Fédération Française de Parachutisme » Icarius Aerotechnics partenaire de la journée dédiée au sport de haut niveau féminin

FFP

62 rue de Fecamp, 75012 Paris
Tel 01 53 46 68 68 - Fax 01 53 46 68 70
ffp@ffp.asso.fr

Icarius Aerotechnics partenaire de la journée dédiée au sport de haut niveau féminin

23 Mar 2015 - Actualités   

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Icarius Aerotechnics est partenaire d’une journée dédiée aux championnes de la Fédération Française de Parachutisme.  Ce rendez-vous unique sera l’occasion pour ces championnes du monde d’offrir au public une démonstration de leur talent et savoir-faire en l’air, mais aussi d’échanger, sur terre. Sur l’aérodrome de Gap-Tallard (05), elles seront réunies au Pôle France Parachutisme, autour de Nathalie VINCENT qui effectuera un saut en tandem. Ces femmes incroyables… mais vraies, présenteront leurs exploits et expliqueront pourquoi le parachutisme est ce sport qui permet à la femme d’être l’égale de l’homme.

Corinne FITZGERALD fut compétitrice en vol relatif dans les années 80/90. En ce temps de préhistoire de la mixité en équipe de France, il eût été une pure aberration d’intégrer une fille dans les meilleures équipes de garçons. Successivement membre de l’équipe féminine de VR4 Coca Cola, avec laquelle elle a remporté une médaille de bronze lors de la Coupe du Monde 1988, puis responsable de la formation PAC à la FFP, Corinne s’est reconvertie dans le milieu aéronautique en créant avec Mike FITZGERALD la société ICARIUS AEROTECHNICS, basée à Tallard tout près du Pôle France. La plupart des PILATUS qui nous larguent en France … c’est dans ses ateliers qu’ils sont méticuleusement entretenus.

LOGO ICARIUS AEROTECHNICS

Présente lors de la journée du 4 avril dédié au Sport de Haut Niveau Féminin sur l’aérodrome de Gap-Tallard, Corinne nous livrera ce précieux témoignage d’une époque où non seulement aucune fille n’aurait eu sa chance en équipe nationale, mais où de surcroît la catégorie « VR4 féminin » n’existait même pas.

Pour la Fédération, mettre Corinne à l’honneur était une évidence. Corinne DELBOUILLE (… de son nom de jeune fille en ce temps-là) fait en effet figure de pionnière. Avant elle, il y avait certes bien eut l’équipe des Panthères Roses qui concourait sur le circuit national vol relatif au début des années 1980. Mais en 1987, c’est son équipe féminine Coca-Cola qui marque les esprits en remportant les championnats de France « open ». En ce temps-là nos français TAG régnaient en maitres sur le VR4 mondial, ils étaient hors concours. Les filles se placèrent ainsi « premières dauphines » devant la meute des autres équipes du circuit. Pour Corinne est ses trois coéquipières Isabelle MAHUT, Brigitte MAITRE et Catherine CHALANDON, l’année 1988 serait exceptionnelle. Entraînement aux Etats-Unis, puis sélection parmi les équipes françaises retenues pour le premier « Mondial » de l’histoire programmé en août sur Vichy. La bataille pour les premières places de cette coupe du monde VR fut tumultueuse, comme la météo d’ailleurs qui ne permit que six sauts. Derrière les TAG intouchables, la lutte fut particulièrement serrée. Il y avait là plusieurs équipes américaines, belges, russes, ainsi que les italiens et l’autre équipe garçon du VR4 PUC France, alors en double appartenance avec les TAG dans le VR8 France. Après le sixième et dernier saut, surprise, les filles pointaient à la deuxième place, ex-aequo avec l’équipe USA1. Sur un 7em saut de départage, elles ne s’inclinèrent que d’un seul petit point et remportèrent une historique médaille de bronze.

S’il parait aujourd’hui difficile de prendre la juste mesure de l’exploit que constituait ce résultat à l’époque, un simple retour sur les archives (Paramag n°17 – octobre 1988) parle de lui-même. Dans son commentaire, Corinne y déclarait :

« Pour certains nous étonnons, nous surprenons, et pour d’autres malgré nos résultats nous ne serons jamais vraiment crédibles. Peut-être le fait d’être quatre femmes ne donne-t-il pas le droit à la passion, et pourtant … »

Et de conclure :

« Croyez bien, Messieurs les machistes, que lorsque nous passons la porte d’un avion toutes les quatre, nous savons aussi pourquoi les oiseaux chantent … »

En 1986, avant de créer l’équipe féminine, Corinne avait été pressentie pour intégrer le VR8 France qui préparait le championnat du monde 1987. Elle avait même été convoquée sur un stage en Allemagne. Mais les mentalités n’étaient pas prêtes. Partir avec une fille dans le groupe pour battre les invincibles américains eut été une stratégie de défaite avant même le combat. Non, en ces temps-là, aucun plan de carrière pour les surdouées du vol, pas de rêve possible pour le titre mondial, ni de catégorie féminine pour se mesurer aux autres filles. Maigre consolation, lors du championnat du monde 1989 en Espagne, les filles du VR4 Coca Cola furent exceptionnellement invitées et placées hors concours en simple démonstration. Un processus irréversible, mais très long, était en marche …

Epilogue :

  • 1991 : championnats du Monde : première médaille de bronze en VR4 « open » pour l’italienne Marina UGOLINI
  • 1998 : première Coupe du Monde de VR4 féminin au Portugal
  • 2002 : sélection de la première équipe nationale française de VR4 féminin
  • 2004 : championnats du Monde : première médaille d’or en VR8 « open » pour l’américaine Eliana RODRIGUEZ
  • 2008 : championnats du Monde : première médaille d’or en VR4 « open » pour l’américaine Eliana RODRIGUEZ
  • 2010 : championnats du Monde : première médaille d’or en VR4 féminin pour la France (triplé 2010-2012-2014)
  • 2012 : championnats du Monde : première médaille d’or en Free Fly « open » pour la française Domitile KIGER
  • 2012 : championnats du Monde : première médaille d’or en VC4 « open » pour les françaises Magali BELGODERE et Aude CLESSE
  • 2013 : première sélection d’une fille en équipe de France de VR8 « open » pour Anaïs MAILLET
  • 2014 : championnats du Monde : première médaille d’or en VRV « open » pour la française Cathy BOUETTE
  • 2014 : championnats du Monde : première médaille d’or en VC2 « open » pour les françaises Cindy COLLOT et Charline DELAY
  • 2015 : première sélection d’une fille en équipe de France de VR4 « open » pour Laurence HERVE