Fédération Française de Parachutisme » Zoom sur : Gillian Rayner

FFP

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

Zoom sur : Gillian Rayner

03 août 2018 - Championnat de France    | Informations   

[CHAMPIONNATS DE FRANCE DE PARACHUTISME : ZOOM SUR] Gillian Rayner

Gillian Rayner, membre du comité directeur de la FFP, Présidente de la Commission Internationale Parachutiste (IPC – International Parachuting Commission), de la FAI (Fédération Aéronautique Internationale), juge de Voile Contact et de Vol Relatif, est chef juge de la compétition sur ces 61es championnats de France.
En 2014, Gillian Rayner a été la première femme élue Directeur Exécutif de la FAI lors de la 108e Conférence Générale de la Fédération Aéronautique Internationale. Puis, en janvier 2018, elle est élue à la présidence de la CIP avec un bureau composé uniquement de femmes ; là aussi, une première. « Présider la commission du parachutisme au sein de la FAI, c’est un rôle politique de coordination des actions du bureau, d’exécution des décisions de la plénière annuelle, et c’est aussi être force de proposition » pose d’emblée Gillian. Entre autres actions, la présidente et sa commission sont en train de préparer une réunion pour janvier 2019, juste avant la plénière annuelle. Ce séminaire portera sur quatre thèmes qui articuleront le plan d’actions pour les années à venir. La première thématique est une réflexion en cours sur les disciplines. Le challenge est de réfléchir à proposer certaines adaptations, pour aller vers d’autres compétitions. Le deuxième thème portera sur la communication interne et externe de la International Parachuting Commission et sur son développement, notamment via les réseaux sociaux et le web. La troisième réflexion à mener porte sur le vol en soufflerie, et sur le projet de la FFP d’entrer aux Jeux Olympiques. La CIP va réfléchir à la mise en place d’une compétition internationale qui pourrait réunir les 20 meilleurs compétiteurs mondiaux, et avoir lieu tous les deux ans. Le dernier thème sera orienté sur les relations entre la FAI, la CIP et les National Airsport Control, représentants des sports aériens de chaque pays. La réflexion portera aussi sur l’intégration de personnes avec de nouvelles compétences dans les sous-commissions de la CIP.
Pour Gillian, chef juge est avant tout un rôle de coordination administrative des juges d’épreuves et des différentes cellules de jugement ; rôle administratif incluant un important travail de vérification pour s’assurer que tous les juges puissent pleinement réaliser le jugement des manches dans des conditions optimales. Gillian coordonne aussi les résultats et leur affichage. « Je déplore le manque de juges en Vol Relatif au niveau national, et sur le championnat de France, j’ai dû, en plus de mon rôle de chef juge, intégrer le collège de juge VR ». Tout comme elle note, sur cette compétition, une participation à la baisse des compétiteurs dans certaines disciplines. « Mais il faut souligner la particularité de l’édition 2018 avec la participation des équipes de France, présentes car le championnat du monde est en octobre, sauf certains membres des équipes de France de Précision d’Atterrissage, en entrainement à Gap-Tallard ». Gillian est une passionnée qui s’investit pour faire avancer les choses, sous l’angle sportif. Sa volonté de présider la CIP était, pour elle, un moyen d’être davantage dans l’exécutif, et pouvoir agir de façon pragmatique. Etre au plus près du terrain, sur les compétitions nationales et internationales, l’amène à toujours mieux anticiper les évolutions à venir, toujours au profit du parachutisme.

derniers articles