pamiers -54 points- (Aurélien LEMAIRE, Gaëlle GIESEN, Virginie BALANCA, Sophie HINGANT, Myriam MAJDOUB, Céline GUNTZ, Arnaud PETIT, Basile MORA, Patrice KERDUDO – vidéoman) est en troisième position.

Disciplines Artistiques

Le niveau est plus hétérogène en Disciplines Artistiques. Sébastien Chambet, entraîneur national, affirme que « les deux imprévus que nous venons de subir en Free Fly ont impacté sur l’avionnage et la performance des équipes de France. Clément PASSEMIER s’est blessé lors d’un entraînement à Gap. Pour la compétition, il a été remplacé par Jean Marie GARES, en double appartenance en Free Style, avec Yohann ABY. De plus, le vidéoman de l’équipe Jump Around Saumur a été remplacé par Pierre RABUEL, la veille de la compétition. Pierre est aussi en double appartenance en Free Style, avec Loïc PERROUIN. Malgré leurs bonnes performances et leurs compétences en Free Fly, les résultats de ce championnat ne reflètent pas le niveau des équipes de France » explique Sébastien.

En Free Fly, à la 5e manche sur 7, Les deux équipes en tête du classement, Smashed Patatas Pamiers, avec 20 points (Jules HUMBERT, Romain BLOIS et Stephan GARIN) et Skynonymous, avec 19,7 (Cyrill PADIEU, Jean Marie GARES et Florian GRIELL – vidéoman) sont au coude à coude. A la troisième place du classement provisoire, l’équipe Jump Around Saumur est à 8,9 points (Thomas NONNIN, Alexis VIALARET, Pierre RABUEL – vidéoman). Selon Sébastien, « la deuxième raison de résultats aussi faibles, surtout pour les compétiteurs débutants, est l’application des nouvelles règles de visionnage, en vigueur depuis 2018 ».

En Free Style, avec 6 manches jugées sur 7, une bataille intéressante se joue entre les deux équipes de France Solaris CPSIV Rennes, 43,4 points (Loïc PERROUIN et Pierre RABUEL – vidéoman), championne du monde en titre, et Yo et Jim Armor, 42,7 points (Yohann ABY et Jean Marie GARES – vidéoman), au palmarès mondial également exceptionnel. « Pour eux, le championnat de France est l’occasion de peaufiner leur performance et la régularité des sauts imposés », analyse Sébastien.

Un autre combat se prépare entre l’équipe rélève FreeKyds Gap Tallard, 32,9 points (Melissa DUSSUYER et Bastien FRAISSE – vidéoman) et Rose Mécanique Lille, 26,7 points (Sasha REVILLARD et Nicolas VANNIER – vidéoman). L’enjeu de ces manches dépasse largement le championnat de France car l’équipe qui montera sur la troisième marche représentera également la France à la Coupe du monde, du 7 au 12 octobre, à Eloy, aux Etats-Unis.

Contact Presse : Larissa Presotto Bertolo 07 85 83 91 41
E-mail : phoebus-communication@orange.fr – 04 73 263 263

Télécharger (PDF, 767KB)



À lire également

derniers articles