Fédération Française de Parachutisme » 338 – Cpresse : Championnat du monde de vol en soufflerie à Lille en avril 2019

FFP #Flyin2024
Projet Olympique

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

338 – Cpresse : Championnat du monde de vol en soufflerie à Lille en avril 2019

27 mars 2019 - Championnats du Monde   

Du 16 au 20 avril 2019, sous l’égide de la Fédération Française de Parachutisme, la soufflerie Weembi, située 730 rue Maurice Herzog, à Lille-Lesquin (59), accueillera plus de 30 pays et plus de 350 compétiteurs pour la troisième édition du championnat du monde de vol en soufflerie. Les sportifs s’affronteront dans le tunnel de la soufflerie en Dynamic 2 et 4 way, Freestyle, Vol Relatif à 4 et Vol Relatif Vertical. En parallèle, un challenge de vol relatif à 8 est organisé, dont le classement se fera hors championnat du monde. #wisc2019

33 NATIONS ET PLUS DE 300 SPORTIFS INSCRITS!
Argentine, Australie, Autriche, Allemagne, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Chypre, Espagne, Etats-Unis, République Tchèque, Finlande, France, Hongrie, Irlande, Israël, Italie, Lettonie, Lituanie, Malaisie, Monaco, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Qatar, Russie, Royaume-Uni, Singapour, Slovaquie, Suède, Suisse.

UN CHALLENGE DE VR8 
Dans le monde, la plupart des tunnels (ou veine) ne peuvent accueillir que des équipes de 4 à 5 compétiteurs simultanément en vol relatif, (vol à plat). Depuis le premier championnat du monde en 2015, il a donc été d’usage de ne pas avoir de Vol Relatif à 8 dans les compétitions. Dans la soufflerie de Weembi, le tunnel est plus grand, il mesure 17 pieds de diamètre (5,2 mètres), contre 14 pieds (4,3 mètres) pour la majorité des autres souffleries, le VR8 est donc possible, il est d’ailleurs déjà pratiqué lors de challenges en France. Tester le Vol Relatif à 8 sur une compétition d’envergure permettra à la FFP de réfléchir à des règles de compétitions qui pourraient intéresser la Fédération Aéronautique Internationale. Photo de la discipline ici

 LES DISCIPLINES DU CHAMPIONNAT DU MONDE
Le Vol Relatif à 4 (VR4) ou 4-way Formation Skydiving (FS) a été adaptée à l’identique pour le vol en soufflerie. Chaque équipe de quatre performeurs doit réaliser, un maximum de fois, une séquence de 5 ou 6 formations différentes en position horizontale dite «à plat». Le temps de travail, pour réaliser ces figures, est de 35 secondes. Le but de l’épreuve consiste à réaliser le plus grand nombre possible de formations pendant ce temps de travail. Photo de la discipline ici

Le Vol dynamique à 2 ou Dynamic 2-way (D2W). Depuis 2015, la FAI a intégré la discipline aux compétitions internationales officielles de vol en soufflerie. Deux compétiteurs par équipe s’affrontent lors de duels artistiques et de vitesse. Au cours de ces confrontations, ils doivent réaliser des chorégraphies en perpétuel mouvement, dans l’espace en trois dimensions de la veine. Les positions de vol sont multiples. Qu’ils soient debout, allongés, tête en bas ou sur le dos, les compétiteurs se déplacent en permanence. Lors des manches de vitesse, des pénalités sont données par les juges si les trajectoires ne sont pas précises. C’est la vitesse d’exécution de la performance obligatoire qui est jugée. Dans les manches artistiques, la chorégraphie est complètement imaginée par l’équipe. Elle est notée en fonction de différents critères tels que la technique, la synchronisation, la fluidité etc… La durée des manches artistiques en D2W est de 60 secondes. Le Vol dynamique à 4 ou Dynamic 4-way (D4W) se pratique comme le D2W. Les équipes sont composées de quatre performeurs et d’un remplaçant. La durée des manches, est de 90 secondes. Photo de la discipline ici

Le Freestyle ou Solo Freestyle (SF) en soufflerie est un dérivé du Freestyle en saut d’avion. Tout comme en chute libre, la participation en freestyle est individuelle. Le compétiteur se présente sur des manches de figures imposées et des manches libres. Les figures imposées sont souvent gymniques, avec la réalisation de plusieurs loops arrière, par exemple. Les manches libres sont, quant à elles, imaginées par le compétiteur et peuvent être réalisées avec un fond musical. La chorégraphie de l’athlète (1 min) est alors synchronisée avec la musique, ce qui donne l’impression d’une véritable danse aérienne. Les notes de chaque manche sont additionnées pour déterminer le jugement final. Photo de la discipline ici

 

Le Vol Relatif Vertical (VRV) ou Vertical Formation Skydiving (VFS) est l’une des plus récentes des disciplines de parachutisme, et est de loin la plus technique. Pratiquée à 4, elle est très spectaculaire. Les équipes doivent réaliser un maximum de figures dans des orientations tête en haut et tête en bas, en un temps donné. Le VRV est l’adaptation du Vol Relatif dans un plan vertical. Il comporte, lui aussi, des mouvements et blocs à effectuer dans un temps imparti. Pratiquer cette discipline à haut niveau nécessite une grande technique dû à l’évolution en trois dimensions de quatre personnes dans un espace réduit. L’équipe la plus médaillée depuis la création de la discipline est, sans conteste, l’équipe de France.

Dossier de presse du vol en soufflerie en lien ici
Page Facebook du championnat du monde : https://www.facebook.com/wisc2019/
Site internet du championnat du monde : http://www.wisc2019.com/ 

Relation Presse : Marie Galvaing Tel. : 06 81 62 51 26 – 04 73 263 263
E-mail : phoebus-communication@orange.fr

Télécharger (PDF, 310KB)



À lire également

derniers articles