Fédération Française de Parachutisme » Parachutisme ascensionnel : Stage d’initiation au treuil dévidoir électronique

FFP

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

Parachutisme ascensionnel : Stage d’initiation au treuil dévidoir électronique

13 Dec 2017 - Informations   

Après plusieurs reports de la date pour cause de météorologie défavorable, le stage dévidoir a pu enfin avoir lieu sur le terrain d’aviation de Persan Beaumont le samedi 2 décembre 2017.

Sous la conduite d’Hervé GABET (Plaine/Altitude), les participants : Jacques LECAMUS, Thierry VASSEUR, Romain LECAMUS, Michel SERRE et Gilbert RASTOUIL du GIPS ainsi que Gilbert GALLET et Michel PLANCHET du Para club du Puy, n’ont pas eu peur d’affronter le froid de décembre pour une journée très intéressante et très instructive. Après un accueil toujours aussi chaleureux par les membres de l’excellente école du nord de Paris, tous les stagiaires ont pu rentrer dans le vif du sujet. L’appareil a d’abord été installé sur le 4×4 ce qui permettait à chacun de découvrir ce matériel et de commencer à comprendre son fonctionnement. Ce fut alors les explications théoriques sur le maniement du boitier électronique, la conduite du véhicule, les risques et les manipulations à éviter…

Sur le terrain ensuite, la pratique a commencé par une initiation à la sensibilité de la télécommande, les premiers vols ont pu alors débuter. Les deux premiers vols ont été réalisés par Hervé GABET au treuil afin de faire la démonstration de la manipulation du dévidoir. Les stagiaires ont alors pris tour à tour la télécommande ou la conduite du 4×4. Au total, c’est 32 vols qui ont été effectués. A la fin de la journée, tous les participants ont pu faire seuls les treuillages.

Ce matériel, acheté par la Fédération Française de Parachutisme présente de nombreux avantages et mérite d’être développé au sein de la Fédération. C’est un investissement qui tourne le parachutisme ascensionnel vers l’avenir et fait évoluer les pratiques de ce sport vers plus de sécurité et de confort.

Les grandes qualités de cette technique sont d’abord la souplesse : le décollage est doux la montée très facilement contrôlée et le largage avec peu d’abatée. La rapidité de mise en route et d’utilisation permet au club de n’avoir aucune perte de temps aussi bien au début et à la fin de séance qu’entre les vols. Il n’y a pas d’usure de câble car celui-ci ne traîne pas au sol, sa longévité s’en trouve accrue et les risques de rupture diminués. Ce matériel reste performant pour tout type de voiles et permet de décoller même lorsque le vent n’est pas dans l’axe de la piste d’envol. En effet, le décollage est très court donc dans l’axe du vent puis le véhicule pourra orienter sa trajectoire en fonction du terrain tandis que le parachutiste en l’air s’orientera dans l’axe du vent relatif. Lors du treuillage fixe, parfois des problèmes de radio se produisent à cause de l’éloignement entre le treuil et la plateforme, là, la distance est courte donc plus de problème de radio et surtout le treuilleur a le visuel sur le pilote au décollage quelque soit la nature du terrain. Enfin, la sécurité est renforcée, même en cas de problème météo qui pourrait provoquer une surtension du câble, ici le dévidoir jouera son rôle, en laissant dérouler, donc pas de risque de rupture du câble. Le risque de verrouillage est fortement diminué.

Tous les participants tiennent à remercier, chaleureusement, la Fédération Française de Parachutisme, pour leur avoir donné la possibilité d’organiser ce stage qui ouvre des voies nouvelles dans la si belle pratique du parachutisme ascensionnel.