Fédération Française de Parachutisme » SAARLOUIS- Champ.Europe-Journée du 10 août 2017

FFP

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

SAARLOUIS- Champ.Europe-Journée du 10 août 2017

août. 2017 - Coupe du Monde et Championnat d'Europe    | FreeFly Freestyle France    | Voile contact France    | Vol relatif France   

Le championnat vu par :
Jean-Michel Poulet, DTN, entraîneur Voile Contact et Team manager : La journée fut ponctuée de stand-by : rdv 9H00 , puis 11h00, puis midi, puis 15h00, puis 16h00. Difficile de rester concentré sur la compétition pour les athlètes, sans parler de la baisse des températures. Vers 17h00, le ciel s’est enfin éclairci et a permis à toutes les disciplines, à part le VR 8, de passer une ou deux manches. Le VC réalisa deux manches. Le VC2 A, après sa journée historique et son record à 56, réalisa une belle quatrième manche avec 32 points ; 28 pour les russes qui semblent ne plus se battre tant la déception de la journée précédente est encore présente. Le VC 2 B réalisa un bon saut à 19 points qui correspond tout à fait à leur niveau actuel. La cinquième manche fut réalisée juste avant le coucher du soleil et sera certainement jugée demain matin. Les deux équipes ont réalisé de bons sauts. Le classement semble figé pour le podium. Mais une compétition n’est finie que lorsque que l’heure de fin de compétition est dépassée !! Attendons donc samedi, 15h00.

Sébastien Chambet, entraîneur Disciplines Artistiques
Suspense dans les disciplines artistiques !
Il serait inutile de résumer la journée entre 8 h et 18h… Nous n’avons eu que des nuages gris et des passages pluvieux… Ce n’est que vers 17h que le staff de la DZ de Saarlouis demandait aux compétiteurs de rester présents sur le site afin de se tenir prêts à sauter. Et, effectivement, à partir de 18 h, les premières turbines des Cessna Caravan s’allumaient pour un rythme d’enfer jusqu’à 21 h.
En freestyle, il n’y a pas eu de saut. Etant donné que les manches numéro 4 avaient été faites la veille, cette discipline avait déjà un peu d’avance et c’est surtout sur le Freefly que les organisateurs ont voulu avancer. Solaris France 1 n’avait pas encore eu sa note. Elle est arrivée dans l’après-midi, et c’est avec un 9.2 que l’équipe de France prend encore un peu plus le large devant ses concurrents.
Si l’équipe tient bon, et sans aucune mauvaise surprise, ils devraient survoler la compétition.
En freefly, 1 seule manche a été effectuée. Les 4 équipes en haut du tableau sont dans un mouchoir de poche, et à chaque saut le classement peut radicalement changer. Le suspense semble attiser la curiosité de l’ensemble des compétiteurs… 
Après cette manche 3, France 2 prend 8.5 et garde la tête avec seulement 0.1 pt d’avance sur les USA (8.6) qui sont égalité avec l’équipe France 1 (8.5). La Norvège arrive en 4ème position avec un score de 8.4. Il reste une manche de libre à faire demain ainsi qu’une manche d’imposé (la 5ème) qui sera sans doute décisive dans le classement final de cette coupe du Monde. Le suspense reste entier…

Mathieu Bernier, entraîneur Vol Relatif
Longue journée à Saarlouis pour les compétiteurs. Les premiers sauts ont débuté vers 17 h après avoir alterné les stands by depuis 8h30. Le VR4 open continue de faire jeu égal avec l’équipe Belge Hayabusa, championne du monde en titre. La lutte est serrée et la tension monte à chaque saut. La météo annoncée n’est pas très clémente. Nous ne sommes pas certains de passer les 10 manches. Cela rend chaque saut encore plus déterminant.
Les équipes de France espoir continue leur bon début de compétition et se maintiennent dans les objectifs fixés (top 8 pour l’équipe Saumur Pays de Loire et top 15 pour l’équipe Maubeuge Haut de France).
Le VR4 féminin manque un peu de régularité et de confiance. Des blessures ont perturbé sa préparation finale, en juillet, et le manque de repères se fait sentir. Les filles mènent cependant la compétition mais ont à cœur de présenter des sauts meilleurs.
Le VR8 France n’a pas effectué de sauts aujourd’hui.