Fédération Française de Parachutisme » Who’s who : Michel Guiavarch

FFP

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

Who’s who : Michel Guiavarch

08 nov. 2016 - WhoIsWho   

Les « Who’s Who » sont des articles qui vous permettent de découvrir plus en détail certains grands noms du parachutisme. Dans l’organisation d’une compétition, la sécurité est primordiale. Outre celle du matériel et le respect des contraintes aériennes, les compétiteurs doivent être en pleine possession de leurs moyens physiques, quelques soient leurs caractéristiques. Pour cela, le médecin de la Fédération Française de Parachutisme, Michel Guiavarch, veille.

Histoire d’un passionné bénévole
Le « doc » est à l’écoute des corps des compétiteurs au sein de la Fédération Française de Parachutisme et accompagne chaque compétition, en France et à l’étranger. Mordu de parachutisme, il a effectué son premier saut en 1974. Passé par les paraclubs de Pau-Idron, Luc, Vannes et aujourd’hui Gap, il met sa profession au profit de la FFP depuis 8 années en suivant chaque compétition, toujours prêt à intervenir. Aux côtés de Marie-Claude Feydeau et des autres membres du Comité Directeur, Michel Guiavarch apporte son expertise médicale pour le développement des pratiques. En effet, le parachutisme a ses variantes, et surtout ses contraintes. Que ce soit au niveau ORL, articulaire, respiratoire ou concernant les handicaps, le docteur étudie les traumatismes pour que le parachutiste puisse voler en toute sécurité. Il a permis l’aménagement de nouvelles réformes sur la délivrance des licences par les médecins traitants et suit aujourd’hui l’évolution de la pratique en soufflerie, véritable vecteur de développement et de formation. Mais surtout, il s’investit dans la pratique handisport.

brief_3-08-7L’ouverture du parachutisme
En adéquation avec la volonté de la Présidente de la FFP, il est allé chercher de l’information et se former sur le handicap pour démontrer que le parachutisme est accessible à tous. Les premières études d’approche ont concerné les personnes sourdes et muettes de naissance, avec la mise en place d’un système de communication par vibration permettant l’atterrissage. Grâce à ces aménagements, 40 à 45 sourds sont aujourd’hui formés au parachutisme. Néanmoins, il y a 4 ans, quand la question de faire sauter des personnes en situation de handicap moteur s’est posée, Michel Guiavarch est resté prudent en raison de caractéristiques physiques variées et parfois trop contraignantes ne permettant pas d’assurer une sécurité totale. En 2014, un premier stage a été organisé à Vichy avec 35 participants sélectionnés afin d’étudier les handicaps et l’adaptation du matériel. Ainsi, en collaboration avec l’équipe technique de la FFP, dont Eric Fradet, Frédéric Rami ou encore Frédéric Bourinet, de réels progrès ont été réalisés, entre autres, au niveau des combinaisons, des airbags et des systèmes d’accroches. Le parachutisme ascensionnel a également été marqué par ces évolutions avec la création d’un chariot spécifique.

Le Handifly Euro Challenge
Si la démarche reste très prudente car difficile, elle est progressive. Le HandiFly Euro Challenge fut une première concrétisation de ces 4 années de travail. Ce premier challenge de parachutisme dédié aux personnes à mobilité réduite a réuni 13 nations et a permis d’échanger sur le fonctionnement et le développement de la pratique handisport. Cela a été l’occasion pour lui de pouvoir rencontrer des parachutistes étrangers et de découvrir comment ils travaillent sur le plan médical. Les échanges ont été enrichissants et ont nourri sa réflexion. Par exemple, au niveau de prothèses, il a pu comprendre comment fonctionne cette parachutiste allemande, qui saute avec les valide et qui utilise des prothèses s’adaptant à son matériel. Beaucoup de portes ont été ouvertes. Mais selon lui, il est urgent de ne pas se presser. Le Handifly Euro Challenge a été la preuve une nouvelle fois de l’intérêt du sport pour le handicap tant sur le plan physique que moral. Il se rappelle ainsi de cette athlète russe, qui, lors de la soirée de gala, lui a dit : «  Vous êtes complétement fous mais qu’est-ce que c’est beau ! »

Dévoué au parachutisme, le docteur Guiavarch est une pierre angulaire de la FFP. Cet investissement bénévole, reconnu de tous, fait la fierté de la fédération qui lui permet d’être précurseur dans plusieurs domaines. Pour Michel Guiavarch, « il n’y a pas de handi, de valide…mais que des parachutistes !»